POJ

POJ

auxiliaire de justesse
Abonné·e de Mediapart

1010 Billets

8 Éditions

Billet de blog 2 mai 2011

Strasbourg rappelle le droit d'informer

La Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg consacre une fois de plus le droit du public à recevoir une information sur un sujet d’intérêt public (V. CEDH, 23 sept. 1994, Jersild c. Danemark, N.15890/89, A-298, § 31, RFDA 1995. 1172, chron. H. Labayle et F. Sudre ).

POJ

POJ

auxiliaire de justesse
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© feeld
© feeld

La Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg consacre une fois de plus le droit du public à recevoir une information sur un sujet d’intérêt public (V. CEDH, 23 sept. 1994, Jersild c. Danemark, N.15890/89, A-298, § 31, RFDA 1995. 1172, chron. H. Labayle et F. Sudre ).

La Cour juge dans deux affaires engagées contre deux journalistes bulgares que « si les juridictions nationales adoptaient une approche trop rigoureuse dans leur appréciation de la conduite professionnelle des journalistes, ces derniers pourraient être indûment dissuadés de s’acquitter de leur fonction de transmission d’informations au public » (Kasabova, § 55 ; V. égal. Bozhkov, § 46). Il s'en déduit que la marge d’appréciation du tribunal est délimitée par l’intérêt d’une société démocratique de permettre à la presse de remplir son rôle (V., citée par la Cour, CEDH, 1 mars 2007, Tønsbergs Blad A.S. et Haukom c. Norvège, N. 510/04, Rec. CEDH, p. 2007-III, § 82).

Cette solution réaffirmée est exactement celle qu'a reprise et appliquée la Cour de casation dans ses arrêts rendant justice à Denis Robert.

Les deux arrêts rendus contre la Bulgarie sont donc un nouveau rappel de la Cour de Strasbourg sur l'importance de la liberté d'expression depuis son célèbre arrêt Handyside c. Royame Uni en 1976 : " Son rôle de surveillance commande à la Cour de prêter une extrême attention aux principes propres à une "société démocratique". La liberté d'expression constitue l'un des fondements essentiels de pareille société, l'une des conditions primordiales de son progrès et de l'épanouissement de chacun. Sous réserve du paragraphe 2 de l'article 10 (art. 10-2), elle vaut non seulement pour les "informations" ou "idées" accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives ou indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent l'État ou une fraction quelconque de la population. Ainsi le veulent le pluralisme, la tolérance et l'esprit d'ouverture sans lesquels il n'est pas de "société démocratique". Il en découle notamment que toute "formalité", "condition", "restriction" ou "sanction" imposée en la matière doit être proportionnée au but légitime poursuivi. " (Requête N°5493/72 - § 49).

La Cour étend ce principe aux fonctionnaires :

" la Cour considère que l'intérêt général à ce que soient divulguées les informations faisant état de pressions et d'agissements illicites au sein du parquet est si important dans une société démocratique qu'il l'emporte sur l'intérêt qu'il y a à maintenir la confiance du public dans le parquet général. Elle rappelle à cet égard qu'une libre discussion des problèmes d'intérêt public est essentielle en démocratie et qu'il faut se garder de décourager les citoyens de se prononcer sur de tels problèmes (Barfod c. Danemark, arrêt du 22 février 1989, série A n° 149, § 29). " (Affaire GUJA C. Moldova – Grande Chambre 12 février 2008 § 91)

La Cour de Luxembourg n'est en reste.

Le tribunal de l'Union a rappelé l'importance du droit à l'information dans l'Union européenne le 17 février 2011.

Trib. UE 17 févr. 2011, FIFA c. Commission européenne, aff. T-68/08

Trib. UE 17 févr. 2011, FIFA c. Commission européenne, aff. T-385/07

Trib. UE 17 févr. 2011, UEFA c. Commission européenne, aff. T-55/08

Portant sur la retransmission de matchs de football, le tribunal a énoncé un principe sur l'accès du plus grand nombre à l'information et la prohibition des restrictions aux évènements ayant une importance majeure pour la société.

En jugeant l’ensemble des matchs de qualification de la Coupe du monde et de l’Euro « d’événement d’une importance majeure » pour la société conformément au droit de l’Union européenne, il exclut la possibilité d'un monopole marchand pour leur retransmission, et donc pour l'information. Le tribunal pose ainsi comme principe que les « restrictions à la liberté de prestation des services et la liberté d’établissement peuvent être justifiées dès lors qu’elles visent à protéger le droit à l’information et à assurer un large accès du public aux retransmissions télévisées des événements (…) d’importance majeure pour la société ».

La solution s'applique a fortiori aux campagnes électorales, qui sont "des évènements d'importance majeure pour la société".

L'ensemble des décisions européennes consacrent le rôle fondamental de la presse ; cette jurisprudence abondante et bien établie converge avec la solution adoptée par la Cour Suprême distiguant même l'existence d'un "droit de la presse à la diffamation" à propos des personnalités publiques (NY Times v. Sullivan) :

" Le jugement historique de la Cour suprême des États-Unis dans l'affaire New York Times c. Sullivan(1964) a établi le principe qu'il devrait y avoir plus de latitude dans la critique d'un fonctionnaire public, y compris des déclarations fausses ou inexactes, pourvu qu'elles n'aient pas été faites malicieusement. La Cour a souligné que les personnages publics ont plus facilement accès aux réseaux de communication pour répondre à de fausses déclarations " (Source).

Enfin, la Grande Chambre de Strasbourg va jusqu'à sanctionner l'insuffisance des garanties légales quant à la protection des sources des journalistesdans son arrêt du 14 septembre 2010. Plus qu'une simple condamnation des Pays-Bas pour une atteinte à la liberté d'expression, La Cour a censuré la loi néerlandaise elle-même, en ce qu'elle n'offre pas des garanties adéquates, de nature procédurale, à protéger le secret des sources journalistiques (CEDH GC Sanoma Uitgevers B.V. c. Pays-Bas N°38224/03). La Cour, dans son souci de veiller au respect de la Convention, a récemment condamné le " pharisianisme judiciaire " des autorités s'abritant derrière l'apparence d'un formalisme juridique ayant pour effet de travestir la violation des droits garantis par la Convention : "La Cour a maintes fois souligné que l'information est un bien périssable et en retarder la publication, même pour une brève période, risque fort de la priver de toute valeur et de tout intérêt. Ce risque existe également s'agissant de publications autres que les périodiques, qui portent sur un sujet d'actualité." (§ 105 - RTBF contre Belgique du 29 mars 2011). L'appréciation des faits et du droit par la Cour ne se limite pas aux seules apparences.

Références des décisions rendues au sujet des journalistes bulgares :

CEDH 19 avril 2011 KASABOVA c. BULGARIE Requête N° 22385/03

CEDH 19 avril 2011 BOZHKOV c. BULGARIE Requête N°3316/04

Ce billet propose une synthèse des billets précédents : " Le droit d'informer ", " La synthèse des décisions de la CEDH ", " La législation française en matière de protection des sources viole le droit européen ", " Jurisprudence européenne sur la protection des sources ", "La Cour de Strasbourg pose des limites à l'obligation de réserve ", " Un policier fait condamner la France à Strasbourg "

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
« Le recul démographique du monde agricole n’est pas une fatalité »
Moins 100 000 fermes en dix ans : c’est le résultat du recensement rendu public le mois dernier par le ministère de l’agriculture. Face à l’hémorragie, le retour à un pilotage par l’État et à des politiques publiques volontaristes est nécessaire, selon la sociologue Véronique Lucas.
par Amélie Poinssot
Journal — Europe
Dans leur bastion de l’Alentejo, les communistes portugais résistent au déclin
Lors des législatives anticipées qui se déroulent dimanche, le Parti communiste, tout juste centenaire, espère limiter la casse, malgré la poussée socialiste dans certains de ses bastions, dont l’Alentejo. En embuscade, l’extrême droite de Chega lorgne vers d’anciens électeurs du PCP.
par Ludovic Lamant
Journal
En Syrie, la plus grande prison au monde de djihadistes tombe aux mains… des djihadistes
L’État islamique s’est emparé pendant une semaine d’un centre de détention à Hassaké, obligeant l’armée américaine à intervenir. Des dizaines de prisonniers sont en fuite. Pour les Forces démocratiques syriennes, le retour du phénix djihadiste est une très mauvaise nouvelle.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose
Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier