Une féministe révolutionnaire ouvrière chez Renault Flins- vidéo

N° 88 de ma série "1968". Fabienne Lauret, auteur de "L’envers de Flins: une féministe révolutionnaire à l’atelier" revient sur ses 37 ans à l’usine, où elle est « établie » aux lendemains de mai 68. Elle y milite sur le plan syndical, mais se bat aussi contre le sexisme, et contre le racisme. Prochain article: "28 juillet 68: Mao dissout les Gardes Rouges"

23 Juillet 2018

Rappelons que l’usine de Renaut Flins est une icône des luttes, et notamment contre le plat de lentille de Grenelle imposé par les directions syndicales. Ces luttes ont fait l’objet d’un article précédent de cette série (10 Juin 68 : A Flins, la police tue Gilles Tautin)

" L'envers de Flins " : rencontre avec Fabienne Lauret, féministe révolutionnaire chez Renault © Révolution Permanente

*********************************

50 ans plus tard...

**********************************

Ma série « 1968 »

  • Première partie « Mise en jambes »: 37 articles à consulter 
  • Deuxième partie couvrant Mai et Juin, « La plus grande grève générale en France ». 42 articles déjà parus à consulter ici
  • Troisième partie, « Bilans et secousses », qui comptera des dizaines d’articles d’ici la fin de l’année:
  1. Mai 68: une situation révolutionnaire ?
  2. Bilan et leçons de la grève générale de 68
  3. Lettre d'un enfant de 1968 à un jeune de 2018
  4. Un bilan de 68 par Ludivine Bantigny et Alain Krivine
  5. La deuxième vague féministe, fille légitime de 68 
  6. 18 Juillet 68: les CRS chargent les festivaliers d’Avignon
  7. 1968, année de l'autogestion ?

Bonne lecture. Merci pour vos commentaires. Merci aussi de partager.  

JAMAIS COMMÉMORER. TOUJOURS S'UNIR POUR NE PAS SUBIR !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.