Blog suivi par 50 abonnés

AlterTour, reliez les Alternatives à vélo

  • Solidarité avec les migrants

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
    Camp de Norrent-Fontes © AlterTour Camp de Norrent-Fontes © AlterTour
    Un « quartier » principal formé de trois abris en dur. Les vélos à peine posés, des petits groupes se forment et des discussions s’engagent entre « eux » et « nous ». Échanges facilités par le fait que nombre d’entre eux parlent anglais. Les questions fusent. « Depuis quand êtes-vous ici ? », « Comment êtes-vous arrivés jusqu’ici ? », « Avez-vous de la famille en Angleterre ? »
  • A Lille, la voie est libre pour les Stop-pub

    Par | 8 commentaires | 13 recommandés
    12h30 on entre à Lille, après notre dernière nuit dans le regretté plat pays. Heureusement, parmi nous, il reste des Belges et le pays est toujours plat, le long de la Deûle. Dans la matinée, on a fait un stop chez Salah, l’octogénéraire patron d’un café de Roubaix, coincé entre des bretelles d’autoroutes, enfin ce qui y ressemble. Il refuse d’être exproprié « parce que j’ai fait toute ma vie ici », comme sa perco et ses tasses marron vintage.
  • Journal de l'AterTour : Bar-le-Duc - Bure

    Par | 3 recommandés
    Aujourd’hui c’est le grand départ de l’AlterTour 2015 ! Après 2 jours de préparation, rangement, mécanique vélo,  nous accueillons les premiers Altercyclistes au camping municipal de Bar le Duc. Un tour de présentation des participants, une description du fonctionnement de l’AlterTour et nous nous répartissons les tâches du jour : gonfler,  graisser et décorer les vélos,  préparer le repas de midi, faire un appoint de courses au magasin bio, à la pharmacie et chez le vélociste, vaisselle…
  • Les réfugiés climatiques ne sont pas encore reconnus

    Par | 1 recommandé
    Pour savoir où tu vas, il faut savoir d’où tu viens. Et les migrants savent aussi très bien pourquoi ils fuient. Ceux rêvant d’Angleterre investissent logiquement le littoral de la Manche. D’expulsion en expulsion, certains échouent à Norrent-Fontes, à 20 km de Béthune. L’association Terre d’errance sensibilise élus et jeunes à cette question depuis 2008.
  • Faut pas nous gazer les houilles !

    Par | 5 commentaires | 9 recommandés
    « Faut pas me gazer les houilles ! ». Le site du Collectif Houille-Ouille-Ouille 59-62 a le mérite d’être clair. En 2012, quelques militants du Nord Pas-de-Calais apprennent l’attribution de 2 permis d’exploration, l’un dans le Valenciennois, l’autre de Béthune à Marquion ! Et ce, sans aucune information à la population ! 
  • Les AJOnc expérimentent la permaculture, l'agroforesterie...

    Par | 2 commentaires | 9 recommandés
    Les AJOnc, ce sont les Amis des Jardins Ouverts et néanmoins clôturés. Un oxymore ? Vraiment ? Ils mettent en réseau des jardins partagés du Nord/Pas-de-Calais. Ils sont même précurseurs en 1997. Avec aujourd’hui 49 jardins de 1 000 m2 en moyenne, 300 adhérents directs, 750 adhérents indirects et 11 salariés, les AJOnc répondent à plusieurs demandes : ils accompagnent des habitants au démarrage et dans la durée en fournissant des outils méthodologiques.
  • Les Déboulonneurs dynamitent les idées reçues !

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    Tous les mois depuis 2006, les Déboulonneurs lillois blasphèment les pieuses images du Dieu Économie : les pub’ ! Si beaucoup de panneaux sont tout simplement illégaux, il s’agit de lutter contre l’affichage extérieur en général et contre l’agression publicitaire en particulier. Ces expertEs de la bombe de peinture anti-réclame rêvent déjà du jour où Lille « libérera son espace public ».
  • Pourquoi l’après-pétrole ne serait-il pas joyeux, convivial et festif ?

    Par | 2 recommandés
    Pourquoi l’après-pétrole ne serait-il pas joyeux, convivial et festif ? A Ath, un groupement de citoyens actifs a décidé d’agir avec une vision positive de l’avenir. En 2010, elle est l’une des toutes premières villes de Belgique à entrer dans le réseau des Villes en transition. Avec deux principaux objectifs : renforcer l’économie locale et les liens sociaux et réduire le coût de la vie. Ath en transition veut passer d’une vision partielle à une vision globale des enjeux en embrassant à la fois l’alimentation, les changements climatiques, la mobilité et l’économie.
  • Boskanter, un lieu où chacun peut expérimenter ses alternatives, ses projets, ses idées...

    Par | 2 recommandés
    C’est une idée qui flottait dans leur tête depuis longtemps. Le mouvement « Villes en Transition » et la rencontre d’un autre couple l’ont faite émerger : habiter dans un lieu où chacun pourrait expérimenter ses alternatives, ses projets, ses idées. Ainsi, en 2011, Ine et son ami deviennent propriétaires d’un terrain de 4 ha. Boskanter est né !
  • Vous avez rêvé de squats d’urgence légaux ? Eh bien les Belges l’ont fait !

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Vous avez rêvé de squats d’urgence légaux ? Eh bien les Belges l’ont fait ! Depuis 2007 à Bruxelles, l’association  123Logements signe des conventions d’occupation temporaire entre des propriétaires de bâtiments inoccupés et des personnes en mal de logement et/ou voulant mener un projet de vie différent. Étudiants, habitants de la rue, artistes, sans papiers, elle compte aujourd’hui 160 personnes réparties sur 5 lieux.