amelia.brechet

Amélia est comédienne, clowne, metteuse en scène, autrice, mais pas que...

Tours - France

Sa biographie
Elle crée la compagnie RagBag en 2010, est absolument incapable de s'adapter à ce que demande le milieu de la Culture pour être vue, reconnue et payée pour le travail effectué. Pendant dix ans, elle accepte de manger les paquerettes pour toucher le Graal en 2020 : l'intermittence du spectacle, la reconnaissance institutionnelle de sa qualité de "travailleuse" et pas seulement de RSaste invétérée. Amélia aurait pourtant pu faire de grandes et belles études et s'en sortir pas trop mal dans la vie. Un appel d'air et un manque de capitaux familiaux l'ont poussée à s'écarter du chemin universitaire et à embrasser le domaine de la galère créative. La lutte de classe persiste dans l'art et c'est assez cruel. Tout ça ne fait que renforcer sa passion de comprendre et d'enrager et d'habiter et de tout changer... à plusieurs. Ecrire, analyser, c'est un premier chemin. Bises à vous.
Son blog
4 abonnés Le blog d'Amélia Bréchet
  • 2 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 3 contacts
Voir tous
  • des lieux de soin, où, quand le patient va mal... on écoute ce qu’il a à dire

    Par
    Entretien avec Jean-Michel Valtat : Jean-Michel Valtat est psychiatre-psychanalyste de Tours. Il a répondu à nos questions en juillet 2022 sur le lien entre la psychanalyse et la psychothérapie institutionnelle ainsi que sur ses réflexions autour de la reprise de la clinique de la Chesnaie.
  • La reprise de la Chesnaie au péril des promesses du passé

    Par
    En mars dernier, le directeur de la clinique de la Chesnaie annonçait son départ à la retraite et la vente du lieu. La Chesnaie est l’un des derniers refuges de la psychothérapie institutionnelle. Les salariés ont décidé de défendre l’originalité et l’autonomie de leur outil de travail en créant une SCIC. En septembre, le directeur annonça son refus de discuter avec elle. Autopsie d’une inquiétude