Voir tous
  • Août 1518, la date qui ouvrit le marché d'esclaves au " Nouveau monde"

    Par
    En 1518 le roi d'Espagne a signé une charte autorisant la déportation directe et massive d'hommes et de femmes d'Afrique vers le " Nouveau monde". Le journal britannique The Independant a consacré un article à ce sujet , David Keys, spécialiste en archéologie écrit : "cette date d'août 1518 est l'une des plus importantes de l'histoire de l'homme, mais peu de personne en parle."
  • Août 1518, la date qui ouvrit le marché d'esclaves au " Nouveau monde"

    Par
    En 1518 le roi d'Espagne a signé une charte autorisant la déportation directe et massive d'hommes et de femmes d'Afrique vers le " Nouveau monde". Le journal britannique The Independant a consacré un article à ce sujet , David Keys, spécialiste en archéologie écrit : "cette date d'août 1518 est l'une des plus importantes de l'histoire de l'homme, mais peu de personne en parle."
  • En Guadeloupe, golf de montagne contre terres agricoles: la polémique

    Par
    Le projet d'un golf de montagne en Guadeloupe sur la commune de Petit-Bourg qui prélèverait une centaine d'hectares de terres agricoles et prévoit la construction d'un hôtel quatre étoiles, suscite des réactions et des polémiques. Est-ce d'un deuxième golf, d'un quatre étoiles " en montagne" dont la Guadeloupe a besoin en priorité ? Point de vue.
  • "Que tout change pour que rien ne change" est-ce l'avenir du système Macron ?

    Par
    Tout change, pour que rien ne change ... où est l'arnaque ? La phrase du "Guépard", l'unique ouvrage écrit par Giuseppe Tomasi de Lampedusa, aristocrate et écrivain italien, né en 1896 à Palerme, mort en 1957 à Rome - un an avant la parution du livre - est évoquée par ceux qui gardent leur distance avec le phénomène Macron.
  • Obama le bon, Trump la brute et Van der Bellen le vertueux

    Par
    " Je n'attendais rien de l'élection de Barack Obama, il n'était pas réaliste de penser qu'il allait tout changer. J'espérais seulement qu'il termine son mandat sans être assassiné." Ces propos sont de Paulette Richards, jeune universitaire Afro-américaine invitée d'une conférence organisée par la Ligue des droits de l'homme, Guadeloupe. Elle venait parler de violences policières aux USA.