SEBASTIEN BOUSSOIS

Chercheur enseignant en relations internationales, Géopolitique, Relations euro-arabes, Terrorisme et radicalisation, Pays du Golfe

BRUXELLES - Belgique

Sa biographie
Sébastien Boussois est docteur en sciences politiques, chercheur associé au CECID (Université Libre de Bruxelles), à l’UQAM (OMAN — Université de Montréal), expert en terrorisme et radicalisation, analyste du Moyen-Orient et des questions euro-méditerranéennes. L’année 2016 a vu la parution de son livre « France-Belgique, la diagonale terroriste » corédigé avec Asif Arif (préfacé par Marc Trévidic). Depuis 2015, ses travaux de recherche portent sur : la géopolitique du djihad, l’évolution des profils de radicalisation, la diversité des radicalisations, les connections entre l’Europe et le Maghreb sur la question du terrorisme, l’approche euroméditerranéenne de la prévention de la radicalisation, la réponse publique en Europe et l’importance du rôle des familles dans les processus de basculement. Membre du conseil d’administration de SAVE BELGIUM, partenaire du CPRMV, Dr Boussois publie de nombreux articles, tribunes, ouvrages sur le sujet et donne de nombreuses conférences en Europe et au Maghreb, de même que différents modules de formation d’une journée auprès des administrations, préfectures, mairies, personnel éducatif et professionnel liés aux secteurs de la jeunesse. Ses domaines de spécialité sont: -Enjeux de géopolitique mondiale -Communication politique -Relations euro-arabes -Terrorisme et radicalisation -Maghreb, Machrek et Pays du Golfe
  • 11 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 1 favori
  • 0 contact
Voir tous
  • 11 novembre vs. 13 novembre : un choix politique pragmatique dans une Europe en feu

    Par
    Une mémoire chasse l’autre : les commémorations du siècle de la fin de la Première Guerre Mondiale n’y sont sûrement pas pour rien. En lançant son grand projet de Forum pour la Paix à Paris, le Président français à tenu avant tout à resouder les Français autour d’une victoire mondiale peut-être pour « oublier » d’autres malheurs plus récents. (...).
  • Pourquoi tous les faits concourraient à isoler Riyad et que rien ne se passe

    Par
    Depuis le déclenchement de ce que l’on appelle désormais « l’Affaire Kashoggi », pas un jour ne se passe sans que l’actualité ne se concentre sur les derniers faits et évolutions de l’Arabie Saoudite. Mais depuis quelques jours, il semble que les médias s’épuisent, car il n’y a tout simplement, le temps de l’enquête, rien de plus à dire concernant l’assassinat programmé de Jamal Kashoggi.
  • MBS peut-il encore sauver sa tête? avec Andreas Krieg (King's College Londres)

    Par
    S’il y a bien un futur dirigeant mondial pressenti qui a été accueilli dans les pays occidentaux avec tous les honneurs depuis quelques années, c’est bien le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane. Grâce à une campagne massive de communication, le royaume a tenté de vendre au monde le produit « MBS » comme le grand réformateur qui amènerait le royaume saoudien vers la modernité.
  • L'affaire Khashoggi ou le début de la fin pour Mohamed Ben Salmane

    Par
    Alors que Ryad vient de reconnaître implicitement son implication dans la disparition du journaliste Jamal Khashoggi, il est temps que Donald Trump en tête et l'ensemble des chancelleries occidentales alliées au régime de terreur saoudien rompent leur relations diplomatiques avec lui. Non seulement des proches de MBS semblent impliquées mais les racines du mal sont anciennes
  • RACHID TAHA J'ECRIS TON NOM

    Par
    Je ne pouvais pas ne pas l’écrire. Rachid, ta mort à secoué une partie de la France. C’est ce qui m’a poussé à écrire. Ils ont été des milliers à clamer leur tristesse sur les réseaux sociaux à la mort d’un Rachid en France. Mais pas n’importe lequel.