Blog suivi par 26 abonnés

Le Monde comme il va

Radiolibr-@ctiviste, vieux punk
  • Fanatisme religieux et néo-conservatisme

    Par | 6 commentaires | 7 recommandés
    De nouveau le terrorisme islamiste lié à Daech a frappé l'hexagone avec une violence rare. Ces « fous d'Allah » comme certains les appellent ont voulu punir l’État français pour son implication militaire dans un conflit syrien qui fait quotidiennement des dizaines et des dizaines de morts. Mais il y a plus que cela, plus que ce dent pour dent et œil pour œil.
  • Comment exister encore ? Capital, techno-science et domination

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Louis Marion Comment exister encore ? Capital, techno-science et domination Ecosociété, 2015Comment exister encore ? Tel est le titre du dernier livre du philosophe québécois Louis Marion publié par les éditions Ecosociété. Livre court mais dense, livre réquisitoire contre le monde tel qu'il est.
  • Charles Martel, tête de gondole

    Par | 6 commentaires | 4 recommandés
    William Blanc et Christophe Naudin Charles Martel et la bataille de Poitiers - De l'histoire au mythe identitaire Libertalia, 2015 Si la Géographie, ça sert d'abord à faire la guerre, comme nous l'a conté jadis Yves Lacoste, quid de l'Histoire ! A l'heure où dans les grands médias et sur les estrades politiciennes, l'Histoire se réduit à porter au pinacle quelques héros nationaux, il est heureux que deux historiens, William Blanc et Christophe Naudin, se soient intéressés à l'un d'entre eux : Charles Martel, sans la vaillance duquel, déclara Chateaubriand, « nous porterions aujourd'hui le turban », ni plus ni moins. Leur livre, publié par Libertalia, s'intitule : Charles martel et la bataille de Poitiers – De l'histoire au mythe identitaire.
  • Violence ouvrière (qu'ils disent)

    Par | 1 recommandé
    L'image a fait le tour du monde libre, provoqué moults commentaires et noirci beaucoup de papier : des salariés en colère rassemblés en meute ont malmené deux cadres supérieurs en vociférant. On se serait cru à Decazeville en 1886 lorsque des mineurs en colère rassemblés en meute avaient malmené le directeur, le dénommé Watrin.
  • Humanité et fermeté (qu'ils disent)

    Par | 7 recommandés
    Humanité et fermeté. Telles furent les mots employés par Manuel Valls et Bernard Cazeneuve à propos de l’actuelle « crise des migrants ». Humanité et fermeté. Ces mots m’ont ramené 25 ans en arrière quand je militais ardemment au GASPROM, une association de solidarité avec les travailleurs immigrés nantaise. Je m’étais spécialisé dans les questions ayant trait au droit d’asile, notamment à sa défense car voyez-vous, ce droit d’asile subissait alors un cure d’amaigrissement drastique de la part des gouvernements de droite et de gauche qui se succédaient.
  • Ouvriers malgré tout

    Par | 6 commentaires | 12 recommandés
  • Trop jeunes pour mourir – Ouvriers et révolutionnaires face à la guerre (1909-1914)

    Par
  • Un après-midi à Pôle Emploi

    Par | 3 commentaires | 6 recommandés
    Nous sommes un mardi du mois de mai, dans la salle d'une antenne Pôle Emploi de Loire-Atlantique. Une vingtaine de personnes patiente en attendant que la conseillère ne prenne la parole. Il y a là des vieux et des jeunes, des hommes et des femmes, des abonnés de la précarité salariale, ceux qui alternent CDD et chômage en attendant mieux ou moins pire, question de point de vue.
  • Kropotkine et la Grande Guerre

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    René BerthierKropotkine et la Grande Guerre – Les anarchistes, la CGT et la social-démocratie face à la guerreEditions du Monde libertaire, 2015 En 1916, une poignée d'anarchistes fait paraître dans les colonnes du journal La bataille un long texte, qui sera connu sous le nom de Manifeste des seize1. Dans ce texte, ces anarchistes en appellent à soutenir les forces de l'Entente contre celles de l'Axe. Cette prise de position divise aussitôt le mouvement libertaire, beaucoup d'anarchistes ne comprenant pas que d'éminents compagnons trahissent ainsi leurs idéaux en se mettant à la remorque d'un camp impérialiste. Comment expliquer cela ? C'est à cette question que René Berthier s'efforce de répondre dans son dernier ouvrage, Kropotkine et la Grande guerre (Editions du Monde libertaire). Kropotkine, prince russe et éminent géographe, était alors le chef de file du courant anarchiste-communiste, l'un des signataires, voire même le rédacteur dudit manifeste.
  • La Commune n'est pas morte !

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    En 1973, sur le plateau dénudé du Larzac, Bernard Lambert, leader des paysans-travailleurs, hurle que l'on assiste ce jour au mariage des exploités des villes et des champs, de Lip et du Larzac, et que jamais plus les paysans français ne seront des Versaillais. Cet épisode aurait pu trouver place dans le passionnant ouvrage d'Eric Fournier : La Commune n'est pas morte – Les usages politiques du passé de 1871 à nos jours (Libertalia, 2013).