Sophia Mappa

professeure honoraire des Universités, psychanalyste, consultante.

Paris - France

Sa biographie
D'origine grecque Sophia Mappa est arrivée en France au début des années 70. Après des études interdisciplinaires, elle a enseigné à l'Ecole des Hautes Etudes et a travaillé à l'OCDE (1981-1985). En 1986, elle a fondé et a dirigé le Forum de Delphes, association internationale d'universitaires, de responsables politiques et d'acteurs sociaux venant des pays occidentaux et des pays non-occidentaux (1986-2009). Son but était de promouvoir la réflexion et le dialogue entre les participants autour de la coopération occidentale avec les pays tiers, notamment les pays aidés. L'association a mobilisé plusieurs disciplines des sciences humaines: philosophie, histoire, anthropologie, sociologie, psychanalyse, a organisé des rencontres annuelles à Delphes, des débats publics en France et dans d'autres pays, notamment en Afrique, a réalisé plusieurs publications collectives sous la direction de Sophia Mappa, notamment dans la maison d'édition Karthala. En 2001, Sophia Mappa a été nommée chercheure au Largotec, Laboratoire de recherches de l'Université Paris-Est Créteil où elle enseignait depuis de nombreuses année. En 2005, elle a été élue professeure associée dans la même Université, tout en continuant ses coopérations avec d'autres Universités françaises et européennes. En 2009, date de disparition du Forum de Delphes, elle s'est installée comme psychanalyste et consultante. Outre ces publications collectives, Sophia Mappa a publié des ouvrages individuels, elle a coopéré avec des revues, notamment le Débat et le Coq-Héron. Ses sujets de prédilection sont l'analyse des différences culturelles entre pays aidants et pays aidés, les mutations à l'intérieur des pays occidentaux, les mécanismes du changement social. Son dernier livre, "Le changement social. La cité grecque interpelle les politiques occidentales" a été publié chez l'Harmattan, en novembre 2018
Son blog
3 abonnés Le blog de Sophia Mappa
Voir tous