Blog suivi par 8 abonnés

LE BLOG DE NIOXOR LEE

PROFESSIONNEL DE SANTE
Dakar - Sénégal
À propos du blog
Le blog de Nioxor Tine est né le 07 mai 2009. Neuf ans après la première alternance, la presse se trouvait dans un état plus que préoccupant, empêtré dans plusieurs conflits en son sein et avec le pouvoir (emprisonnement de Madiambal Diagne, saccage des locaux de l’AS et de 24H Chrono...). Dans les années 80, suite à l'élargissement du multipartisme initié par Senghor, on assista à l’instauration progressive du pluralisme médiatique, avec des parutions comme Takusaan (1983), Walfadjri (1984), Sud-Magazine (1986), le Cafard libéré (1988), Sud-Hebdo (1988), Le Témoin ( 1990)...etc. Au tout début des années 90, on observa un dépérissement progressif de la presse militante et un développement fulgurant de la presse privée, avec une explosion spectaculaire du nombre de journaux. On nota, alors, à l’intrusion de préoccupations bassement politiciennes dans les lignes éditoriales, se traduisant par le non-respect des règles de déontologie, conduisant à la mise en place, à l’initiative du SYNPICS du Conseil pour le respect de l’éthique et de la déontologie (CRED). Les défis inhérents à la régulation de la presse écrite et audiovisuelle seront démultipliés par l’apparition des réseaux sociaux et des blogs. En ce qui concerne le blog de Nioxor Tine, il s’agissait, surtout pour son initiateur, Dr Mohamed Lamine LY, syndicaliste et homme politique, de profiter des opportunités offertes par les nouvelles technologies de l’information et de la communication, pour continuer la bataille d’opinions entre classes et groupes sociaux ayant des intérêts socio-politiques divergents voire antagoniques. Créé au lendemain des élections locales du 22 mars 2009, dans un contexte marqué par les Assises Nationales, le blog de Nioxor Tine a cherché, à se positionner comme une plateforme qui milite pour la souveraineté nationale, le panafricanisme, la refondation institutionnelle et la responsabilisation citoyenne. Il véhicule aussi des valeurs de gauche, notamment la justice sociale et la lutte pour les droits économiques et sociaux des Sénégalais. Le blog n’a pas manqué de souligner le changement de paradigme dans la vie politique de notre pays, lié aux enjeux du pétrole et du gaz, et qui se manifeste par une concentration graduelle du pouvoir entre les mains d’un seul homme, que d’aucuns qualifient déjà d’autocratie électorale. Enfin, le blog traite de certains aspects de la politique de santé de notre pays. Il se veut un partisan d’une vision holistique de la santé, prenant en compte les déterminants sociaux de la santé, dont en premier lieu, les conditions socio-économiques et prône l’équité́ de tous les citoyens face au système de santé. NIOXOR TINE leelamine@nioxor.com
  • SENEGAL: PLAIDOYER POUR UNE COALITION DES ACTEURS DE LA SANTE.

    Par | 1 recommandé
    coalises2b
    Pour éviter que notre système sanitaire continue d’être l’otage de divers groupes de pression, tous les acteurs du système de santé et la société civile sont interpelées pour sortir la Santé et l’Action sociale du ghetto, dans lequel certains lobbies obscurs veulent l’enfermer et en faire l’affaire des masses populaires de notre pays.
  • SENEGAL : LES MARABOUTS COMME ARBITRES DU JEU POLITIQUE ?

    Par | 1 commentaire
    oulem
    Contrairement aux apparences, ce n’est pas le mouvement syndical enseignant qui a perdu la face, suite à la médiation réussie des Grands Marabouts de notre République, auxquels le peuple unanime doit reconnaissance et respect éternels. Ces illustres érudits se sont portés garants de l’application des principaux points d’accords, que le gouvernement se refuse obstinément à appliquer.
  • SENEGAL: DIALOGUE POLITIQUE OU DEBAT ETHIQUE ?

    Par | 1 recommandé
    Dialogue politique avec le PDS Dialogue politique avec le PDS
    Après une course débridée de quatre années, de mars 2012 à mars 2015, durant lesquelles le pouvoir APR a foulé, aux pieds, les principes les plus élémentaires de coexistence politique pacifique, l’heure du réveil brutal semble avoir sonné.
  • SENEGAL: LA SANTE MALADE DE SES LOBBIES

    Par
    recemment-mis-a-jour3
    Après le diagnostic sans complaisance des dysfonctionnements de l’hôpital sénégalais par le Pr Abdoul KANE, Amadou KANOUTE et son institut panafricain de recherche, CICODEV, viennent de réaliser dans dix localités de notre pays, une étude pour identifier les maux qui plombent le fonctionnement des établissements de santé.
  • 1er MAI 2016 AU SENEGAL: L’AUTRE MANIFESTE !

    Par
    Depuis son accession à la magistrature suprême, le président Macky Sall a toujours semblé attacher une grande importance au dialogue social. Il a même mis en place un Pacte national de stabilité sociale et d'émergence économique, signé en avril 2014. Malgré cela, le front social est loin d’avoir connu une accalmie.
  • SENEGAL: LEURRES ET LUEURS D'UN REFERENDUM-ALIBI

    Par
    Après la cacophonie référendaire, la Coalition Benno Bokk Yakaar crie victoire. Il faut néanmoins admettre que la victoire du président Macky Sall et de ses affidés est entachée par un taux d’abstention très élevé, qui est d’ailleurs la marque de fabrique du camp du Yakaar, qui n’arrive décidément pas à susciter l’espoir, encore moins l’enthousiasme de l’électorat sénégalais.
  • SENEGAL: UN REFERENDUM-ALIBI

    Par
    La campagne référendaire bat son plein. De grandes manifestations politiques sont organisées par la majorité pour rasséréner le Prince tourmenté, à l’idée de perdre la face lors du prochain référendum. Les politiciens de la mouvance présidentielle sont mis en demeure de faire triompher le oui, les partis alliés sommés de s’aligner ou de quitter la barque présidentielle.
  • SENEGAL: VOLTE-FACE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SUR LA REDUCTION DE SON MANDAT

    Par
    L’exaspération des masses populaires sénégalaises suite au discours présidentiel du 16 février dernier prouve amplement qu’elles sont loin d’être dupes, quant aux véritables raisons de la volte-face de Macky Sall sur la réduction de son mandat de 7 à 5 ans.Il s’agit bien d’un nouveau complot, après celui de Wade en 2012, tendant à transférer des problématiques politiques à des instances juridiques
  • SENEGAL: PERILS DEMOCRATIQUES ET MENACES TERRORISTES

    Par
    C’est donc dire que la crise sociopolitique due à l’inconséquence de notre classe politique, qui rechigne à mettre en œuvre les réformes démocratiques venues à maturité, est l’alliée la plus sûre des groupes terroristes, qui rôdent à nos frontières.
  • REFORMES INSTITUTIONNELLES : ITE MISSA EST ! (LA MESSE EST DITE)

    Par