culturenature71
Yves ROBERT, apiculteur, formateur et auteur.
Abonné·e de Mediapart

42 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 sept. 2019

Déjouer le triangle de l'absurde

Le projet emblématique du triangle de Gonesse, au nom particulièrement imbécile de "Europa City", montre comment les non-sens les plus criants n'arrêtent pas une machine politico-économique délirante et infernale lancée à vive allure...

culturenature71
Yves ROBERT, apiculteur, formateur et auteur.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La démesure et l'absurdité du projet d' Europa City sont confondantes. Pour indiquer brièvement Pourquoi Europa City est une connerie?  je condense les arguments de l'article de Frédéric Denhez que je recommande:

- Un projet sans intérêt réel, auquel est accordé prestement le label de « projets d’intérêt national », pour qu'on aille pas trop y regarder de plus près.

- Le territoire regorge, à l'échelle locale, nationale et européenne, de suffisamment de centres dédiés à la consommation, pour comprendre qu'il s'agit bien d'un investissement superflu,

- Les promoteurs sont, manifestement, à cours d'argumentation; se parant d'un slogan ridicule au possible "Réconcilier loisir, nature et commerce", comprenant trois termes en contradiction notoire (Notamment, consommer n'est pas un loisir et surtout la consommation et parfois les loisirs détruisent directement et indirectement la nature...)

- Ce projet de bétonnage de grande ampleur artificialise les seules terres agricoles encore existantes dans la grande couronne parisienne.

C'est dire toute l'attention portée par ses promoteurs et leurs soutiens institutionnels aux enjeux climatiques, écologiques et alimentaires présents et à venir, pourtant clairement documentés par les rapports publics. C'est  à se demander si ces gens-là vivent sur cette planète, où tout le monde - à par eux - est au courant que l'avenir de notre civilisation consumériste y est gravement menacé?!

L'opposition s'organise depuis les gestations de cet horrifique projet. Comment la lutte contre EuropaCity a commencé?

D'autant, qu'un contre-projet, baptisé Carma, lui, prend la peine de s'inscrire dans de vraies perspectives.

Néanmoins, une bataille sur le plan juridique a été perdue La cour d’appel administrative de Versailles annule l’invalidation de la ZAC du triangle de Gonesse, étape préalable au bétonnage de ces terres, et à la construction d’EuropaCity.

Je vous propose de vous joindre à cette guerre qui continue à faire rage, malgré et à cause de la tentative de passage en force:

Contre l’ensemble commercial dit EUROPA CITY !

Appel pour Carma

Manifestation du 5 octobre 2019

Allocution de Gaspard Manesse, paysan dans les Yvelines et représentant de la Confédération Paysanne: "Non à Europacity et à son monde, ce monde dans lequel il fait de moins en moins bon vivre, et où on se destine à mal mourir. Ce monde de finance et de corruption, de fantasme de consommation puérile, d'artificialisation, de pétrole, de béton, de spéculation foncière, de tristesse et de désolation. Non à cette destruction organisée du vivant, des champs, des forêts, des animaux, des relations, des paysans, des artisans, des savoir-faire, de l'intelligence et de la poésie (…) Ces projets si grotesques ne reflètent que la vanité de celles et ceux qui le promeuvent…" 

Dépêche France Info du 7 novembre 2019: "EuropaCity : le projet de centre commercial géant dans le Val-d'Oise définitivement abandonné, annonce l'Elysée" 

Fin d'un projet grotesque et écocide! Cependant, les sirènes de l'urbanisation ne vont-elles pas continuer à chanter aux oreilles des élus, au détriment des projets "vivants" et porteurs d'avenir?...

Doc 1: Plutôt que le béton à Gonesse, une belle alternative est possible Source Reporterre

Doc 2: Soutenir un autre combat citoyen, lui aussi très symbolique et très porteur de transformations, contre l'épandage de pesticides en périmètres habités

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Assurances : les résultats s’envolent, pas les salaires
Depuis plusieurs mois, des mouvements sociaux agitent le monde des assurances où les négociations salariales sont tendues, au niveau des entreprises comme de la branche professionnelle. Les salariés réclament un juste partage des bénéfices, dans un secteur en bonne santé.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Le RN s’installe, LFI perd la partie
Les députés ont voté mercredi la répartition des postes de gouvernance de l’Assemblée nationale, offrant deux vice-présidences au parti de Marine Le Pen. Privée de la questure qu’elle convoitait, La France insoumise a dénoncé les « magouilles » de la majorité, qu’elle accuse d’avoir pactisé avec la droite et l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra
Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Oui, on peut réduire le soutien populaire aux identitaires !
Les résultats de la Nupes, effet de l’alliance électorale, ne doivent pas masquer l'affaiblissement des valeurs de solidarité et la montée des conceptions identitaires dans la société. Si la gauche radicale ne renoue pas avec les couches populaires, la domination des droites radicales sera durable. C'est une bataille idéologique, politique et parlementaire, syndicale et associative. Gagnable.
par René Monzat