Peter Bu
Abonné·e de Mediapart

40 Billets

9 Éditions

Billet de blog 31 mars 2017

Assassins en costume - cravate

De très nombreux riches sont des "bons pères de famille" qui ne planteraient jamais un couteau dans le ventre d'un homme mais n'hésitent pas à en empoisonner et à tuer des milliers pour s'enrichir. « Certaines compagnies pharmaceutiques sont des marchands d'armes en blouse blanche . » John le Carré. Pas seulement les compagnies pharmaceutiques... (Réactualisé le 17/9/2021.)

Peter Bu
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Jack London « Le Talon de fer » :

«  (J'ai connu) ce directeur de journal qui publiait des annonces de remèdes brevetés (et) me traita de sale démagogue parce que je le mettais au défit de publier un article disant la vérité au sujet de ces droguesLes remèdes brevetés étaient des escroqueries patentées, mais le peuple s’y laissait prendre comme aux charmes et aux indulgences du moyen-âge. La seule différence est que les remèdes brevetés étaient plus nuisibles et coûtaient plus cher. »

« J’ai connu des gens que la brutalité des assauts de boxe mettait hors d’eux-mêmes, mais qui se faisaient complices des fraudes alimentaires par lesquelles périssent chaque année plus d’innocents que n’en a massacré Hérode aux mains rouges. J’ai vu des piliers d’église qui souscrivaient de grosses sommes aux missions étrangères, mais qui faisaient travailler des jeunes filles dix heures par jour dans leurs ateliers pour des salaires de famine et par ce fait encourageaient directement la prostitution… (...)  »

....................................................

John Le Carré : « La constance du jardinier »

« Certaines compagnies pharmaceutiques sont des marchands d'armes en blouse blanche . »

Après avoir affirmé que son roman ne décrit aucune société pharmaceutique, aucun responsable ni aucun médicament existants, car nous vivons en ces « temps maudits où les avocats dirigent le monde », John le Carré ajoute : «  je me suis rendu compte que, au regard de la réalité, mon histoire est aussi anodine qu'une carte postale de vacances. »

« La constance du jardinier » est un haletant roman policier, décrivant avec férocité le monde politique britannique et sa collusion avec l'industrie pharmaceutique qui, au nom du profit, n'hésite pas à rouler sur des cadavres.

(Un autre thriller qui traite de ce sujet, notamment de la mise précipitée sur le marché américain des médicaments avant la fin des testes de leur efficacité et de leur innocuité, qui sont donc préjudiciables à la santé de nombreux patients: John Grisham « La Transaction ». L'auteur étant avocat, il décrit les procès en chaîne contre les laboratoires qui, devenus une industrie, lèsent aussi les malades.)

.....................................................

Guy de Maupassant, « Finance immorale » :

« Des directeurs de vastes entreprises financières font chaque jour, à la connaissance de la France entière, des opérations que tout leur interdit, depuis les règlements de leurs société jusqu’à la vulgaire bonne foi ; ils ne s’en considèrent pas moins comme parfaitement honorables. »

.....................................................

Professeur Christian Perronne (dans l'Obs, le 26 juin 2020):

«  L'industrie pharmaceutique est la première source de corruption dans le monde. »

.....................................................

Les analystes de Goldman Sachs ont publié en 2018 un rapport dans lequel ils s’interrogent sur le modèle économique des traitements de patients.

Intitulé « The Genome Revolution » le rapport explique ainsi que les traitements ponctuels contre les maladies sont mauvais pour les entreprises et notamment sur leurs bénéfices à long terme. Il est ainsi écrit « le potentiel d’offrir des traitements 'one sho' est l’un des aspects les plus attrayants de la thérapie génique, de la thérapie cellulaire génétiquement modifiée et de l’édition de gènes. Cependant, ces traitements offrent des perspectives très différentes en ce qui concerne les revenus récurrents par rapport aux thérapies chroniques … Bien que cette proposition ait une valeur énorme pour les patients et la société, elle pourrait représenter un défi pour les développeurs génomique cherchant des flux de trésorerie soutenus. »

Les analystes ont pris l’exemple de Gilead Sciences, une entreprise qui commercialise des traitements contre l’hépatite C et dont les taux de guérison dépassent les 90%. En 2015, les ventes des traitements ont atteint 12,5 milliards, mais comme les gens étaient guéris, de moins en moins de personnes étaient infectées et les ventes ont commencé à chuter. Ainsi pour 2018, Goldman Sachs prévoit que les traitements rapporteront moins de 4 milliards de dollars, une sacré baisse.

https://siecledigital.fr/2018/04/18/guerir-les-patients-est-il-un-business-model-durable-goldman-sachs/

Juste un dernier détail : Emer Cooke a travaillé à l'Association européenne des groupes pharmaceutiques à Bruxelles, principal lobby de l’industrie pharmaceutique auprès de l’Union européenne. Ensuite, elle a rejoint la Commission européenne en assumant la direction de son département pharmaceutique pour quatre ans. Aujourd'hui elle est directrice générale de l'Agence européenne des médicaments – qui assure toute l'Europe de innocuité du vaccin Astra Zeneca. ( https://www.lci.fr/sante/emer-cooke-directrice-de-l-ema-et-apothicaire-de-l-europe-donne-le-feu-vert-a-astrazeneca-2181067.html )

.....................................................

"  Le département américain de la Justice a porté plainte mardi contre le géant des supermarchés Walmart, l'accusant d'avoir entretenu la crise des opioïdes aux Etats-Unis en acceptant des milliers d'ordonnances invalides, ce malgré les mises en garde de ses pharmaciens. "

" Selon la plainte, Walmart a créé dès juin 2013 un système transformant les 5.000 pharmacies implantées dans ses magasins en fournisseurs de ces produits éminemment addictifs, qui font des milliers de morts chaque année aux Etats-Unis."

https://www.latribune.fr/depeches/reuters/KBN28W2O0/usa-walmart-vise-par-une-plainte-federale-dans-la-crise-des-opioides.html

" La dépendance aux médicaments opiacés a fait plus de 400.000 morts aux États-Unis entre 1999 et 2018. Leur consommation a explosé à partir de 2013, conduisant le président Donald Trump à déclarer une «urgence de santé publique» en 2017. Cette crise a même été jugée responsable de la baisse de l'espérance de vie aux États-Unis entre 2014 et 2017. "

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/la-justice-americaine-accuse-walmart-d-avoir-alimente-la-crise-des-opioides-20201222

.....................................................

Le film d'Adam McKay « Vice 

Pour avoir une illustration haute en couleur de ce qui précède, vous pouvez voir le film d'Adam McKay « Vice » : plus de 600000 morts pour enrichir quelques dizaines d'Américains !

Il ne s'agit pas seulement de l'industrie pharmaceutique.

Un autre film sur des empoisonneurs en connaissance de cause qui sacrifient des milliers de vies à leur profit : « L’affaire judiciaire relatée par le film Dark Waters de Todd Haynes (2019) est toujours en cours aux États-Unis et, en 2016, DuPont figurait au deuxième rang du Top 100 des pollueurs atmosphériques américains publié par l’Université du Massachusetts.

En mai 2019, le géant faisait également partie des 654 entreprises ne respectant pas la réglementation sur les substances chimiques en Europe, selon la fédération allemande pour l'environnement et la protection de la nature (Bund) » (1)

654 entreprises ! Curieusement, l’Institut fédéral allemand de gestion des risques (BfR) et l’Agence allemande de l’environnement refusent de publier leur liste.

Les principaux « contrevenants » sont tout de même connus : 3M, BASF, Bayer (glyphosate), BP, Chemours (GenX), Clariant, Diesel, Dow Chemical (Bhopal), DSM, Du Pont, Ecolab, EcoMundo, EcoRingen, Endesa, Exxon Mobil, Health & Beauty Continental Europe, Henkel, Ineos, Merck, Michelin, Oréal, SABIC, Sigma-Aldrich, Solvay, Superdrug Stores, Thermo Fisher, Verbio.

Je suppose que ni les industries nucléaires, ni les fabricants et vendeurs d'armes ne figurent sur cette liste. Pourtant, ils le devraient...!

Pour en revenir aux fabricants de médicaments, lors du procès de Mediator, médicament des Laboratoires Servier qui a provoqué de nombreux décès, l'avocat des  victimes a rapporté que ce fabricant possédait la « base de données Olympe où étaient listés des gens importants, ceux qu'il fallait chouchouter. » Par ailleurs, les responsables de Servier faisaient partie d’instances de décision de l'ANSM, Agence Nationale du médicament - dont les employés faisaient parfois des allées/retours entre les deux entités. (2)

N.B. : Fin 2019, le tribunal administratif de Nice a annulé l'autorisation de mise sur le marché de deux insecticides "tueurs d'abeilles" de la succursale française de Dow Chemical, la Dow Agrosciences. En mars, cette entreprise fait appel, en pleine crise de Coronavirus.

Rien ne les arrête !

....................................................

« Dès les années 1960, par exemple, Exxon disposait de toute l’expertise nécessaire pour appréhender les enjeux climatiques. Mais elle a financé des mercenaires pour semer le doute, en s’appuyant sur les médias. » Interview de Valérie Delmotte - Masson, La Croix, 23-3-2020.  (Vous pouvez voir aussi https://exxonknew.org)

.....................................................

« Harry Truman était direct et Lyndon Johnson versatile, mais tous deux ont expédié des soldats américains en Asie pour défendre les dictateurs et massacrer les populations que nous prétendions secourir. Eisenhower était ennuyeux et Kennedy plein d'esprit, mais ils ont tous deux fait passer la constitution d'un arsenal nucléaire phénoménal avant le financement du système scolaire et de la santé publique. Nixon était corrompu et Ford honnête, mais ils ont tous deux sabré les dépenses sociales et favorisé les grandes entreprises. »

« Un président ça va, ça vient, mais les deux cent plus grandes entreprises américaines continuent à s'en mettre plein les poches. Aucun président n'a jamais inversé cette tendance, par même Franklin D. Roosevelt. »

Howard Zinn, Au-delà du vote, Boston Globe, 1976. Cité par lui-même dans L'impossible neutralité, éd. Agone, 2013 p.307-8.

......................................................

Le cynisme des militaires ne connaît pas de limites non plus.

Le bombardement de Hiroshima et de Nagasaki a été un « test grandeur nature » :

En 1995, dans ses « Mémoires », l’amiral Leahy, chef d’état-major particulier des présidents Roosevelt puis Truman, a affirmé : « Les Japonais étaient déjà vaincus et prêts à se rendre. (…) L’utilisation à Hiroshima et à Nagasaki de cette arme barbare ne nous a pas aidés à remporter la guerre. ».

Le général Eisenhower l'a confirmé dans ses « Mémoires ».

Voir aussi l'article de Jean-Pierre Dupuy, http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/08/03/penser-l-impensable-destruction-nucleaire_4709397_3232.html [archive]

Le Japon a capitulé à cause de l'entrée en guerre de l'Union soviétique : voir une analyse très complète de Ward Hayes Wilson http://www.slate.fr/story/73421/bombe-atomique-staline-japon-capituler

Avant l'attaque de Hiroshima et de Nagasaki, le « général américain Thomas Farrell, sidéré par l’explosion du 16 juillet, au Nouveau-Mexique, évoqua ''un coup de tonnerre (…) qui nous révéla que nous étions de petits êtres blasphémateurs qui avaient osé toucher aux forces jusqu’alors réservées au Tout-Puissant''. 

Ce que Kenneth Bainbridge, directeur du test, avait commenté de façon nettement moins littéraire : ''A partir de maintenant, nous sommes tous des fils de pute''. » http://www.lemonde.fr/international/article/2015/08/05/6-aout-1945-8-h-15-mon-dieu-qu-avons-nous-fait_4712214_3210.html

Le commandant américain qui a ordonné le bombardement de Hiroshima et de Nagasaki, Curtis LeMay, a admis publiquement que si les États-Unis avaient perdu la guerre, il aurait été condamné comme criminel de guerre. Le 15 août, le Japon accepte la capitulation sans conditions [1].

Par la suite, depuis que les archives secrètes s'ouvrent, on apprend que lors des essais dans l'atmosphère tous les pays ont exposé volontairement des milliers de militaires et de civils aux radiations pour observer leur impact sur la santé et la mortalité ainsi que pour étudier la capacité de soldats de continuer à se battre dans un environnement hautement radioactif !

Science & Vie n° 917, février 1994 : « Le scandale des cobayes humains ».

Voir aussi http://atomicsarchives.chez.com/cobaye_humains.html

Der Spiegel, 1/1/90: cité par https://www.dissident-media.org/infonucleaire/victimes_kaza.html

https://maxim-nm.livejournal.com/529432.html

......................................................

Ce sont ces gens qui nous gouvernent: https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/100918/ces-oligarchies-qui-nous-gouvernent

......................................................

Je pense souvent aux "Assassins en costume - cravate" qui n'hésitent pas à tuer des humains par milliers pour s'enrichir, mais je n'ai pas réalisé qu'ils peuvent aussi se cacher parmi nos voisins.

Catherine « est convaincue qu’elle et sa fille Enya ont été empoisonnées par les pesticides épandus dans les champs de maïs autour de chez elles. Et c’est aussi l’avis du laboratoire qui a analysé les cheveux des deux femmes. Ce dernier y a détecté plusieurs polluants d’origine agricole, et estimé que les deux femmes présentent « un profil de toxicité chronique avéré ».

L'agricultrice à l'origine de cette catastrophe sanitaire ne veut pas cesser ses épandages. Pourtant « Elle non plus n’est pas épargnée : son mari est mort il y trois ans d’un cancer foudroyant, et elle même a eu deux cancers. »  https://www.bastamag.net/Catherine-et-Enya-empoisonnees-aux-pesticides-agriculture-Mayenne

......................................................

A tous ces « bons pères de famille qui ne planteraient jamais un couteau dans le ventre d'un homme mais n'hésitent pas à en empoisonner et tuer des milliers pour s'enrichir », ou simplement pour recevoir à la fin du mois un petit salaire, ce qui ne les empêche de se croire de bon chrétiens, bon musulmans, bons juifs, de bons démocrates ou autres « hommes de haute qualité morale » (suivez mon regard) je suis prêt à offrir Un traître à notre goût  de John Le Carré, US Underworld de James Ellroy. Gomorra de Roberto Saviano, La griffe du chien de Don Winslow.».

Ces romans policiers, lecture facile même pour ceux qui ne sont pas habitués à ire, pourraient les aider à comprendre l'étendu et la profondeur de l'horreur à laquelle ils contribuent pour être riches et influents.

Je limite ma proposition de l'un de ses ouvrages à la première centaine de candidats. Au-delà, je lancerais une souscription.

......................................................

(1) https://usbeketrica.com/article/dark-waters-le-thriller-a-l-heure-ecolo

D’autres détails sur la dangerosité du Teflon, l’hypocrisie de DuPont et le procès contre lui : Voir l'article de New York Times, traduit par Le Courrier International, publié le 13/01/2016 - 17:43 https://www.courrierinternational.com/article/pollution-le-geant-de-la-chimie-dupont-sur-le-banc-des-accuses

(2) Revue Que Choisir ? n° juillet-août 2020.

Le cas de Servier n'est qu'un petit échantillon de corruption des autorités publiques par des multinationales.

La pression des lobbys sur la Commission Européenne est très forte et les conflits d'intérêt fréquents.

http://www.sudouest.fr/2015/10/30/la-commission-europeenne-gangrenee-par-les-lobbys-et-conflits-d-interets-2170583-710.php et http://rue89.nouvelobs.com/blog/de-interet-conflit/2012/10/12/quatre-agences-europeennes-epinglees-pour-conflits-dinterets-228646 et http://www.lesechos.fr/05/09/2014/lesechos.fr/0203752864844_a-bruxelles--les-conflits-d-interet-avec-le-monde-de-la-finance-font-jaser.htm etc...

......................................................

Pour approfondir ces réflexions, vous pouvez lire en particulier

Au commencement était la tribu https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/160921/au-commencement-etait-la-tribu

Le libéralisme totalitaire https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/060119/le-liberalisme-totalitaire

Ces oligarchies qui nous gouvernent...  https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/100918/ces-oligarchies-qui-nous-gouvernent

A deux minutes de la guerre nucléaire? https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/010318/deux-minutes-de-la-guerre-nucleaire

Le scandale Raoult et l'après-confinement https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog/030520/le-scandale-raoult-confinement-et-apres

.........................

Pour voir les autres articles de ce site sur le nucléaire, le féminisme, l'environnement, les migrations des populations, l'Europe, la gouvernance, et aussi les filmes et livres recommandés dont ma collection de blagues :  https://blogs.mediapart.fr/peter-bu/blog puis ouvrir la Sommaire

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission ce soir, reportage aux portes de l'Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine
Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn