Jean-Jacques DUFAYET

Journaliste

Paris - France

Sa biographie
(Wikipedia) Jean-Jacques Dufayet est un journaliste français. Atypique, connu dans le métier pour ne jamais lire aucun journal, ne pas regarder la télévision, et n'écouter à la radio que le "jeu des mille euros" (dont il est le seul à se souvenir qu'il s'appela jadis "cent mille francs par jour", produit par Henri Kubnik). C'est par hasard, dans les années 1970, que Jean-Jacques Dufayet se retrouve rédacteur en chef d'un mensuel culturel. Il est alors directeur des Exportations dans une maison de disques, Decca / Sofrason, dont l'une des activités est de produire de la musique africaine, à cette époque écoutée et commercialisée uniquement en Afrique. C'est là qu'il va s'initier aux sons ivoiriens, zaïrois, sénégalais. Il se liera d'amitié avec un saxophoniste encore inconnu, Manu Dibango. Après le succès planétaire de "Soul Makossa", Manu Dibango crée le mensuel Afro-Music dont il confie la rédaction en chef à Jean-Jacques Dufayet. Émoustillés par la carrière désormais internationale du musicien camerounais, les médias hexagonaux veulent soudain tous parler de musique africaine. Il n'y a alors qu'une poignée de journalistes français à connaître le sujet; et c'est ainsi que, sous divers pseudonymes, Jean-Jacques Dufayet épluche le m'balax, l'ashiko, le soukouss, ou le ziglibiti, pour bon nombre de parutions: Jazz Hot, Le Monde de la musique, Rock'n Folk... Au tout début des années 1980, Jean-Jacques Dufayet entre à RFI comme producteur d'émissions musicales. En 1983, sous la direction d'Hervé Bourges, il est nommé adjoint au Directeur des Programmes. Il créera bon nombre des nouvelles émissions de la chaîne internationale, comme "Plein Cap", "Planète", "Espace Océan", le "Hit Parade International". Il recrute de nouveaux journalistes et animateurs, dont certains deviendront de grandes voix de RFI, avant de voguer vers d'autres horizons: Yves Calvi, Sylvie Coma, Nikos Aliagas... En 1988 la première station FM de Tokyo, J-Wave (Japan FM) lui confie une émission quotidienne, "Pazz & Jops from Europe" qu'il produira avec Reiko Kidachi et Jon Kabira, et animera pendant cinq ans. S'ensuivra pour Jean-Jacques Dufayet une décennie toute asiatique; la Chine, l'Indonésie, le Cambodge, la Malaisie, et Singapour succédant au Japon. De retour à Paris au début des années 2000, Jean-Jacques Dufayet crée le secteur des Produits Dérivés de RFI, essentiellement composé de coéditions. Il monte des partenariats avec Hachette, Flammarion, Plon, Belin, autour d'ouvrages généralement écrits par des journalistes de Radio France Internationale. En 2010 il quitte la station, et publie avec Pierre René-Worms aux éditions Naïve Eau Douce, Douce France, récit d'un périple sur les canaux de l'hexagone. Le livre existe en anglais, titré With The Flow, et distribué au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, et en Afrique du Sud.
Son blog
7 abonnés Le blog de Jean-Jacques DUFAYET
  • 1 billet
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 2 contacts
Voir tous