Blog suivi par 48 abonnés

Le blog de Benjamin Dessus

Ingénieur et économiste, Président de l’association Global Chance
  • Les Autruches du lobby nucléaire

    Par | 6 commentaires | 5 recommandés
    Le florilège des déclarations récentes des partisans du nucléaire français révèle les contradictions qui traversent cette communauté, son refus de voir les choses en face et les fables qu’elle est amenée à propager pour continuer de promouvoir le nucléaire
  • Belleville sur Loire, la conséquence de la faillite de la doctrine du retraitement

    Par | 24 commentaires | 21 recommandés
    En apprenant qu’EDF va ouvrir une gigantesque piscine à Belleville sur Loire, pour y accueillir des milliers de tonnes de combustible nucléaire encore tout chaud, nos concitoyens ont de quoi être surpris.
  • Le nucléaire et les renouvelables : l’arnaque se précise

    Par | 5 commentaires | 5 recommandés
    Dans un papier publié sur mon blog il y a un an et intitulé « Tout est bon à EDF pour ne pas toucher à son parc nucléaire ! » je lançais l’alerte sur la nouvelle manœuvre qui se dessinait à EDF pour sauver le soldat nucléaire.
  • Des avis critiques sur le projet Cigéo

    Par | 8 commentaires | 3 recommandés
    L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a mis en consultation publique un projet d’avis relatif au dossier d’options de sûreté (DOS) présenté par l’Andra pour le projet Cigéo de stockage de déchets radioactifs en couche géologique profonde. Des avis critiques sur un mauvais projet, inacceptable dans son principe et dont le chantier comporte lui même des risques majeurs à court et moyen terme.
  • Nucléaire: même l’avenir n’est plus ce qu’il était

    Par | 6 commentaires | 12 recommandés
    Spécial COP 22. Une analyse de Benjamin Dessus, ingénieur et économiste, fondateur de l'association Global Chance.
  • Vers un nucléogate français?

    Par | 53 commentaires | 34 recommandés
    Les dernières semaines ont été fertiles en découvertes sur l’état réel du parc nucléaire français. On savait que la cuve du réacteur EPR de Flamanville présentait des défauts susceptibles d’en interdire l’emploi. Mais ces dernières semaines, on a également appris que ce défaut de fabrication touchait aussi 18 des réacteurs actuellement en service, au niveau de la cuve ou des générateurs de vapeur.
  • L’Ademe complice de l’omerta sur le méthane, puissant gaz à effet de serre?

    Par | 3 commentaires | 6 recommandés
    La bonne nouvelle que constitue la signature de l’Accord de Paris par quelque 170 Etats remet sur le devant de la scène la question des systèmes nationaux et régionaux de tarification du carbone partout dans le monde, question qui est considérée par de nombreux économistes comme indispensable pour atteindre l'objectif des 2°C : rendre les émissions coûteuses serait a priori une manière très efficace de les réduire. Sans de tels mécanismes, a contrario, il serait impossible de tenir l’objectif des 2°C.
  • Le président d’EDF fait pression sur l’Etat

    Par | 1 commentaire
    Dans une lettre adressée le 12 mars à l’ensemble des salariés d’EDF, son président Jean Bernard Lévy, en sus du discours habituel et convenu sur les vertus du projet de réalisation de deux EPR à Hinkley Point au Royaume Uni (absence de risques et forte rentabilité du projet, validation par une expertise « indépendante », soutien des gouvernements français et britanniques, etc.), présente un élément nouveau qui mérite attention.
  • EDF et le nucléaire : l’enfer c’est les autres !

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
    EDF, ses difficultés financières et le nucléaire font depuis quelques semaines régulièrement la une des journaux. La démission récente de son directeur financier déclenchée par son différent avec le président d’EDF et le gouvernement sur l’opportunité d’investir une bonne vingtaine de milliards d’€ dans la construction de deux EPR à Hinkley Point alors que ceux de Finlande et de Flamanville n’en finissent pas d’essuyer des retards et des surcoûts émeut les marchés : l’action d’EDF perd 0,9 euro (8%) dans la journée du 7 mars à l’annonce de cette démission.
  • Tout est bon à EDF pour ne pas toucher à son parc nucléaire !

    Par | 7 commentaires | 8 recommandés
    Il sera toujours temps, passé 2018, d’expliquer au prochain président de la République que le maintien du couperet des 50% n’est pas possible, bien malgré EDF, dans une période si difficile pour le portefeuille des consommateurs. Et on pourra toujours spéculer sur le coût réel de démantèlement d’une centrale nucléaire puisqu’on en aura soigneusement évité l’expérience….