wawa
Chien qui aboie ne mord pas (et la caravane passe).
Abonné·e de Mediapart

372 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 déc. 2021

Haïr, c'est demeurer prisonnier du passé.

Le titre de ce billet est de Boris Cyrulnik (né en 1937). "Pour s'en sortir, il vaut mieux comprendre que pardonner." (Boris Cyrulnik) "One of the great conditions of anger and hatred is, that you must tell and believe lies against the hated object, in order, as we said, to be consistent." (William Thackeray)

wawa
Chien qui aboie ne mord pas (et la caravane passe).
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je sais depuis longtemps que la haine est un sentiment auto-destructeur, qui provoque beaucoup plus de mal à la personne qui hait qu'à la personne haïe. Je sais donc qu'il est nécessaire, pour son propre bonheur, de ne pas haïr. Et si la haine s'installe en nous-même, à notre insu, alors il est nécessaire d'en prendre conscience et de s'en débarrasser sans tarder. Ne plus voir, ni entendre, la personne haïe, est une solution parfois efficace.

"I cannot hate them because nothing binds me to them; I have nothing in common with them." (Milan Kundera, né en 1929)

Non seulement, il n'est pas toujours possible de ne plus voir, ni entendre, la personne haïe, mais en plus cela peut aussi ne pas suffire pour mettre fin à sa propre haine. Comprendre les mécanismes de sa haine devient alors particulièrement indispensable, si l'on veut éviter que cette haine perdure ou qu'elle s'abatte sur d'autres personnes ou sur nous-même (haine de soi), pour notre propre malheur.

...

Ma propre haine, et une partie de sa genèse, est présentée ici:

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/300121/aux-origines-dun-inceste

ici:

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/040221/linceste-de-max-ne-en-1924-contre-patricia-nee-en-1963

ici:

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/301021/propos-denfants-non-desires

ici:

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/060221/mariette-demenage

ici:

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/230221/inceste-et-syndrome-de-stockholm

ici:

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/290821/peres-cocus-cuckolded-fathers

ici:

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/310821/mon-pere-selon-letat-civil-fut-il-mon-geniteur

et en anglais ici:

https://blogs.mediapart.fr/wawa/blog/050921/my-father-according-civil-status-was-he-my-progenitor

...

Bizarrement la haine que je ressentais pour ma mère n'a pas disparu avec sa mort à elle. Cette haine semble, en revanche, avoir disparu du fait de mon renoncement à hériter de ma mère, au profit de ma soeur cadette Patricia. Une tentative d'explication de cette "bizarrerie", suivra bientôt.

...

"La mémoire ce n'est pas le souvenir du passé c'est la représentation du passé." (Boris Cyrulnik)

"People hate as they love, unreasonably." (William Makepeace Thackeray, 1811-63)

...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss
Billet de blog
Un filicide
Au Rond-Point à Paris, Bénédicte Cerutti conte le bonheur et l'effroi dans le monologue d’une tragédie contemporaine qu’elle porte à bout de bras. Dans un décor minimaliste et froid, Chloé Dabert s'empare pour la troisième fois du théâtre du dramaturge britannique Dennis Kelly. « Girls & boys » narre l’histoire d'une femme qui, confrontée à l’indicible, tente de sortir de la nuit.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin