Cyril Leconte

Apprenti- artisan des mots / billets humoristiques

Son blog
87 abonnés Le blog humoristique de Cyril Leconte
Voir tous
  • En attendant Apocalypse Now

    Par
    Brigitte a découvert Emmanuel au cours d’un atelier de théâtre en 1993. Avant de descendre dans l’arène politique, le théâtre semble un bon terrain de formation pour l’adolescent. On l’imagine jouer Scapin et répéter inlassablement ses fourberies tel Édouard Philippe, boxeur exécutant ses gammes sur un sac de frappes. Direct du droit, crochet du gauche, uppercut et on esquive !
  • " Fuck Forever"

    Par
    Depuis 1 mois, plus de 1000 kilos de cocaïne se sont échoués sur les plages de l’Atlantique. Ce sont des ballots contenant des dizaines de kilos de poudre blanche empaquetés tels ceux provenant habituellement de la Colombie ou de la Bolivie, indiquent les douaniers. Evo Morales, le président bolivien déchu et en exil, a-t-il voulu priver son successeur du trésor national du pays ?
  • Gilets jaunes, bientôt la saison 2 ?

    Par
    Le mouvement des gilets jaunes fêtera son anniversaire le 17 novembre. À 1 an, le bébé le plus fluorescent du pays effectue ses premiers pas sans assistance. Les flammes des bougies du gâteau d’anniversaire pourraient raviver les tensions avec le gouvernement et promettre une saison 2 riche en rebondissements.
  • Attention, le torchon brûle !

    Par
    Macron fait la Une de l’hebdomadaire réactionnaire « Valeurs actuelles ». Le titre de la couverture est « Tête à tête avec Macron ». On imagine un bon dîner aux chandelles pour se confier à un journal qui tend l’oreille à la crème des islamophobes. Or, c’est dans l’avion du chef d’État, au retour de sa visite à la Réunion qu’a eu lieu l’interview-choc. Ça a même réveillé le Piton de la Fournaise…
  • La disparition du Premier ministre en France ?

    Par
    L’homme au scooter rend avec un peu de retard sa contribution au « Grand Débat ». Un ancien chef d’État est souvent jugé par la population comme un sage au-dessus de la mêlée politicienne du moment. Les périodes d’impopularité et les traversées laborieuses en pédalo de l’océan médiatique ( ou de la cour de l'Elysée) sont vite oubliées.