Le Prix Nobel de La Paix 2015 pour Aylan Kurdi

1 rédacteur

À propos de l'édition

En faisant Aylan Kurdi, le petit enfant syrien retrouvé mort sur une plage de Turquie, Prix Nobel de la Paix 2015, la dotation irait bien sûr aux réfugiés et donnerait surtout une voix humaniste et

unique à l'Europe, qui est d'abord celle des pères fondateurs. Patrick Singaïny en appelle à l'Opinion, à « votre créativité dans les cours de récréations, sur les réseaux sociaux, dans vos vidéos, dans les cours que vous donnerez, au sein des associations d’entraide ». Le prix devant être débattu dans le courant du mois d'octobre pour être décerné en décembre, il reste peu de temps pour persuader le jury. Il nous faut vite convaincre, nous tous grands comme petits, car, selon Patrick Singaïny, « ce sont les enfants qui décident du sort du monde ».