Marie Pezé

Docteure en psychologie spécialisée dans la souffrance au travail

Sa biographie
Marie PEZÉ est Docteure en Psychologie, psychanalyste, expert auprès de la Cour d’Appel de Versailles. Elle a créé la première consultation « Souffrance et travail en 1997 au Centre d’Accueil et de Soins Hospitaliers de Nanterre. Il en existe désormais 130. Responsable pédagogique du certificat de spécialisation en psychopathologie du travail qu’a lancé Christophe Dejours en Novembre 2008 au CNAM, Marie Pezé est également Membre Fondateur du Groupe pluridisciplinaire de Réflexion sur la Maltraitance au Travail. En 2002, elle a participé au groupe de travail sur « le harcèlement moral dans les établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux publics » (DHOS, Ministère de la Santé, de la Famille et des Personnes Handicapées); en 2005, à la commission « violence, travail, emploi, santé » présidée par le Professeur Dejours (dans le cadre de la loi relative à la politique de santé publique du 9 août 2004, Ministère des solidarités, de la Santé et de la Famille), puis en 2009 à la Commission Parlementaire UMP sur la Souffrance au Travail. Elle a ouvert sa consultation à de nombreux documentaristes (Ils Ne Mouraient Pas Tous Mais Tous Etaient Frappés de Sophie Bruneau et Marc-Antoine Roudil, J’ai Très Mal au Travail de Jean-Michel Carré, et La Mise à Mort du Travail de Jean-Robert Viallet) Présidente de l’association Diffusion des Connaissances sur le Travail Humain, elle est à l’origine du site www.souffrance-et-travail.com.
Son blog
23 abonnés Le blog de Marie Pezé
  • 2 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 1 contact
Voir tous
  • Travailler, pour qui, pourquoi?

    Par
    Travailler, pour qui, pourquoi? Marie Pezé, docteur en psychologie, psychanalyste, ancien expert judiciaire, responsable du réseau de consultation souffrance et travail.
  • Souffrance au travail : comment devenir une sentinelle de territoire

    Par
     © DCTH © DCTH
    Les salariés doivent apprendre à protéger leur santé au travail, ainsi que celle de leurs collègues (article L4122-1 du code du travail). Ils doivent être à la fois avertis de leurs droits et de leurs devoirs vis à vis d’eux-mêmes et des autres. L’association DCTH «Souffrance et Travail» et les Cafés Théma sont sur le terrain pour les informer, car reconstruire une solidarité est une urgence !