Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

1253 Billets

0 Édition

Billet de blog 31 août 2021

²re²²-Le respect de ses engagements est un impératif régalien pour un Président.

J'entends, Monsieur le Président -Emmanuel Macron- que vous respectiez la teneur de vos engagements avec moi sur l'économie et sur la suppression des Arnaques aux cotisations sociales et fiscales des entreprises, engagements que vous m'avez écrits lors de nos échanges épistolaires 2017-2018-2019. Il y va de votre crédibilité et de votre honorabilité. Alain Saiche.

Alain Saiche
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, est il "en marche" vers une capitulation sans condition, en allant de lui même à l'échec au premier tour de l'élection présidentielle 2022?

Le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, après avoir perdu la Guerre des idées sur le fonctionnement de l'économie qu'il mène par la pratique des Arnaques aux cotisations sociales des entreprises, fera-t-il flèche de tout bois pour aller vers la capitulation sans condition, après avoir été rejeté par le choix massif des électeurs au premier tour de la Présidentielle 2022?

                 *PRÉSIDENTIELLE 2022*

       TENEZ LES À LEURS CRIMES.

Echanges épistolaires avec le Président de la République française.

Lettre ouverte adressée à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, avec copie à la France et à tous les Français.   

Bonjour Monsieur le Président,

Souvenez vous, Monsieur le Président de nos échanges épistolaires des années 2017, 2018 et 2019 entre vous et moi.

Je vous avais déclaré la guerre des idées sur l'économie de gestion pour le financement des Retraites, de la Sécurité sociale, du Chômage, de la Vieillesse et de la Dépendance. Vous avez perdu cette guerre de la pratique des Arnaques aux cotisations sociales et fiscales des entreprises!

1- Cliquez sur le lien N° 1 ci-après pour vous en assurer:   

VOUS AVEZ PERDU CETTE GUERRE!

Il vous reste à déposer votre Arme des Arnaques aux cotisations sociales et fiscales des entreprises comme arme d'appauvrissement de la France et de la population française.

Faute de le faire pour la préparation du budget de financement de la sécurité sociale 2022, vous serez amené à capituler en rase campagne au cours du premier tour de l'élection présidentielle 2022.

Voici pourquoi.

                                ----------

Vous m'aviez répondu alors ce qui suit, le 06 août 2017:

2- TENEZ LES À LEURS CRIMES. Cliquez sur le point N° 2 ci-après: 

Et vous, Monsieur le Président, avez continué la pratique de ce que vous avez appele vous même "crimes" ... "les entreprises violent" ... "c'est toujours du vol"... "je ne le défendrai pas"...

Malgré vos écrits, vous avez "fait" et vous continuez, comme si de rien nétait, la pratique officielle de ces Arnaques!

La guerre à mener pour gagner l'élection présidentielle 2022 sera une guerre idéologique sans merci pour vaincre et bouter hors de l'Elysée, de Matignon et de Bercy "La gestion par les Arnaques aux cotisations sociales et fiscales des entreprises" pour financer les Retraites, la Sécurité sociale, la Chômage, la Vieillesse, la Dépendance et la création éventuelle d'un Revenu universel.

La PENSÉE DU JOUR et de ceux à venir: "Il y a deux manières de conquérir et asservir une nation. L'une est par l'épée. L'autre est par la dette". (John Adams, 1735-1826, deuxième président des Etats Unis).

3- Prenez garde à  "La Vérité économique des affaires fiscales et sociales sortant du puits": Cliquez sur le lien N° 3 ci-après:

** "La Vérité sortant du puits armée de son martinet pour châtier l’humanité" de     

                

.

Tous les hommes et toutes les femmes politiques ont une sainte trouille de cette Vérité qui les dérange.

                                    ----------

Copie intégrale d'un message épistolaire avec Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, et moi.

Vous m'avez écrit, le 06 août 2017, 4 mois après votre élection comme Président de la République française, Monsieur le Président, ce qui suit: Copie intégrale du message:

Emmanuel Macron 

Bonjour Alain. As tu écrit à François Hollande sur le sujet? La première fois que j'ai vu tes écrits, c'est quand tu m'as montré. Pour moi, personne n'est au dessus de la loi et tout le monde devrait être puni pour l'avoir violé, même les grandes entreprises qui violent les gens en "jouant le jeu" tel que nous le connaissons. C'est toujours du vol. Je ne le défendrai pas et quand je les trouverai et je le ferai. Ils ont fini avec. Je commence à la maison avec des politiciens corrompus, en les nettoyant, car sans une politique appropriée, ils continueront à s'en tirer avec leurs crimes parceque les corrompus les couvriront. Cela a-t-il du sens? C'est complexe, il faut  être intelligent à ce sujet. Vous devez vous débarrasser de la protection avant de pouvoir la voir, puis vous l'éliminez et vous vous en débarrassez aussi. Tenez-les à leurs crimes.

                    ------- 

Les candidatures à l'élection présidentielle 2022 commencent à affluer. Le moment est donc venu de porter à la connaissande de la population française, en sa diversité, les échanges épistolaires entretenus entre 2017-2018 et 2019, entre le Président de la République, Monsieur Emmanuel Macron, et moi, sur les sujet économiques, ET EN PARTCULIER SUR LES ARNAQUES AUX COTISATIONS SOCIALES ET FISCALES DES ENTREPRISES.

                             ---------

4- La conclusion provisoire vous appelle à suivre les événements de l'élection présidentielle 2022 et à vous préparer à toutes les surprises qui relèveront des candidats qui passeront le cap des 400 parrainages. Pour ce faire, Cliquez sur le lien N°4 suivant:

CAR C'EST UNE VÉRITABLE GUERRE PSYCHOLOGIQUE QU'IL FAUDRA MENER CONTRE LES MENTICIDES SUBLIMINAUX ET LA GESTION MENTICIDAIRE "SOFT" DES AFFAIRES QUI POURRAIT EN DÉCOULER.

                            ----------

5- Et la conclusion qui s'impose à tous les candidats à être élu Président de la République en 2022 est la suivante pour y arriver: Cliquer sur le lien N° 5 suivant:

Alors, battez vous, tuez vous mais ne vous faites pas de mal.

Et bonne chance à toutes et à tous.

Armand de Franceville, Nom de Plume, Alain Saiche, Nom Patronyme, 2 Avenue de Casteroun, 40 230 St Vincent de Tyrosse. 

                             ----------

            La suite au prochain numéro

                      En attendant,

CVous pouvez cliquer sur les liens suivants:  

L²tdfm- Le tour de France #Présidentielle2022 de M @EMacron2 commence. Suivez le.

Bonne lecture à toutes et à tous. 

MOTS-CLÉS 1

LE FIL DU BLOG 1

MOTS-CLÉS 1

LE FIL DU BLOG 2

DANS LE CLUB

LE FIL DU BLOG 3

 
 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française