Guéant: "la patrouille de police agressée" à Clermont-Ferrand © AFP
Guéant: "la patrouille de police agressée" à Clermont-Ferrand © AFP

Tarnac: la police antiterroriste avoue une «erreur» et des «distorsions»

L'enquête vise désormais la police...Tarnac: l'affaire vire au fiasco pour le pouvoir

Les soutiens de l'ex-policier Philippe Pichon dénoncent «une affaire d'Etat»

Besancenot espionné, les liens incestueux entre policiers et barbouzes en procès

Ziad Takieddine charge Sarkozy et Guéant sur la Libye

...

Doit-on encore parler de ministère de l'intérieur ou de ministère de la terreur ? Le bilan devenant de plus en plus sévère tant à l'égard du politique que de l'Administration elle-même. La question de la loyauté républicaine de la haute fonction publique se pose devant l'accumulation et la gravité grandissantes dans l'atteinte aux libertés publiques des scandales et des dérives.

 

*

*                      *

 

La commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) fait la synthèse des observations formulées par les instances internationales sur la situation des droits de l’homme en France dans son deuxième rapport « Les droits de l’homme en France – Regards portés par les instances internationales »,  pour la période du premier mars 2009 au 15 octobre 2011.

Des recommandations « visent à garantir des effets plus systématiques » et des insitutions « insistent notamment sur la reprise in extenso de définitions conventionnelles » à propos de la torture ou de la vente d’enfants. Le rapport déplore un « engagement perfectible du gouvernement », des retards dans la remise des rapports, le non-respect de demandes de mesures provisoires de protection, ...

En effet, des instances internationales dénoncent « des écarts persistants entre garanties juridiques et réalités de terrain ». La situation des Roms, valut au gouvernement d'être interpelé sur les conditions d’expulsion et le respect des garanties procédurales associées pour les ressortissants communautaires. « Des réponses concrètes sont attendues de la France dans plusieurs domaines, s’agissant par exemple des violences impliquant les forces de l’ordre ou du « profilage racial » ».

En matière de droit d’asile et de respect du principe de non-refoulement, le rapport rappelle des arrêts récents de la Cour européenne des droits de l’homme concluant à la violation par la France de l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme, face à des risques de renvoi, particulièrement vers l'Algérie (CEDH, 22 sept. 2011, H. R. c. France, n° 64780/09).

Le rapport détaille le respect et la mise en œuvre perfectibles par la France de ses engagements en matière de droit international humanitaire et de droit international pénal.

Le rapport confirme le diagnostic de la FIDH qui dénonçait en 2009 "la profonde schizophrénie de la politique française concernant les aidants, qui, en droit international, sont des défenseurs des droits de l'Homme puisqu'ils se mobilisent pour le droit et la dignité des autres individus."

 

*

*                      *

 

C'est dans un tel environnement dégradé de l'Etat de droit que l'actualité d'une police des polices douteuse vient confirmer un manque de respect de la dignité humaine et des droits de l'homme au sein de l'Administration, à commencer à l'égard des fonctionnaires eux-mêmes :

Suicide d'une policière: l'administration déjà alertée sur son chef de service

Depuis 2003, un officier tente de résister aux assauts de sa hiérarchie policière

Mise à la retraite d'office du policier Philippe Pichon confirmée

Conseil de discipline pour le policier dénonçant des pratiques illégales

Des policiers se mobilisent aux côtés des magistrats

Michel Mercier sacrifie un magistrat à la police

Les présidents de TGI tirent la sonnette d'alarme

Les procureurs réclament l'indépendance

Immigration, expulsions: «Cette France-là» évalue les préfets

Ils se croyaient intouchables (4/4). Balladur, le crépuscule du « cardinal »

Ce dernier article permet de mesurer effectivement le fossé existant entre une justice précautionneuse pour les notables et celle des comparutions immédiates, justice expéditive pour les autres classes sociales, destinée à entretenir l'obéissance dans l'opinion par l'image d'une justice rigoureuse et implacable (ou brutale et sans concession) s'abattant sur le peuple. 

...

 

*

*                      *

 

Cela s'ajoute au cortège funèbre de l'actualité policière :

La bavure de Clermont-Ferrand, un cas d'école

Le Clermontois brutalement interpellé est mort

Comment Ali Ziri est mort asphyxié, «plié» par les policiers

Non-lieu requis dans l'enquête sur la mort d'Ali Ziri

Les policiers sous pression après la médiatisation de récentes bavures

La justice enterre une nouvelle fois le drame de Clichy-sous-Bois

Témoignage vidéo de Denis Godard, tabassé par la police

Après la mort d'un jeune homme à Grasse, ce qu'un sociologue dit des «bavures policières»

«France: des policiers au-dessus des lois», assure Amnesty International

Un homme frappé dans un commissariat pour avoir sifflé «l'Internationale»

Au Vésinet, questions après le décès d'un jeune motard

«Violences policières»: la déontologie a du plomb dans l’aile

Prison ferme pour sept policiers qui ont menti en Seine-Saint-Denis

La mort d'un Malien relance le débat sur l'usage policier du Taser

Garde à vue pour trois lycéens marseillais qui auraient insulté la fille d'une policière

Garde à vue des six lycéens de Fontainebleau : un couple pris dans les violences policières

Gardes à vue: la France, lanterne rouge de l'Europe

L'usage des flashballs policiers sous le feu des critiques

Après la mort d'un homme à Marseille, le débat sur l'utilisation du Flashball "arme non létale qui tue" est relancé.

Villiers-le-Bel: un policier mis en examen, trois ans après

Clichy-sous-Bois: cinq ans après, deux policiers devraient être jugés

Flashball à Montreuil: notre enquête sur les violences policières de juillet 2009

Corruption: trois autres chefs de la police en garde à vue

Carlton de Lille: le chef de la Sûreté départementale placé en garde à vue

Le patron de la DCRI mis en examen

Grasse : deux policiers de la Bac jugés pour homicide involontaire

Violences policières : «Le déni des autorités est honteux»

...

 

*

*                      *

 

Et la régression du souci porté à l'Etat de droit par une classe politico administrative dramatiquement irresponsable dans ses actes et ses propos :

L'affaire de Bobigny ou la rupture du Pacte républicain

A Bordeaux, la préfecture ignore la justice

Brice Hortefeux piétine une fois de plus la loi

MAM ne voit «pas de problème particulier» à une charge de CRS contre des collégiens

Le boom des gardes à vue: 250.000 de plus en sept ans

Tarnac: le témoin à charge contre Coupat serait un mythomane

Contrôles policiers au faciès: la preuve scientifique

Que fait (mal) la police dans les banlieues?

Sans-papiers: la police vient chercher des enfants à l’école

Des enfants en fuite pour éviter l’expulsion à leurs parents sans papiers

Violences: les mauvais résultats de la politique sarkozyenne

Woerth: le traitement de faveur qui fâche policiers et magistrats

Christine Lagarde a fait «échec à la loi», dénonce le procureur Nadal

Kadhafi/Sarkozy : Eva Joly demande l'ouverture d'une enquête judiciaire

Bettencourt : l'argent liquide venu de Suisse menace Sarkozy

L'affaire Sarkozy

...

(Listes non exhaustives)

 

*

*                      *


Mises à jour :

Affaire des fadettes: le procureur poursuivi mis en examen, Courroye s'accroche à son poste

Les révélations de «L’espion du président»: Mediapart espionné sur ordre de l'Elysée

Le ministre Mercier veut sanctionner la juge Prévost-Desprez

Policiers de Grasse: Hakim Ajimi, 22 ans, est mort d'une clé d'étranglement en moins de trente minutes

L’ancien patron des RG révèle l’existence d’un système d’écoutes sauvages

Policiers de Grasse: «effaré», le procureur ne demande que des peines symboliques

"Médiapart a été espionné sur l'ordre de l'Elysée. Un rapport de la DCRI a été remis à Claude Guéant" Edwy Plenel

L'homme à tête de chou

 

 

 

Fadettes : Un commissaire de l'IGS accuse Courroye

Affaire Squarcini: un Parlement démuni

L'État-barbouze, une vieille habitude de la Ve République

Falsification de PV : des policiers de Tarbes passent d'accusateurs à accusés

L'affaire Squarcini s'invite à l'Assemblée

Human Rights Watch dénonce des contrôles d'identités «humiliants» dès l'âge de 10 ans

Le domicile de la juge Prévost-Desprez perquisitionné

Le ministre Mercier et le député UMP Carayon veulent museler un magistrat

Mort en garde à vue : un officier de gendarmerie condamné

Arrestations à Rouen: « Sale pute de gauchiste, on va te niquer »

Expulsions: le juge, le préfet et les «pressions»

Mort de Wissam El-Yamni : l'IGPN reconnaît l'utilisation d'une technique de maintien interdite

HSBC, Woerth, Estrosi... Les vérités du procureur Montgolfier

" Mon expérience de magistrat m’a appris que l’on est bien avec les élus que si l’on fait ce qu’ils souhaitent. Quand on les contrarie, on est forcément un adversaire, quelqu’un à éliminer. " (HSBC, Woerth, Estrosi... Les vérités du procureur Montgolfier). Eric de Montgolfier confirme la logique de domesticité publique dans laquelle le pouvoir veut reléguer la justice et la police.

Comparer cette actualité avec la critique du programme du Front national.

Espionnage: de nouveaux mails accablent Ikea, des policiers soupçonnés

Comment éviter les fuites du fichier policier Stic ?

Euro Disney et trois anciens gendarmes renvoyés en correctionnelle

Tir de flashball: Pierre et Joachim, gravement blessés, détaillent la violence policière

Ikea Brest: la mécanique de l'espionnage

Scandale de l'IGS : un témoin victime de chantage sexuel

Abroger le STIC

Espionnage: le patron d'Ikea France savait pour un cas au moins

Tarnac: intérêts policiers, obsessions politiques, le récit d'un scandale

Tarnac: les documents inédits des services

A Nantes, le procès du flashball montre des policiers en roue libre

Nanterre: encore une affaire d'espionnage de journalistes!

Flashball: à Nantes, le procureur fait du policier un simple «exécutant»

Manifestation inédite d'officiers de la DCRI

Affaire Hicheur: du «marketing sécuritaire»

Mohamed Merah ou l'échec de la méthode Squarcini

La politique de la peur

Six ans requis contre Adlène Hicheur, « terroriste en puissance »

Mohamed Merah aurait clamé son innocence avant d'être tué, selon l'avocate de son père

A Gonesse, Ikea arrosait des policiers : bons cadeaux contre bons services

Adlène Hicheur: le procès (I)

Adlène Hicheur, le procès (II)

Bayrou plus dénigreur que Hollande à propos des arrestations d'islamistes

Cercle Wagram : Squarcini (DCRI) entendu comme témoin

Le grand désarroi des policiers : «On est devenu une boîte privée»

Après l'affaire Ikea, un directeur de Castorama sur la sellette

Falsification au détriment d'un détenu : la justice récidive

Affaire Boulin : policier contre policier au tribunal de Paris

Espionnage : perquisition chez Ikea

Affaire Merah : «Monsieur Squarcini a menti»

Mohamed Merah, «cible privilégiée» de la DCRI dès septembre 2011

Affaire Takieddine: Sarkozy est impliqué par un haut fonctionnaire

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.