Blog suivi par 27 abonnés

Le blog de mustapha kharmoudi

écrivain
BESANCON - France
  • La vie en peine c'est Vincent

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Peinture intitulée : Orientation © Vincent Clerc Peinture intitulée : Orientation © Vincent Clerc
    Mais malgré l'éloignement, Vincent et moi on a un rituel immuable: on se parle tous les jours, au moins une fois, à l'heure de ma marche du matin à peine je pénètre dans le parc Micaud. Et si l'un de nous n'est pas à l'appel, on sait pourquoi. C'est le plus souvent quand la vie le met à plus de peine encore, jusqu'à ne plus pouvoir me parler. Ou plus rarement quand moi-même je trébuche.
  • Les chroniques de Besançon : Et de deux: Mounia !

    Par | 2 recommandés
    Mounia lit J'attendais Anna au Scènacle © Mustapha Kharmoudi Mounia lit J'attendais Anna au Scènacle © Mustapha Kharmoudi
    Et alors elle me dit : Ok ! Et ça sous-entendait: Tu ne t'en sortiras pas comme ça ! Elle prend une chaise, la pose à l'écart, et se met à lire "J'attendais Anna". Et déjà sa voix annonçait son enfer. Non pas l'enfer de cette histoire, mais l'enfer de ma vie du temps où je l'écrivais. Je vous raconte :
  • Les chroniques de Besançon : Ana lit J'attendais Anna

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Ana Cristina Ventura au bar le Marulaz, Besançn © Patrice frosans Ana Cristina Ventura au bar le Marulaz, Besançn © Patrice frosans
    La première fois c'était une féerie. Ce jour-là, à mon appel désespéré, Ana en a été fortement surprise. Et alors elle s'est laissée déborder par tout ce qui la fait si belle si séductrice. Et alors, dans une exubérance excessive, Ana a dit : Moi aussi ! Et alors tous les châteaux de ses prétendants sont immédiatement tombés en ruine. Comme sous l'effet d'un violent tremblement de terre
  • Mon père était un homme violent

    Par | 1 recommandé
    affiche-journee-contre-les-1
    Mon père était violent, analphabète, bouseux, inculte à part sur les travaux de la terre. Cet homme-là, je l'atteste, n'avait jamais porté la main sur ma mère. Il disait : un homme qui porte la main sur la mère de ses enfants n'est pas bnadem, béni-adam, fils d'Adam. N'est pas humain, n'est pas digne de l'humanité.
  • Les chroniques de Besançon : Elle et son abysse

    Par
    121239509-1105881113202380-3180906214510933511-n
    Dans la vie il y a les poètes et les autres. Leurs rapports sont régis par une même loi de la nature: les poètes ont toujours vocation à perdre, et les autres à gagner. Il y a ceux qui ont besoin de protéger l'égarement des poètes comme les murs protègent un jardin. Et c'est bien. Il y a ceux qui ont besoin de piétiner et humilier ces semeurs de mots à âmes nues. Et c'est bien aussi.
  • Les chroniques de Besançon : La vie à la peine, c'est Vincent

    Par
    125432442-1014459402407481-3188521718028711318-n
    Je n'avais pas imaginé toute la panique à bord qui allait se déverser sur Vincent, Il a aussitôt foncé de toutes ses forces, de ce qui lui reste de forces. Et de forces, il ne lui en reste guère, si peu dans ce fichu hôpital psychiatrique où il est interné depuis plus d'un an. Sans compter que je n'ai plus eu le droit de lui rendre visite depuis si longtemps à cause de ce fichu confinement.
  • Les chroniques de Besançon : Je vais marcher sur le feu !

    Par | 2 recommandés
    Lucas Chasseur, artiste Lucas Chasseur, artiste
    Et alors quelle magie : Lucas marche sur le feu ! Lucas offre au petit garçon un immense cadeau ! Le plus beau des cadeaux d'anniversaire ! Et alors le petit garçon hurle au fond de moi : Oh regarde comme c'est beau ! Et alors je me précipite avec émotion de lui faire écho en silence : Mesdames, Messieurs : Lucas ! L'artiste Lucas, Lucas Chasseur !
  • Pendez-les haut et court (suite sans fin)

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
    122785231-10221072904765451-8519153677325974780-n
    Je pense à tout ça, et je me dis que ce même imam pourrait taxer d'apostasie – et donc condamner à mort - n'importe quel homme, de surcroît d'origine musulmane, qui oserait affirmer son espoir de voir un jour les pays musulmans ne plus être musulmans, mais chrétiens, juifs, bouddhistes ou pire : athées.
  • Pendez-les Haut et court !!

    Par | 4 commentaires | 2 recommandés
    hommage-national-rendu-a-samuel-paty-largeur-760
    Pendez haut et courts ces incultes qui cherchent à terroriser la jeunesse éclairée de Lumières. Pendez-les haut et court, eux et leurs honteux commanditaires. Pendez-les tous, haut et court. Et qu'on n'en parle plus, plus jamais ! Et pendant que vous y êtes, n'oubliez pas de pendre haut et court leur fichu dieu avec eux, qu'on en finisse une bonne fois pour toutes.
  • Les chroniques de Besançon : A propos du "Journal de Belfort"

    Par
    Bar le Marulaz, Besançon © Mustapha Kharmoudi Bar le Marulaz, Besançon © Mustapha Kharmoudi
    J'en profite pour lui lire un autre passage. Je cite :«Mon rêve est déjà la croix des coteaux, les couleurs incendiées, la prison masculine. Je meurs au temps des villes, je renais torrentueuse, j'ai les doigts de matière qui creusent les corps d'enfants» (in Journal de Belfort)