Édition suivie par 29 abonnés

2012: ils s'engagent

2 rédacteurs

À propos de l'édition

Élus, militants, acteurs du débat public, membres des équipes de campagne: ils affichent leurs propositions, ou leur soutien pour un candidat à l'élection présidentielle. Cette édition rassemble les

tribunes dans lesquelles ils détaillent leurs motivations, précisent les projets, défendent leurs choix.

  • Édition 2012: ils s'engagent

    Pour une agriculture vivante et relocalisée

    Par | 11 commentaires | 4 recommandés
       Prix minimums aux producteurs, accès au foncier, revalorisation des retraites:Xavier Compain (PCF) détaille les propositions du Front de Gauche de l’agriculture contre «l’abandon de notre alimentation et de notre agriculture à l’agro-industrie, à la "concurrence libre et non faussée" au service du moins-disant social et environnemental».
  • Édition 2012: ils s'engagent

    L'économie sociale et solidaire, un modèle de développement

    Par | 7 commentaires | 5 recommandés
    Alain Lipietz et Jean-Philippe Magnen, conseillers d'Eva Joly (1), défendent le programme de la candidate écologiste: «Ce sont plus de 981 000 emplois nets créés d’ici 2020 qui peuvent être portés en partie par les entreprises de l’économie sociale et solidaire».
  • Édition 2012: ils s'engagent

    Occupons le vote

    Par | 46 commentaires | 11 recommandés
    Mediapart reproduit ici un texte collectif (1) publié dans le numéro 58 de la revue «Vacarme». Après cinq ans de sarkozysme, estiment les auteurs, «voter à gauche, fût-ce pour des candidats un peu désolants, c’est (...) choisir de restaurer un climat propice à la conflictualité sociale et aux engagements citoyens».
  • Édition 2012: ils s'engagent

    Pour l'emploi, une autre cohérence

    Par | 46 commentaires | 20 recommandés
    Soutiens de Jean-Luc Mélenchon, douze syndicalistes et économistes, parmi lesquels Jacques Généreux ou Elodie Groutsche (Fralib), détaillent un programme alternatif de lutte contre le chômage: «soustraire les entreprises à la logique financière», «engager la transistion écologique», développer «l'emploi public», mettre en place une «sécurité sociale professionnelle» et «reprendre le mouvement historique de réduction du temps de travail». 
  • Édition 2012: ils s'engagent

    «Nous réformerons la loi LRU»

    Par | 16 commentaires | 3 recommandés
    A la suite de notre article «Universitaires et chercheurs s'inquiètent des ambiguïtés de François Hollande», le conseiller du candidat socialiste pour l'enseignement supérieur et la recherche, Jean-Yves Le Déaut, réaffirme sa position sur ce point:  « nous réformerons la loi LRU pour favoriser l'autonomie des établissements d'enseignement supérieur et des organismes de recherche... » avec plus de « collégialité universitaire, la démocratie interne et l'attribution de moyens matériels et humains ».