• 7 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 2 contacts
Voir tous
  • Le macronisme à l'assaut de la fonction publique

    Par
    Depuis 30 ans la classe dominante veut faire reculer voire dynamiter la fonction publique, qui répond à un mouvement de socialisation objectif.. Macron s'inscrit en continuité mais son style, son entourage, sa méthode marquent aussi des inflexions fortes et inquiétantes. Les luttes dans le fonction publique ont besoin des usagers pour gagner
  • L'ENA, la diversion et le danger

    Par
    Supprimer l'ENA? Cette école a des défauts mais attention à ce que le remède ne soit pas pire que le mal. La réforme de la fonction publique pourrait placer des cadres sans aucun esprit de service public à la tête des administrations.
  • Rélexions sur une longue séquence électorale

    Par
    Macron a gagné après la faillite hollandais mais il paraît bien fragile. En fait, une course de vitesse pourrait se jouer entre un FN, dont les ressorts du succès sont toujours là, et une droite qui le rejoint en bonne partie d'une part, une gauche où FI est dominante mais ne peut occuper tout le terrain d'autre part.
  • Rélexions sur une longue séquence électorale

    Par
    Macron a gagné après la faillite hollandais mais il paraît bien fragile. En fait, une course de vitesse pourrait se jouer entre un FN, dont les ressorts du succès sont toujours là, et une droite qui le rejoint en bonne partie d'une part, une gauche où FI est dominante mais ne peut occuper tout le terrain d'autre part.
  • Réflexions sur une longue séquence électorale

    Par
    Où en sommes nous en cet été 2017? Macron a capté l'aspiratio nau changement mais paraît bien fragile. La droite et le FN convergent largement et sont un danger considérable. Le PS est hors jeu. FI a porté un message progressiste, su s'adresser aux jeunes et aux catégories populaires mais son fonctionnement pose problème et son projet politique ne rompt pas jusqu'au au bout avec le capitalisme