ayad zaroual

Recherche Action

Toulouse-Rabat - France/Maroc

Sa biographie
L'itinéraire est une synthèse de de recherche action sur le long terme, avec une focale sur les questions de démocratie participative. Nos terrains sont l'Afrique et l'Amérique Latine.
Son blog
6 abonnés Le blog de ayad zaroual
  • 7 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 5 contacts
Voir tous
  • Le Maroc d'aujourd'hui a peur des «ethos autonomes» Où est ce que le Maroc va ?

    Par
    La prison de Omar Radi et sa poursuite implique que le pouvoir a peur des « Agir autonomes ». Ce n'est plus la foule qui fait peur au pouvoir, mais ce sont ces ethos autonomes émergés après le Hirak du Rif. En particulier, cela questionne le projet du modèle de développement en cours d'instruction.
  • « Shortgate » et Imlil au Maroc: révélateurs d’un extrémisme discret au quotidien

    Par
    Après la publication d’une vidéo montrant de jeunes bénévoles belges, prendre part à des activités humanitaires, des islamistes dont un député ont agité les réseaux sociaux et bien au-delà. Jusqu’à profiler des menaces de mort parcequ'elles travaillent en short sur le chantier. La ressemblance avec l'attentat de Imlil rappelle une haine de la différence que l'Etat ne cesse de banaliser.
  • Le retour au passé et la jonction avec la religion

    Par
    L’arrivée de Bolsonaro teintée de ce curieux mélange d’autoritarisme, de néolibérale et de religion interroge en miroir la situation de ces pays du printemps arabe à l’épreuve d’un retour au passé. Le Maroc est entrain de standardiser ces pratiques néoautoritaires, où s’opère une jonction entre l’autoritarisme, la religion, et la diffamation des mouvements sociaux.
  • Le néoautoritarisme, un retour au passé ou la jonction avec la religion..

    Par
    L’arrivée de Bolsonaro teintée de ce curieux mélange d’autoritarisme, de néolibérale et de religion interroge en miroir la situation de ces pays du printemps arabe à l’épreuve d’un retour au passé. Le Maroc est entrain de standardiser ces pratiques néoautoritaires, où s’opère une jonction entre l’autoritarisme, la religion, et la diffamation des mouvements sociaux.
  • Le néoautoritarisme, un retour au passé.. La jonction avec la religion..

    Par
    L’arrivée de Bolsonaro teintée de ce curieux mélange d’autoritarisme, de néolibéralisme et de religion interroge en miroir et curieusement la jonction entre autoritarisme et religion dans ces pays du printemps arabe à l’épreuve d’un retour aux années de plomb.