Blog suivi par 28 abonnés

Le blog de jmplouchard

  • Fête du stop !

    Par
    Vous est-il arrivé d'avoir une automobile en parfait état de marche - ou de rouler, selon ses humeurs - mais dont on vous refuse "la permission" de vous servir, et ainsi de devoir déménager armé uniquement de vos bras, de vos jambes, d'une poussette, et de quelques sacs ; ce qui implique nombre de voyages réjouissants, alors qu'en auto, deux ou trois aller-retours auraient suffi, ce qui, traduit en nombres d'heures, aurait réduit ce déménagement en une journée, tandis que vos bras et jambes s'y usent depuis une quinzaine de jours ?
  • Comment jouer au kamikaze… à douze ans !

    Par | 1 recommandé
    Une fillette d'à peine douze ans vient de se faire exploser au Nigéria, tuant avec elle au moins une dizaine de personnes ! Ca ne s'est passé ni dans un film de fiction, ni dans un nouveau jeu vidéo - quoi que, peut-être aussi - mais dans la pure, simple, et stupide réalité humaine.
  • Pluie d'été...

    Par
    Si vous comprenez la moitié d'un truc de machin chose à la théorie des équations aux dérivées partielles non linéaires, et à ses applications à l’analyse géométrique, je vous remercie par avance de me le faire savoir étant donné que l'inventeur de ce machin, ou de cette chose, est mort récemment dans un accident de voiture. Bon, il avait 86 ans, l'inventeur, mais ce n'est pas une raison nécessaire ni suffisante pour crever éjecté - avec sa femme - d'un taxi, et de se retrouver égorgé par une barrière d'autoroute. Il y a d'autres moyens de mourir à cet âge !
  • Allumez… (encore !)

    Par
    Le bipède est décidément un animal étrange, cela tient peut-être à sa supériorité intellectuelle qui fait que certains pensent encore qu'aucun homme n'a jamais mis les pieds sur la lune
  • On m'a volé ma chatte...

    Par | 8 commentaires | 4 recommandés
    "Ils transforment la justice en vengeance mais continuent à l'appeler justice." Il y a des fois où l'on lit des phrases qui collent si bien à la réalité que l'on peut en changer l'ordre des mots sans en altérer le sens : "ils transforment la vengeance en justice et continuent à l'appeler justice".
  • Du poulpe et de la bruscambille

    Par
    Il y a des jours où l'on se demande, franchement, si l'on n'échangerait pas son statut d'humain, bipède sensé être l'espèce dominante du monde connu et de ses banlieues, contre celui d'un poulpe qui, lui, ne connait que le monde marin - et encore n'y fréquente-t-il que peu - ou elle s'il s'agit d'une poulpe, mais l'humain ne sachant pas faire la différence, on s'en fiche. 
  • Du gai savoir, et plus encore

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    Allez donc savoir pourquoi nous - et moi aussi donc - passons une bonne partie de notre vie à comparer la vie à des tas de trucs aussi divers et disparates les uns - ou les unes, s'il ne s'agit pas de trucs ni de machins, mais de simples choses
  • Un jour…

    Par | 2 recommandés
    Qu'est-ce qu'on se fiche de voir ou d'entendre le quotidien d'un autre s'étaler au grand jour de votre quotidien alors qu'en fait vous n'avez pour seule envie que de lui étaler votre quotidien au grand jour de son quotidien, et dont vous savez qu'il - pour ne pas dire l'autre - se fiche totalement de votre quotidien à vous.
  • Allumez...

    Par | 3 recommandés
    Il y a quelques jours, on apprenait - mais l'information reste encore à confirmer - que l'ex-ministre, ou plutôt feu le ministre de la défense de Corée du Nord avait - ou aurait - été exécuté pour cause de déloyauté envers le très pacifiste régime nord coréen
  • De l'usage du pied

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Le weekend, surtout lorsqu'il se met à faire moins moche, je suis toujours fasciné de voir tant de gens enshortés ou enmaillotés courir à s'en faire péter les poumons dans les rues de Paris ou d'ailleurs, d'ailleurs. Certains courent avec des écouteurs vissés à leurs oreilles ; d'autres parfois rouges tirant sur le violet, avec un machin collé à leur bras, histoire de compter à quel moment ils choperont la crise cardiaque ; d'autres encore qui courent de telle façon que tu te demandes où et comment on leur a appris à courir, peut-être au contact de poulets au fond d'une bassecour, ou dans un bocal où le poisson rouge s'est noyé ; ou d'autres… mais je passe, parce que l'art de courir pour rien et moi…