PEROU

Hospitalité

France

Sa biographie
Inlassablement construire
Son blog
35 abonnés Le blog de PEROU
Voir tous
  • Nous nous déclarons chantier naval inlassable et permanent

    Par
    Nous nous déclarons chantier naval inlassable et permanent © PEROU
    Pour soutenir les gestes de sauvetage, de soin, de bienveillance, d’amitiés qui se déploient à la rencontre de celles et ceux qui cherchent refuge en Europe, en contre-feu de la violence qui nous gouverne. Nous construisons le Navire Avenir, outil pionnier de sauvetage en haute mer, refuge médicalisé, place publique méditerranéenne, laboratoire de recherche sur des avenirs désirables.
  • Vers l'avenir (procession marseillaise du dimanche 26 juin)

    Par
    C'est une procession, c'est une marche, c'est une assemblée, c'est une concrétisation, c'est une fête que demain dimanche 26 juin, à Marseille, de Coco Velten au Mucem, nous organisons pour déclarer la réalisation prochaine, parce que nécessaire, imparable, indiscutable, de l'Avenir, premier navire européen de sauvetage en haute mer.
  • Soyons des navires les uns pour les autres

    Par
    Deuxième billet du livre de bord de l'Avenir, navire européen de sauvetage que le PEROU dessine avec plus de 50 écoles et groupes de recherche d'Europe et d'Amérique du Sud, en partenariat avec SOS Méditerranée, les Hôpitaux de Marseille, l'association Pilotes Volontaires, des chefs et cheffes cuisiniers, des juristes et hauts fonctionnaires européens. (https://www.navireavenir.info)
  • Pour une hospitalité manifeste. Appel aux cinéastes

    Par
    En partenariat avec Mediapart, Tous Migrants et la Cimade, le Perou, Image de Ville, l'Aarse et la Cinémathèque du documentaire présentent ce lundi 17 mai à 20h « Demain est si loin », film de Muriel Cravatte tourné sur les fronts de l'hospitalité à Briançon. En ouverture de séance sera diffusé l'appel aux cinéastes, « Pour une hospitalité manifeste », dont voici le texte.
  • Rien n'est inexorable, ni le printemps, ni la défaite

    Par
    Lettre aux étudiants en art qui occupent l'Opéra de Lyon. Et, par extension, à celles et ceux qui occupent des lieux culturels aujourd'hui avec le désir que d'autres mondes, respirables, adviennent enfin.