Blog suivi par 17 abonnés

Le blog de Bertrand de Kermel

  • Le Ministre, la multinationale et la relocalisation industrielle (2)

    Par
    Suite du dialogue entre le «ministre des relocalisations industrielles» du prochain gouvernement, et le Président dune multinationale française délocalisée en Asie. Je n'ai pas la prétention d'avoir LA vérité. En revanche, j'affirme que si le gouvernement se contente de quelques aménagements à la marge, ils ne serviront à rien. Les entreprises délocalisées ne reviendront pas.
  • Le Ministre, la multinationale et la relocalisation industrielle(1)

    Par | 1 recommandé
    Ce premier article relate une conversation confidentielle entre le «ministre des relocalisations industrielles» du prochain gouvernement, et le Président d’une multinationale française délocalisée en Asie. Un deuxième article qui sera publié demain contiendra les propositions concrètes non exhaustives, permettant d'envisager de relocaliser certaines industries en France.
  • LE COVID 19 ADORE NOS ACCORDS ACTUELS DE LIBRE ÉCHANGE

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
    Le CETA n'aurait certainement pas été ratifié si le Covid19 était apparu avant le vote de l'Assemblée Nationale, car la pandémie met en lumière l'énormité des clauses concernant les services publics. L'article ci-dessous démontre que les députés qui ont approuvé cet accord (ou qui se sont abstenus) ont été tenus dans l'ignorance des conséquences de leur vote au niveau du chapitre huit.
  • Les députés européens vont-ils passer outre le cri d’alarme de Davos sur le climat ?

    Par | 1 recommandé
    Réchauffement climatique et commerce mondial. Qui est prioritaire ? Réponse des députés européens mardi prochain. Ils vont s’engager pour les cinq ans de leur mandature.
  • Résumé de quatre articles sur la mondialisation et la perte de souveraineté

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
    Voici un résumé de quatre articles publiés à la fois dans le journal Economie Matin, et sur mon blog personnel, ci-dessous. Il contient les quatre liens hypertextes qui mèneront le lecteur sur Economie Matin. Ces quatre articles sont destinés au grand public. Il sont donc extrêmement faciles à lire, surtout si on les prend dans le bon ordre. Vous verrez qu’on peut parler de désastre.
  • Cour Internationale d’Arbitrage: les Parlements contrôlés par les multinationales

    Par | 5 commentaires | 15 recommandés
    Voici le quatrième article sur la mondialisation. Il traite du système de Cour Internationale d'Arbitrage imposé aux peuples par le CETA, pour les transformer en assureurs gratuits des multinationales pour garantir leurs investissements. Mutualisation des risques sur les classes moyennes. Privatisation des profits pour les actionnaires. Non. Non et non.
  • libre échange: le point clé d’un bon accord est un mandat de négociation précis

    Par | 1 recommandé
    Après un premier article publié avant hier intitulé : « Souveraineté, l’Elysée est très inquiet », un deuxième publié hier sous le titre : « Perte de souveraineté : par quels mécanismes ? »,  voici le troisième consacré à la récupération de notre souveraineté perdue. Elle passe par une remise à plat de la mondialisation économique via des réformes radicales
  • Perte de souveraineté : par quels mécanismes ?

    Par | 1 recommandé
    La France et l’Europe ont bel et bien perdu une grande part de leur souveraineté. Par quels mécanisme ce "vol" au détriment de notre Nation souveraine a t-il pu se produire ? C'est hélas assez simple.
  • Souveraineté : l’Elysée est très inquiet

    Par | 2 recommandés
    Ce premier article montre qu’en raison des accords de libre-échange, la République Française et les autres membres de l’Union Européenne ont perdu des pans entiers de leur souveraineté, qui ont été captés par les multinationales. Bien qu’Einstein ait fait de cette attitude la définition de la folie, l’Europe pense qu’il faut au continuer dans le même sens pour améliorer les choses (1)
  • MERCI POUR CE MOMENT (VOTE DU CETA)

    Par | 4 commentaires | 8 recommandés
    Les grands perdants sont les générations actuellement en maternelle. Une fois adultes, ils découvriront le droit ne leur permet plus de décider ce qu’ils veulent, comme ils le veulent, dans leur propre pays et dans des délais raisonnables. MERCI aux vieux qui nous ont piégés, diront-ils.