Covid : comment faire face à la marée qui menace ?

Les hôpitaux et cliniques d’Ile-de-France doivent se préparer à “une marée très forte” de nouveaux malades du Covid-19 déclare Aurélien Rousseau directeur de l’ARS IDF.

graphique-covid-9-octobre

Covid : comment faire face à la "marée" qui menace ?

Les hôpitaux et cliniques d’Ile-de-France doivent se préparer à “une marée très forte” de nouveaux malades du Covid-19 déclare Aurélien Rousseau directeur de l’ARS IDF.

 

“Ce n’est pas banal, ça doit alerter chacun sur le fait que l’impact hospitalier est déjà là en réanimation et qu’il va être très puissant sur les autres services d’hospitalisation”, a-t-il insisté.

Le 7 octobre , 2439 “patients Covid+” étaient hospitalisés en Île-de-France, dont 455 en “soins critiques”, soit plus de 40% des lits de réanimation de la région. Les mêmes urgences sont présentes en région PACA et maintenant à Lille, Lyon, Grenoble

Face à cette situation d'alarme plusieurs questions et pistes, nourries également de la situation dans d'autres pays d'Europe:

1) en Italie, le gouvernement vient de décider que le masque doit être porté sur l'ensemble du territoire.

Dans ce même pays les enfants à partir de 6 ans portent à l'école des masques qu'ils reçoivent bien sûr gratuitement.

Qu'attend-on pour prendre des mesures équivalentes?

2) en Allemagne des purificateurs d'air sont expérimentés avec succès semble-t-il dans des salles de classe et autres lieux clos. Il s'agit de lutter contre la transmission par aérosol. Qu'attend-on pour prendre des mesures équivalentes? En attendant ayons recours à l'aération fréquente des locaux.

3) La prétendue fermeture des bars est une fiction. Chacun peut constater que ceux-ci sont ouverts et fonctionnent, sous prétexte de vendre également de la nourriture. Or comme le notent tous les infectiologues, les bars sont des lieux à fort danger de contamination, car on y enlève son masque tout en discutant et buvant.

4) La situation dans les hôpitaux est mauvaise, comme on le sait: il manque du matériel et surtout du personnel. Celui-ci est épuisé et mécontent, à juste titre, après avoir fourni un énorme effort lors de la première vague. Le "Ségur de la Santé" organisé en grande pompe et censé répondre à la crise des hôpitaux, n'a apporté que des améliorations salariales fort limitées. De nombreux postes restent vacants.

La coordination inter-hôpitaux ( CIH) et les organisations syndicales relancent la mobilisation et prévoient des manifestations le 15 octobre.

Qu'attend-on pour mettre en place un vrai plan d'urgence pour la santé, si nécessaire?

Les ressources financières ne manquent pas, malgré la crise.

Ainsi la suppression de l’impôt sur la fortune (ISF) et l’instauration de la « flat tax » ( impôts réduit) au début du quinquennat ont eu pour effet de faire fortement augmenter les revenus des 0,1 % des Français les plus aisés. De même la distribution de dividendes boursiers, de plus en plus concentrée, a explosé. C'est ce que conclut le rapport du comité d’évaluation des réformes de la fiscalité, publié le 8 octobre par France Stratégie, organisme d’évaluation et de prospective rattaché au gouvernement.

Alors que la précarité et la pauvreté se développent, il est nécessaire d'imposer une autre répartition des richesses permettant un immense effort pour la santé, l'éducation et la satisfaction des besoins élémentaires du plus grand nombre. 

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/061020/covid-face-la-propagande-des-patrons-de-bars-et-cafes

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/270920/covid-deja-un-million-de-morts-besoin-urgent-de-mesures-efficaces

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/240920/covid-sortir-enfin-de-la-confusion

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/260820/masques-gratuits-rejetes-macron-attente-la-sante-des-enfants

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/250820/masques-gratuits-pour-les-enfants

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.