sacha.escamez

Biologiste passioné (et expatrié en partie par nécessité professionelle), européen engagé depuis 2005, membre de la France Insoumise et membre du comité de rédaction du journal Europe Insoumise.

Sa biographie
LA réalité. LA vérité. LE monde. Toutes ces notions précédées d'un article défini singulier qui nous suggère qu'elles sont unes et indivisibles. Pourtant, nous ne goûtons à cette réalité, à cette vérité et à ce monde que par petites bouchées. Nous ne les sentons que petit à petit, inspiration par inspiration. Bien inspirés, il arrive à certains d'entre nous, que l'on appelle alors génies ou visionnaires, d'en percevoir un pan entier, faisant la lumière sur ces faits devant nos yeux ébahis. Le plus souvent cette vision de la réalité, de la vérité et du monde ne s'offre à nous que de façon plus fragmentaire, par l’entrebâillement de l'esprit des autres, et parfois du nôtre. Voici donc une modeste fenêtre sur ceux de ces petits fragments issus de mon esprit qui touchent à une vision d'ensemble.
Son blog
21 abonnés Fragments d'une vision d'ensemble. Le blog.
Ses éditions
Voir tous
  • Confinée, la France ne gère pas mieux la crise sanitaire que la Suède non confinée

    Par
    Comment la France confinée affronte le Covid-19 plus mal qu’une Suède sans confinement ? L’analyse comparée des performances en matière de gestion sanitaire de l’épidémie de SARS-CoV2 fait de la France l’un des plus mauvais élèves de l’Europe. La faute à un confinement trop tardif, avec trop d’exceptions, ainsi qu’à un aveuglement idéologique centré sur l'économie de marché.
  • La menace virale cultive-t-elle le sentiment d’égalité et les discours de rupture ?

    Par
    Face au Covid-19, nombre de gouvernements annoncent des mesures fortes qui remettent en cause l’économie de marché. La théorie économique libérale nous disait pourtant que de telles mesures étaient impossibles à prendre. Ces mesures seraient-elles alors annoncées, y compris par des libéraux, car pour une fois les plus aisés se sentiraient égaux avec les plus pauvres face au risque de contagion ?
  • Nous vivons à l'époque de la politesse malveillante, bonne année!

    Par
    Bonne année 2020 ! Voilà un vœu pieux, car à en juger par l’époque, nous ne vivons pas à l’heure de la bonté. Les discours se doivent d’être polis, les tons calmes et l’atmosphère feutrée. Pourtant, l’air est irrespirable entre pauvreté organisée, répression mutilante, suicides relativisés et autres violences malveillantes.
  • La vieillesse qui attaque Thunberg sur sa jeunesse laisse passer sa dernière chance

    Par
    La militante suédoise Greta Thunberg était aujourd’hui invitée à s’exprimer devant l’assemblée nationale par un collectif de députés. Certains de leurs collègues ont refusé de l’écouter, prétextant une naïveté et un manque légitimité dû à son jeune âge. Ces vieux qui par opposition se supposent légitimes et savants ne voient pourtant pas la chance qui leur a été accordée, probablement la dernière.
  • Un « grand débat » calqué sur le modèle des réseaux sociaux

    Par
    Le « grand débat national » organisé par le gouvernement français propose de mettre en relation des citoyens pour leur permettre d’échanger et d’interagir selon un format bien défini, avec à la clé une collecte des données, ici appelées « contributions » ou « comptes rendus ». Cette organisation est calquée sur le modèle des réseaux sociaux, ce qui en dit long sur les objectifs réels de ce débat.
Voir tous
  • Édition Prospective Citoyenne

    Reconstruire notre démocratie

    Par
    Trouvant ses racines dans la Grèce antique, présentée par les nations occidentales comme le régime politique le plus acceptable et le plus juste qui soit, protégée et défendue par les Nations Unies, la démocratie est littéralement la prise du pouvoir par le peuple (« dêmos » le peuple, « kratos » le pouvoir). Elle se repose en partie sur le vote, de plus en plus boudé...
  • Édition Prospective Citoyenne

    Perturbateurs endocriniens : enterrement du principe de précaution en souriant

    Par
    L'U.E. a adopté un nouveau texte sur les perturbateurs endocriniens, ces molécules nocives qui altèrent nos fonctionnements hormonaux. Alors que la majorité des médias parlent d'une question de définition des perturbateurs endocriniens, l'enjeu réel se situe au niveau des régulations et du principe de précaution, noyé pour laisser une nouvelle « révolution agricole » faire surface prochainement.
  • Édition Prospective Citoyenne

    Le jour du dépassement

    Par
    Non, ce n’est pas la suite du célèbre film « Le jour d’après » où Roland Emmerich nous décrivait un monde subissant des dérèglements climatiques hors du commun. Et pourtant, par certains aspects, ce « jour du dépassement » a toutes les raisons d’être inquiétant…
  • Édition Prospective Citoyenne

    Quel avenir pour le travail ?

    Par
    « La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler » disait un certain Emmanuel Macron, en mai 2016. Derrière cette réponse vindicative à l’encontre d’un militant CGT, se cache une accusation à peine voilée : si vous êtes chômeur c’est que vous le décidez. Et si finalement le chômage n’était que ce que nous recherchions vraiment ?
  • Édition Prospective Citoyenne

    Des jeunes bientôt obligés de gagner leur vie au prix du sang, littéralement ?

    Par
    Les expressions « au prix du sang » ou encore « vampirisme social » risquent de prendre une tournure tout à fait littérale. De récentes recherches en biologie, dans un contexte économique et social inégal et au sein d'un cadre législatif inadapté, menacent de forcer des jeunes à vendre leur sang à de riches personnes plus âgées, comme cure de jouvence. Ceci est un appel !