les mauvaises herbes sont-elles vraiment mauvaises (6)

lorsque nous nous promenons dans la campagne nous rencontrons de nombreuses plantes sauvages le long des chemins, que nous admirons ou apprécions. Cependant, quand nous les croisons dans nos jardins ou potagers, nous les traitons de « mauvaises herbes » et les combattons parfois violemment.

J'ai partagé sur cette édition dans une série de billets le mémoire de formation de guide nature de mon neveu Julien sur Le Jardin Naturel (voir le dernier billet de cette série ici)

Je me propose de vous faire connaître le travail de Delpierre Geneviève au terme de sa formation de Guide Nature des Collines (Session 2015-2016), dont le travail sur "Les Mauvaises Herbes" est complémentaire de celui de Julien.

billets précédents : (1) (2) (3) (4) (5)

-_-_-_-_-_-

Au bout du chemin de terre, nous arrivons au lieu-dit Trou Robin.

Prenons le chemin encaissé qui descend à gauche.

 

De nombreux arbres ont poussé spontanément de chaque côté de la route. Leurs racines permettent de "retenir" les talus de ce chemin encaissé.

Sur la gauche, juste avant le virage, au niveau du panneau routier, jetez un œil aux racines du saule têtard : elles sont presque horizontales!

 © Nathalie Barbieux © Nathalie Barbieux

Presqu'en face, à l'entrée du champ, nous pouvons admirer :

Consoude - Symphytum officinale

 

 © Eric Steinert - photo taken by Eric Steinert near Munich, Germany, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=210516 © Eric Steinert - photo taken by Eric Steinert near Munich, Germany, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=210516

tableau-consoude

Bardane-Arctium lappa

Dalgial - Own work, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7343093 Dalgial - Own work, CC BY 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7343093

tableau-bardane

Au bas du Trou Robin, au croisement, nous prenons à gauche pour passer devant le Chalet de l'Etang.

Juste après le restaurant, sur la gauche, vous apercevez une pompe à bras

 © Nathalie Barbieux © Nathalie Barbieux

Cette pompe était alimentée par une des trois sources du village. C'est par cette source que l'étang derrière le chalet était approvisionné.

Admirez aussi :

Mauve -Malva sylvestris

 © CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=128582 © CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=128582

tableau-mauve

Plantain majeur -Plantago major

 © Frank Vincentz - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3133156 © Frank Vincentz - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3133156

tableau-plantain-majeur

Il ne nous reste désormais plus qu'à continuer notre route jusqu'à l'église, fin de notre circuit.

Nous avons bien mérité une limonade à la fleur de sureau et un muffin chocolat - ortie !

(cette agréable invitation s'adressait aux heureux participants à la promenade découverte proposée par Geneviève lors du passage de l'épreuve pratique de son examen - Le service informatique de Médiapart, malgré ses qualités avérées et toujours en progression m'a affirmé n'avoir pas de solution pour que j'en fasse profiter les lecteurs de ce billet   .... Celles et ceux qui souhaiteraient toutefois se risquer à s'initier, sous leur propre responsabilité, à la cuisine aux plantes "sauvages" trouveront les deux recettes en fin de billet) ep

 

Conclusion

Merci de m’avoir suivie dans cette promenade à la découverte

de ce « Joyau des Collines » qu’est le village de Montroeul-au-Bois.

J’espère avoir suscité chez vous l’envie de faire et refaire cette balade sur le terrain et en différentes saisons.

Dans notre société actuelle où l’on ne parle que capital et mondialisation, malbouffe, pollution et maladies, des voix commencent à s’élever et un courant contraire se met heureusement en marche : on prône un mode de vie plus simple, plus sain, plus propre, plus local …. Et au final meilleur marché.

Les plantes de nos régions ont beaucoup de vertus et peuvent nous aider à aller dans ce sens !

Peut-être leur laisserez-vous une petite place chez vous désormais ?

 © http://www.vincentdidier.net/2015/06/mauvaise-herbe.html © http://www.vincentdidier.net/2015/06/mauvaise-herbe.html

-_-_-_-_-_-_-

Dans le prochain billet Geneviève nous présentera d'autres plantes tout aussi communes mais qui n'ont pas été visualisées pendant la promenade.

-_-_-_-_-_-_-

Sirop de fleurs de sureau

Ingrédients pour 3 litres
Ingrédient Quantité
Des ombelles de sureau
2 litres d'eau
10 citrons jaunes
1 kg de sucre

Préparation
1. D’abord, il vous faut un grand saladier avec un couvercle (le mien à une contenance de 4 litres) et de la place dans le frigo.
2. Cueillir des ombelles de sureau, entières, assez pour remplir le plat. Couvrir les fleurs avec 2 litres d’eau, fermer avec le couvercle et mettre au frigo pour ± 30 heures. Au bout de ce temps, filtrer le liquide, ajouter le jus des 12 citrons et le sucre.
Remettre au frais une heure puis mélanger de nouveau, le sucre doit être totalement dissout avant de mettre ce sirop en bouteilles.
3. Conserver au frais, à consommer dans les 15 jours. Je le congèle en petit pot de 250ml. Ça me permet de préparer des limonades et apéros sympa pendant tout l’été.

Recette de cuisinesauvage.org

Muffins ortie chocolat piment

 © cuisinesauvage.blogspot.be © cuisinesauvage.blogspot.be

Pour une vingtaine de mini-muffins, moules en silicone

Ingrédients :
50 gr de feuilles d'ortie finement hachées
100 gr de chocolat noir à 70%
50 gr de beurre
2 œufs
100 gr de sucre
1 c c de café moulu
100 gr de farine
2 c c de levure chimique
1 petit piment séché FORT

Faire fondre le chocolat et le beurre dans une petite casserole, réserver.
Dans un grand bol, mélanger les orties (hachées le plus fin possible au robot de cuisine) avec le mélange fondu beurre et chocolat, mélanger. Ajouter les œufs, mélanger vigoureusement, puis rajouter le sucre, le café, mélanger, puis la farine et la levure chimique, mélanger.
Pour le piment : retirer les grains, émietter finement et rajouter à la pâte. Mélanger encore.
Ne faites pas comme moi, évitez de lécher vos doigts après cette opération :))

Répartir dans les moules, et faire cuire au four préchauffé à 190° pendant 15 minutes.

Recette de cuisinesauvage.blogspot.be

n.b. : Sauf si une autre source est spécifiée, les photos ici présentées sont soit des photos libres de droit soit des photos aimablement cédées par Nathalie Barbieux. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.