Son blog
14 abonnés Le blog de HARPAGES
Voir tous
  • Réagir avant qu’il ne soit trop tard ! 4/4

    Par
    L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
  • Réagir avant qu’il ne soit trop tard ! 3/4

    Par
    L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
  • Réagir avant qu'il ne soit trop tard 2/4

    Par
    L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire
  • Réagir avant qu’il ne soit trop tard ! 1/4

    Par
    L’avenir n’est plus ce qu’il était ! La guerre en Ukraine, la menace nucléaire, la crise alimentaire, le dérèglement climatique, les feux gigantesques de l’été, les inondations meurtrières, autant d’épisodes anxiogènes de la modernité face auxquels nous devons impérativement réagir. Ces désordres du monde constituent une opportunité à saisir pour modifier notre trajectoire.
  • Une démocratie revivifiée, seul remède aux crises sanitaire, écologique et sociale

    Par
    La crise sanitaire a permis au chef de l'État de retrouver une apparente autorité, très vite convertie en autoritarisme. Mais on ne peut plus se satisfaire d'une structuration verticale du pouvoir qui a d'ailleurs montré ses limites. Il faudra entrevoir et promouvoir une gestion démocratique des crises sanitaire, écologique et sociale.