Billet de blog 13 juil. 2021

Macron enterre la santé publique

Les annonces faites par le président de la République ce lundi 12 juillet contreviennent aux fondements de la santé publique. Inéthiques, inefficaces, elles vont renforcer les divisions dans la société alors que l'adhésion vaccinale repose sur le sens du collectif.

Mérôme Jardin
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Communiqué de presse – 13 juillet 2021

OTMeds (Observatoire de la Transparence dans les Politiques du Médicament)

Vaccination dans le monde : des annonces dérisoires

Pour garantir un accès universel et effectif à la vaccination et lutter contre les inégalités mondiales, Emmanuel Macron s'est contenté dans ses annonces de valoriser une politique de dons, qui a montré toutes ses limites : moins de 2 % des personnes vivant en Afrique sont vaccinées. Il y a un mois pourtant, le président de la République s'engageait à soutenir à l'OMC la levée des brevets demandée depuis octobre 2020 par l'Inde et l'Afrique du sud, seul moyen d'augmenter rapidement la production mondiale. L'allocution de ce lundi soir constitue donc une nouvelle régression par rapport aux engagements passés de la France.

La contrainte est un levier inéthique et contre-productif

Extension du Pass Sanitaire, obligation vaccinale pour les soignants, tests PCR payants : l'essentiel des mesures annoncées pour garantir l'adhésion vaccinale en France passe par la contrainte. Les travaux en santé publique et les nombreuses expériences de terrain ont montré que la contrainte était le plus souvent contre-productive, notamment en matière d'adhésion vaccinale.

En l'espèce:

  • Le président de la République assimile non-vaccinés et promoteurs de discours anti-vaccins pour omettre les inégalités dans l'accès au système de santé. Les revenus, l'origine, le handicap, le territoire sont par exemple des facteurs accroissant les inégalités vaccinales. Le travail de l'État pour les lever a été inexistant. Rendre les tests PCR payants ou étendre le pass sanitaire pénaliseront donc des personnes déjà confrontées à des inégalités. Que va-t-il par ailleurs se passer pour les personnes pour qui le vaccin est contre-indiqué?

  • Rendre les tests PCR payants pour les non-vaccinés, c'est rendre l'accès au dépistage plus difficile pour la population qui en aura le plus besoin. C'est une aberration en matière de santé publique et de lutte contre la pandémie.

  • Rendre les tests PCR payants pour les non-vaccinés, c'est conditionner la gratuité d'un dispositif de santé à un jugement moral sur leur choix. Cela pourrait amener à ne plus rembourser des soins contre le cancer pour des fumeurs, par exemple.

  • Concrètement, une personne non vaccinée souhaitant accéder aux espaces publics sans discontinuité devra-t-elle effectuer 15 tests PCR par mois à ses frais ?

  • Quel travail le gouvernement a-t-il effectué pour faire baisser les prix des tests PCR et des vaccins ?

L'adhésion vaccinale ne se décrète pas par des mesures qui divisent, mais par de la pédagogie et la recherche du collectif

  • En refusant de répondre aux interrogations des personnes qui s'inquiètent des vaccins, en les assimilant tous aux militants des mouvements obscurantistes anti-vaccins, le président de la République ne peut que renforcer ces derniers en leur donnant des arguments faciles pour convaincre. Il polarise ainsi un débat dans des postures simplistes, l'opposition contre l'obligation, là où la nuance et la pédagogie sont indispensables.

  • Les pouvoirs publics ont consacré des moyens dérisoires pour assurer de la pédagogie sur les vaccins contre le COVID-19 et répondre aux inquiétudes légitimes d'une part de la population. De même, les efforts fournis par le gouvernement pour contrer le discours des anti-vaccins, notamment sur les réseaux sociaux, ont été totalement insuffisants.

  • La confiance vaccinale se construit par la transparence. Depuis le début de la crise, les dirigeants politiques ont refusé d'exiger toute la transparence sur les essais menés, en grande partie financés par l'argent public. Pourtant, cette transparence aurait permis d'informer plus vite, et de façon nuancée, de l'intérêt et des limites de chaque vaccin, d'élaborer et mettre à jour des stratégies en pensant les produits de façon complémentaire. Une telle transparence doit être mise en place sur les candidats vaccins actuels et sur toutes les recherches.

  • Alors que la société est éprouvée par les 18 derniers mois de crise sanitaire et sociale, alors que l'enrichissement des plus riches depuis le début de la pandémie est avéré, annoncer s'en prendre aux retraites est une énième provocation d'un pouvoir incompétent et injuste.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le ministre, l’oligarque et le juge de trop
Avocat, Éric Dupond-Moretti s’en est pris avec virulence à un juge qui faisait trembler Monaco par ses enquêtes. Ministre, il a lancé une enquête disciplinaire contre lui. Mediapart révèle les dessous de cette histoire hors norme et met au jour un nouveau lien entre le garde des Sceaux et un oligarque russe au cœur du scandale. 
par Fabrice Arfi et Antton Rouget
Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou de Damien Rieu, fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Toulouse : un désert médical est né en décembre au cœur de la ville rose !
[Rediffusion] Questions au gouvernement, mardi 11 décembre, Assemblée nationale, Paris. Fermeture du service de médecine interne à l’hôpital Joseph-Ducuing de Toulouse… Plus de médecine sans dépassement d’honoraires au cœur de la ville rose. Toulouse privée de 40 lits pouvant servir pour les patients Covid (vaccinés ou pas…)  Plus de soins cancer, VIH etc !
par Sebastien Nadot
Billet de blog
L’éthique médicale malade du Covid-19 ? Vers une banalisation du mal
Plus de deux ans maintenant que nous sommes baignés dans cette pandémie du Covid19 qui a lourdement impacté la vie et la santé des français, nos structures de soins, notre organisation sociale, notre accès à l’éducation et à la culture, et enfin notre économie. Lors de cette cinquième vague, nous assistons aussi à un nouvel effet collatéral de la pandémie : l’effritement de notre éthique médicale.
par LAURENT THINES
Billet de blog
Monsieur le président, aujourd’hui je suis en guerre !
Monsieur le président, je vous fais une lettre que vous ne lirez sûrement jamais, puisque vous et moi ne sommes pas nés du même côté de l’humanité. Si ma blouse est blanche, ma colère est noire et ma déception a la couleur des gouttes de givre sur les carreaux, celle des larmes au bord des yeux. Les larmes, combien en ai-je épongé ? Combien en ai-je contenu ? Et combien en ai-je versé ? Lettre d'une infirmière en burn-out.
par MAURICETTE FALISE
Billet de blog
Les urgences et l'hôpital en burn-out !
On connaît par cœur ce thème souvent à l'ordre du jour de l'actualité, qui plus est en ce moment (une sombre histoire de pandémie). Mais vous ne voyez que le devant de la scène, du moins, ce qu'on veut bien vous montrer. Je vais donc vous exposer l'envers du décor, vous décrire ce que sont vraiment les urgences d’aujourd’hui ! Et il y a fort à parier que si l'ensemble des Français connaissaient ses effets secondaires, il en refuseraient le traitement, au sens propre comme au figuré !
par NorAd4é