marugil

Citoyen

Abonné·e de Mediapart

442 Billets

1 Éditions

Billet de blog 6 septembre 2022

marugil

Citoyen

Abonné·e de Mediapart

L’Homme Fort du Macronistan va régler les thermostats pour l’hiver

Imaginez un pays dont le chef de l’État définirait la température à laquelle le bon peuple devrait se chauffer cet hiver. Fiction, n’est-ce pas ?

marugil

Citoyen

Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les satrapes qui dirigent leur contrée d’une poigne de fer sont souvent dépeints comme étant coupés des réalités. Entourés de courtisans qui ne doivent leur position qu’à l’extrême souplesse de leur échine, ne se déplaçant que pour visiter quelque village Potemkine sous la protection d’une imposante garde prétorienne, ils ignorent tout des conditions de vie du petit peuple et ne s’y intéressent guère. Or, si l’Homme Fort du Macronistan leur ressemble à certains égards, force est de reconnaitre qu’il se montre très soucieux des petits détails de la vie quotidienne de ceux qu’il appelle affectueusement « les gens qui ne sont rien ».

C’est ainsi qu’il porte une grande attention aux vêtements portés par la gente féminine. Se couvrir la tête d’une étoffe n’est pas conforme aux « valeurs » du régime tout comme se vêtir d’un haut laissant entrevoir voir le nombril de celle qui le porte. Ceci ne vaut toutefois que pour les femmes car le Génie de la Somme (*) aime à s’afficher aux côtés d’hommes au torse nu et luisant, de préférence d’une couleur de peau qui suscite pourtant beaucoup moins de bienveillance de la part de la milice du régime.

De même, alors que le Macronistan était frappé par un virus respiratoire très contagieux et que le port d’un masque était recommandé dans le reste du monde, l’Homme Fort décida que c’était inutile car les habitants de son pays ne sauraient pas les porter correctement. Pire, ce serait même dangereux et il ne pouvait donc l’autoriser, si soucieux qu’il était du bien-être de son peuple. Qui ne serait pas touché par tant de sollicitude ?

A présent, le Génie de la Somme se préoccupe de la température à laquelle les Macronistanais seront fermement invités à régler leur thermostat durant l’hiver. Plus de la moitié des centrales nucléaires qui font la fierté de cette contrée étant à l’arrêt, l’électricité risque de manquer. Quant au gaz, un dictateur de la région ayant décidé de cesser d’en exporter, une pénurie est également très probable. Or il s'avère que l’Homme Fort n’a développé aucune source d’énergie depuis qu’il a pris le pouvoir, fidèle à sa devise - gouverner, c’est ne rien prévoir. Il pourrait donc entrer dans l’Histoire comme le dirigeant qui se trouva fort dépourvu quand la bise fut venue.

Ô miracle, à son retour de villégiature, celui qui se plaisait à faire des ronds dans l’eau sur son jet-ski au large de sa résidence d’été a eu son épiphanie : l’heure est à « la sobriété ». A ses compatriotes médusés, il a donc annoncé la fin de l’insouciance et de l’abondance alors que beaucoup d’entre eux en attendaient le commencement. Pour le bon peuple, le temps est donc venu de « changer ses comportements » afin d’être « au rendez-vous de la sobriété ». « La solution est entre nos mains » a-t-il ajouté, ce qui est sa manière habituelle de dire qu’elle n’est pas entre les siennes puisque lui-même et son gouvernement n’ont évidemment aucune responsabilité dans cette situation. Connaissant le caractère réfractaire des « gens qui ne sont rien », l’Homme Fort y est allé de ses « conseils » : mettre « le chauffage un peu moins fort que d'habitude ». Mais ces gens-là n’étant hélas ni très intelligents ni très subtils, il a dû mettre les points sur les i en fixant lui-même à 19°C la température officiellement recommandée dans les chaumières.

Le Macronistan, c'est cette contrée où la réalité dépasse presque toujours la fiction et où le Gorafi paraîtrait plus sérieux que le Journal Officiel.

---------------------------------------------------

(*) La Somme est un département du Nord du Macronistan qui est la terre d’origine de l’Homme Fort. Éblouis par le génie de leur Maître, ses affidés le surnomment affectueusement le « Génie de la Somme ».

Nous avions déjà publié plusieurs billets sur le Macronistan : voir ici la chronique précédente.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.