El hadji Cissé

Essayiste - Enseignant

Rouen - France

Sa biographie
Une enfance et des études secondaires au Sénégal : univers presque homogène fait de musulmans et de Noirs. Etudes universitaires (physique-énergétique) et vie adulte en France : univers pour le moins hétérogène fait de Blancs, de Noirs, d'Arabes, de musulmans, de chrétiens, de juifs, d'athées, de laïques… El hadji Samba Khary Cissé est à la confluence de cette diversité. En philosophe autodidacte, il essaie de comprendre, de dompter, d’assumer et d’aimer cette hybridité buissonnante. Cette richesse culturelle que la contingence a placé sur votre chemin. L'écriture, comme moteur et boussole, est une tentative existentielle qui le fait, dès lors, naviguer d'une fidélité à l'autre : Un islam fidèle et moderne (Harmattan, Paris, 2010) ; Confessions d'un "sale nègre" : plaidoyer pour la différence (Favre, Lausanne, 2012) ; De la fidélité tribale ( Les impliqués, Paris, 2015). Mouvement dans la fidélité ou fidélité en mouvement : voilà deux expressions qui pourraient résumer ce mi-parcours distingué par le trophée des Nancy cauris 2015.
Son blog
14 abonnés NOUMBÉLAND
Voir tous
  • Le terrorisme : un spectacle de violence, une recette de la peur

    Par
    Le ventre est encore fécond d’où a surgi la bête immonde, le drame de Trèbes vient une fois de plus nous le rappeler. Ecrire en ces moments de douleur sur les explications du terrorisme (pas les excuses) en devient entreprise difficile, voire périlleux ; et pourtant, pour ne pas céder à la peur, nous sommes bien obligés de dépasser l’actualité.
  • SOMMES-NOUS DES PAYS DE MERDE?

    Par
    Trump l’a dit, d’autres, moins brutaux, plus enclins à la bienséance diplomatique le pensent et le déclinent avec les euphémismes de circonstance. Qu’a donc fait l’Afrique pour que ses fils occupent l’inconfortable siège du passager clandestin dans un monde ouvert aux esprits novateurs ? Et si le problème venait de nous, les Africains ?
  • REPONSE AU RAMAGE DU ROSSIGNOL : "Nègre je suis, nègre je resterai"

    Par
    Le racisme, l'antisémitisme, l'islamophobie, « ça commence par des mots. Ça finit par des crachats, des coups, du sang », dit la campagne du gouvernement « Tous unis contre la haine ». Les mots de Laurence Rossignol, ministre de la famille, sur le Nègre, l'esclave et la femme voilée sonnent le tocsin du pompier pyromane.
  • DE LA LAÏCITE DANS L'ISLAM

    Par
    Ombre et lumière, monde musulman et Occident : comment sortir des cloisons binaires ? Si l'islam n'est pas une théocratie, et si l'islam laïque est un non-sens, à quel saint se vouer pour que l'évocation de l'islam des uns et de la laïcité des autres cesse de semer le vent ? Un retour aux sources et aux principes fondateurs pour une évolution émergente continûment créatrice.
  • L'ISLAMOLOGIE DE COMPTOIR DE MICHEL ONFRAY

    Par
    L’hédoniste solaire, le philosophe populaire, Michel Onfray pense l’islam. Pour lui, antisémitisme, éloge de la tuerie, phallocratie, misogynie… sont les marques de fabrique du Coran. Populisme intellectuel, islamologie de comptoir... Comment s'étonner, dès lors, qu'il devienne la coqueluche de Daech et de l’extrême droite.