InputOutput

Ecrivain

Sa biographie
Je m'appelle Input Output, mais tout le monde m'appelle IO (prononcer à l'américaine "aye-oh"). Mon dada ? Regarder le monde qui m'entoure avec mes grands yeux bleus de zèbre, et mon pelage noir et blanc à la fois, comme le yin et le yang... Pour tout ce qui croise mon regard, j'ai, instantanément, des remarques. Elles se transforment ensuite presque aussi rapidement en idées et propositions de solutions, ou simplement d'améliorations, au service de tous, souvent en lien avec les nouvelles technologies, qui me passionnent et me font hennir de plaisir quand je les utilise à leur plein potentiel... Mais dire ce que l'on pense, et surtout, l'écrire dans des livres, n'est pas forcément du goût de ceux qui vous liront, alors que l'intention est pourtant d'essayer d'apporter des solutions à des problèmes...qui n'en sont parfois même pas pour "les autres" ! Mais qu'importe. Car que ce soit avec ses idées ou quoi que ce soit d'autre, on ne peut pas plaire à tout le monde ! IO, l'électron "libre"
Son blog
1 abonné Le blog de InputOutput
  • 3 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 2 contacts
Voir tous
  • Du statut de la Fonction Publique

    Par
    Le statut de la Fonction Publique a été créé à l'origine pour 2 raisons qui n'en sont en fait qu'une seule : Assurer une "continuité" de personnel lors des alternances politiques à la tête de l'Etat ou des collectivités, et ainsi fournir à ses "agents" une forme de protection face au licenciements abusifs qui pourraient en découler.
  • jesuisauplacard.fr est en ligne !

    Par
    Suite à l'absence de réponse de ma hiérarchie et comme convenu avec ma protection juridique, j'ai officiellement demandé la protection fonctionnelle au Président de ma collectivité pour être défendu du harcèlement moral et de la placardisation dont je suis victime depuis des années.
  • Je recrute un avocat

    Par
    Je recrute un avocat pour défendre tous les fonctionnaires subissant la "placardisation", ou comment gaspiller l'argent public pour détruire mentalement des personnels parfois trop entreprenants...