Blog suivi par 10 abonnés

Le blog de mohamed belaali

  • Les damnés de la terre en temps de coronavirus

    Par
    En plus de la pandémie, les travailleurs subissent plus que toute autre catégorie sociale les affres de la crise économique et de l'exploitation. Les prolétaires subissent ainsi la double peine : entre un virus mortel et la misère, leur dilemme reste insoluble. Pour qu'une classe puisse vivre, il faut qu'une autre se sacrifie.
  • Hommage à l'aide médicale internationale de Cuba

    Par | 1 recommandé
    Quel est le pays qui envoie depuis plus d'un demi-siècle non pas des troupes armées, mais des dizaines de milliers de médecins dans les coins les plus reculés et les plus inhospitaliers du monde  pour affronter toutes sortes de catastrophes sanitaires ? Les États-Unis, la France, le Royaume Uni ? Non. Il s'agit de Cuba !
  • La gestion criminelle de la pandémie par les pays capitalistes

    Par | 1 recommandé
    Le Coronavirus a mis en lumière d'une manière éclatante les limites des sociétés capitalistes à faire face à la pandémie. Le cas de l'Europe et des États-Unis est un exemple éloquent à cet égard. Mais cette catastrophe sanitaire a mis surtout en exergue, plus encore qu'en temps ordinaire, la faillite du capitalisme lui-même.
  • La bourgeoisie en temps de Coronavirus

    Par
    Autant la bourgeoisie, en ces temps de Coronavirus, est prompte à sauver ses entreprises afin qu'elles puissent continuer à réaliser des bénéfices qui seront partagés entre une minorité de possédants, autant elle est hésitante et lente à réagir pour sauver des vies humaines.
  • La bourgeoisie en temps de Coronavirus

    Par | 1 recommandé
    Contre l'égoïsme, l'individualisme et le chauvinisme de la bourgeoisie, brandissons la solidarité, la coopération et le combat planétaire des peuples, non seulement contre le Coronavirus qui détruit chaque jour des vies humaines, mais aussi et surtout contre le véritable virus, celui qui menace l'existence même des hommes et de la nature, le capitalisme.
  • L’État au chevet du libéralisme

    Par | 2 commentaires
    Les thuriféraires du libéralisme ne sachant comment faire face à cette double crise, sanitaire et économique, tiennent des discours et prennent des mesures qui vont paradoxalement à l'encontre de leurs dogmes idéologiques en faisant appel à l’État ; celui-là même qu'ils ont décrié, fustigé et haï depuis Smith, Ricardo, Mill ( père et fils), Walras, Friedman etc.
  • Macron, le Coronavirus et le virus du profit

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    Le Coronavirus a eu au moins le mérite de mettre en pleine lumière les politiques criminelles d'austérité imposées par l'Union Européenne et appliquées avec un zèle singulier par les pouvoirs locaux. Non seulement les gouvernements ont réagi avec beaucoup de retard, mais ils ont procédé à la mise à mort d'une partie des patients qui n'ont pas pu être pris en charge faute de moyens.
  • Alexandra Kollontaï, une féministe révolutionnaire

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Certes Kollontaï n'est pas la seule femme qui a joué un rôle majeur dans les premières années de l'Union soviétique. Mais Alexandra Kollontaï non seulement faisait preuve d'une farouche liberté d'esprit, mais elle a surtout compris, plus que les autres peut-être, les nécessités sociales, politiques et sexuelles des femmes.
  • Macron ou le mépris du peuple

    Par | 3 commentaires | 5 recommandés
    Macron, le serviteur zélé de la classe dominante, est en train de détruire systématiquement et massivement tout ce que le peuple a gagné de haute lutte depuis plus d'un siècle. Il mène sans trêve une véritable guerre contre toutes les avancées sociales, petites et grandes. La régression est générale et totale.
  • Nouvelle agression impérialiste

    Par | 1 recommandé
    Une fois encore les Etats-Unis viennent de commettre un nouveau crime en assassinant le général iranien Qassem Soleimani violant ainsi toutes les règles et toutes les lois de la justice et de la morale qui doivent guider les rapports entre les nations. Mais pour l'impérialisme américain le droit c'est toujours et partout le droit du plus fort, c'est à dire le non droit.