Jean-Marie Viprey

Recherche

Besançon

Sa biographie
Né en 1952 à Besançon.
Son blog
6 abonnés Le blog de Jean-Marie Viprey
  • 14 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 0 contact
Voir tous
  • La gauche et le couvre-feu

    Par
    Etonnement face à la docile passivité des forces de gauche face aux mesures Covid-19, à leur paralysie, voire à leur complaisance. Le couvre-feu nous fait atteindre de nouvelles limites.
  • "Austérité" ou frugalité ? Quelle transition pour demain ?

    Par
    Des secteurs de gauche soupçonnent les partisans d'une frugalité partagée de vouloir "faire payer la crise" aux plus pauvres et imposer à tous un modèle autoritaire de consommation. Ils s'en tiennent à "faire payer les riches". C'est nécessaire, mais une transition, surtout planétaire, vers une société de bien commun impactera les classes moyennes supérieures qu'il faut pourtant rallier.
  • Venise et le coronavirus.

    Par
    Une Vénitienne confinée nous écrit, une très belle lettre, pleine d'espoir. Pourtant, il semble que cet espoir soit voué à une cruelle déception dans les temps qui suivront la fin de cette "guerre" menée par des incapables et des fanfarons, dans l'écrasement de la conscience citoyenne.
  • Université: vrais problèmes et vaines solutions, en réponse à Calan-Lagasnerie

    Par
    L’article de 1ère page sur de «nouvelles formes» à «inventer» pour éviter à l’Université une grève d’«auto-punition» déçoit par sa vacuité. Je réfléchis à la question du «blocage», pour en venir à l'essentiel omis par les auteurs: les enjeux internes qui devraient nous inciter non seulement à rejoindre le mouvement, mais à revenir sur la confiscation de la collégialité par les néo-libéraux.
  • A propos de "Les Mystères de la gauche" de J.-Cl. Michéa

    Par
    Michéa décortique légitimement le vocable de "gauche" à la lumière de l'histoire du socialisme, mais sa diatribe contre "les hommes de gauche" laisse intact le problème de savoir comment articuler l'"expérimentation sociale" en un changement simultané "par en bas et par en haut". Il n'échappe pas à un travers pédagogiste, typique de la "gauche", à l'égard de ceux qu'il constitue en "peuple".