Blog suivi par 30 abonnés

Le blog de philippejandrok

Anthroposophe de l’école de Rudolf Steiner, celle qui veut que l’homme accède à sa libération grâce à la voix de la spiritualité, j'ai enseigné à l'université de Syracuse, coach en connaissance de soi, rédacteur...
Strasbourg - France
  • AH ! MORTELLE DOULEUR…

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    MORTELLE DOULEUR © PAJ MORTELLE DOULEUR © PAJ
    Ah mortelle douleur, ils sont encore là, les mêmes barbons séniles qui s’accrochent au pouvoir comme des morpions papamobiles, ils ne lâchent rien, ils en viennent aux maux, ils en viennent aux mains. Du haut du lait quateur, ils beuglent pendant des heures, feulent sous la lune rousse, brrr ! Ils me foutent la frousse, jetant des phrases de toutes parts dans l’hémicycle, il est bien tard.
  • AJ, UN PÈLERINAGE RATÉ

    Par | 1 recommandé
    l'attente © PAJ l'attente © PAJ
    Parmi les mauvais génies qui président à l’empire de notre démocratie, Fillon dans sa tour de mégarde prétend sauver une France qu’il a déjà perdue en tant que Premier ministre ; un million de chômeurs est son bilan, comme celui de ses prédécesseurs et de ces successeurs, incapables d’endiguer ce qu’ils ont créé, la marche désespérée de l’homme moderne vers sa chute sociale.
  • DU FION, DU FION, DU BONNET

    Par | 1 recommandé
    l'oeil de réptile © PAJ l'oeil de réptile © PAJ
    Après l’infirme primaire victoire, Monsieur Fion dans l’écroulement immonde donnât une leçon sans plus y croire à ces 7 scélérats et détestés compagnons de déroute, qui broutent le gazon maudit en soulevant le regard vers le gagnant de l’instant.
  • MACRON CANDIDAT…

    Par | 1 recommandé
    « Parmi les peuples forts, tu fuis le peuple juste[1] » depuis 20 siècles la France est bien debout, mais lui et ses amis, dans un sentiment hideux, brisent les fondations d’un vieux monde qui aurait tout pour être beau dans sa séculaire jeunesse.
  • LES SOPHISTES SOCIALISTES

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Dans le chaos des choses antiques, qui s’y frotte s’y pique, cette tige de rose armée des pines des hommes d’ombres, des pines des hommes sombres, dont la tête de nœud, un magistral gland plus petit que les autres, éructe un liquide blanchâtre empoisonné sur le peuple tétanisé.
  • L’ÉRECTION DE BELZÉBUTH

    Par
    LE SATYRE © paj LE SATYRE © paj
    En 1840, Édouard Alletz[1] écrivait dans ses Maximes politiques : - « Le peuple ne se trompe jamais : cela est vrai et faux : vrai, parce qu'il se soulève toujours pour une vérité ; faux, parce que la vérité qu'il défend est souvent dominée par une autre qu'il n'aperçoit pas et qu'il outrage. »
  • QUAND FOND LA NEIGE, OU VA LE BLANC ?

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Le regard du soir © PAJ Le regard du soir © PAJ
    Lorsque je marche dans la neige, Je m’enfonce de tout mon poids, Je la regarde immaculée et je sais que c’est de l’eau qui glisse entre mes doigts, Et pourtant, la voilà solide et résistante qui s’étend devant moi, Je peux me laisser glisser, elle peut m’ensevelir et m’embrasser de sa nature fragile en duvet froid, Elle me fait rire, elle me fait pleurer...
  • LA BÊTISE IMPOSÉE PAR L’ÉTAT À SES CONCITOYENS

    Par
    chemtrails © PAJ chemtrails © PAJ
    Jadis, la France, fer de lance de la culture et de l’esprit, s’ouvrait de son intelligence à tous, et rayonnait de Paris jusqu’en Russie qui crie soudain : - Oural, Oural, le français est un art, Oural, Oural, la langue, une intelligence de l’âme… L’esprit français était jadis une liqueur délicate, Le vin de la pensée coulait à flots et plongeait l’esprit dans l’ivresse duveteuse de
  • NAPOLÉON LE MINI ou la destruction d’une nation

    Par | 1 recommandé
    La destruction de la France © PAJ La destruction de la France © PAJ
    À l’heure où l’aube est moins sévère que la nuit, je grince des dents à l’idée que le gouvernement Hollande pousse les contestataires de sa gestion abyssale du pouvoir et son intelligence politique proche du néant, dans le giron sombre et macabre du FN. Est-ce une réminiscence familiale, je commence à n’en plus douter.
  • LA CHOCOLATINE DE LA RÉPUBLIQUE

    Par | 1 recommandé
    Le peuple te regarde © PAJ Le peuple te regarde © PAJ
    L’ennui n’est pas encore lassitude, il le devient dans la débauche et l’ignominie, je sais tous les efforts et tous les désastres de ces hommes médiocres que l’on dit poli-tiques, ces arachnides acariens ou Ixodida, quel nom étrange pour ces êtres abjects qui vivent sur le sol, le long des tiges d’herbe en quête d’un hôte, maudits vampires, qui contaminent en les mordant d’une maladie vectorielle,