Blog suivi par 4 abonnés

Le blog de Peretz

À propos du blog
Je précise : la masse monétaire est en mouvement circulaire, qui tourne du producteur au consommateur, qui est alternativement l'un et l'autre (fordisme). Forces productives, qui reçoivent des suppléments de forces par la création monétaires de l'État, et des banques prêteuses. Ce sont en quelque sorte des relais qui, tout en augmentant la masse monétaire, en garde ou utilise une partie à des fins personnelles. En particulier les banques. D'où la Finance, devenue prédatrice par capitalisation de ce "vol" comme a dit Proudhon. Donc tant qu'existeront ces "parasites" il y aura prédation. Ce que Marx a, lui, voulu supprimer à à son origine, la production. Mais restait l'Etat. Ce qu'on a appelé bureaucratie, qui était en qq sorte le parasite restant. Donc supprimer le facteur finance ne servit à rien. Il faudrait le rendre moins gourmand. En core une fois c'est ce que precoonisait Keynes. Changer la monnaie est une Impasse. C'est sur les acteurs qu'il faut agir. Par exemple l'Etat doit augmenter la masse monétaire en investissant, soit par prélèvements judicieux, soit par réaction monétaire. Ce qui entraîne une certaine inflation, qui peut être bénéfique. Le moins d'Etat américain est le contraire.
  • L'argent pour le meilleur et pour le pire

    Par | 1 commentaire
  • L'argent pour le meilleur et pour le pire

    Par
    la masse monétaire est un mouvement circulaire, qui tourne du producteur au consommateur, qui est alternativement l'un et l'autre. Forces productives, qui reçoivent des suppléments de forces par la création monétaires de l'État, et des banques prêteuses. Donc tant qu'existeront ces "parasites" il y aura prédation.
  • Freixit

    Par
    Sauvegarde de la France être ses voisins méditerranéens.
  • Pour une vraie democratie

    Par
    Les démocraties sont plus ou moins vraies selon leur niveau de representativite déterminé par le système électoral. L'assemblée Référendaire proposée aurait tous pouvoirs comme expression de la quasi totalité de la population.
  • Le piège du libéralisme

    Par | 2 recommandés
    Tout a commencé avec la loi du 3 janvier 1973
  • Pour les gilets jaunes

    Par | 2 recommandés
    Nouvelle démocratie. Changer de Constitution, sans revenir à la 4 e République, devient une nécessité vitale. Il s'agit de permettre à la société civile, hors partis Politiques, de prendre le pouvoir sur nos institutions sans autres intermédiaires.
  • Vive l'inflation (modérée)

    Par
    La grande supercherie de l’inflation   Comment depuis le traité de Maastricht en 1992,  la finance a mis la main sur les pays européens en instaurant l’austérité et les inégalités sociales.
  • Lutte contre l’inflation, la grande supercherie libérale du XX e siècle.

    Par | 1 recommandé
    Retrouver son indépendance monétaire est la condition sine qua non du retour de la croissance et du plein emploi à terme. Ceux qui s’y opposent, sont-ils de droite ou de gauche? Le seul bon sens civique répond : peu importe, ceux qui ont incité à dire oui à Maastricht (Mitterrand) ou oui au traité de Lisbonne (Sarkosy), ont ont été des anti-sociaux pourvoyeurs de la misère et de précarité
  • 6 e République

    Par | 1 commentaire
    La France le pays de la zone occidentale le moins démocratique
  • Parution d'un livre politique, subversif

    Par
    6 e République