Voir tous
  • MERCI POUR CE MOMENT (VOTE DU CETA)

    Par
    Les grands perdants sont les générations actuellement en maternelle. Une fois adultes, ils découvriront le droit ne leur permet plus de décider ce qu’ils veulent, comme ils le veulent, dans leur propre pays et dans des délais raisonnables. MERCI aux vieux qui nous ont piégés, diront-ils.
  • CETA : UNE TRISTE VICTOIRE DES DEPUTES

    Par
    Ce qui se joue est beaucoup plus fondamental que la ratification d'un simple accord. C’est le choix du modèle économique que veut nous imposer l’Europe, alors même qu’il n’est déjà plus sous contrôle démocratique aux Etats Unis, selon le Président Macron. Car le CETA sera le modèle des futurs accords. Le néo libéralisme sera irréversible.
  • démocraties : vers le coup de grâce

    Par
    Le Président de la République française vient de constater que le pouvoir politique américain est passé sous le contrôle du monde marchand. Cela vaut aussi pour l'Europe. Bruxelles veut aller plus loin encore, et ressusciter « l’accord multilatéral d’investissement » qui a mis les français dans la rue en 1995. (Voir AMI sur wikipédia).
  • Oui le monde marchand a pris le contrôle de  nos démocraties.

    Par
    Lors du Salon Vivatech, le Président de la République française reconnaît officiellement que le modèle économique américain est complètement piloté par des grands acteurs privés et qu’il n’est plus sous contrôle démocratique. Evidemment, il en va de même pour l'Europe, quoiqu'en dise Emmanuel Macron pour rassurer.
  • Mondialisation : vers un désastre irréversible

    Par
    L'Europe engage des négociations commerciales avec les Etats Unis, tournant le dos à sa doctrine unanime : « ne signons pas d’accord de libre-échange avec un pays qui ne respecte pas l’accord de Paris sur le climat ». Le message envoyé aux jeunes, est clair : « le business à court terme passe avant le climat. Votre avenir est secondaire. Après nous le déluge».