BONNEAU Alain
Je suis attentif à la défense de la dignité et de son expression, par la démocratie, le dialogue et la paix et tente de comprendre les ressorts profonds qui meuvent les événements.
Abonné·e de Mediapart

76 Billets

2 Éditions

Billet de blog 19 juil. 2019

BONNEAU Alain
Je suis attentif à la défense de la dignité et de son expression, par la démocratie, le dialogue et la paix et tente de comprendre les ressorts profonds qui meuvent les événements.
Abonné·e de Mediapart

Bigorre: les Gilets décollent avec le maillot jaune, réponse au déficit démocratique

Nous sommes en 2019 AEC (Après l'Ère Commune). Une région peuplée d’inventifs GJ résiste encore et toujours à l’envahisseur… la caravane du Tour.

BONNEAU Alain
Je suis attentif à la défense de la dignité et de son expression, par la démocratie, le dialogue et la paix et tente de comprendre les ressorts profonds qui meuvent les événements.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Avion GJ Airlines © AB

AB – Victoria, quel est le sens de cette journée Gilets Jaunes à Ste Marie de Campan et pourquoi cette installation conséquente avec un avion jaune à l’échelle 1, la piste d’envol et d’atterrissage de l’héliport, la tour de contrôle, les banderoles et les pancartes ?

Héliport du RIP © AB

Victoria Klotz – Ça a une dimension performative : l’idée était d’investir un espace assez vaste dans ce paysage de montagne, le long du parcours du Tour de France, pour être présents visuellement, parce que si l’on n’est pas très nombreux, nous le groupe des Gilets Jaunes de Bagnères de Bigorre, on a de l’imagination.

La caravane passe avec sa débauche publicitaire © AB
et pendant ce temps-là, le peuple pédale dans la misère © AB

C’est une manière de profiter de l’audience du Tour pour gagner en visibilité et d’en faire un événement aussi, un événement pour se retrouver.

La OLA des Gilets Jaunes © AB

– Il y a une dimension politique aussi ?

– Oui bien sûr. L’installation fait référence à différentes choses : en gros, on parle de ce qui nous soucie, c’est-à-dire de la privatisation des services publics : on a par exemple une banderole “Gardons nos barrages” puisque certains de notre groupe ont rejoint le collectif “Gardons nos barrages” qui s’est créé autour des Gilets Jaunes de Lannemezan au sujet de l’ouverture à la concurrence des concessions des barrages.1

1https://www.nrpyrenees.fr/2019/06/04/le-collectif-gardons-nos-barrages-vient-de-voir-le-jour,8237051.php

et

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/04/11/barrages-le-gouvernement-embarrasse-par-le-dossier-de-l-ouverture-a-la-concurrence_5448698_3234.html

extraits :

«  les barrages ne se contentent pas de produire de l’électricité. L’eau qu’ils stockent est aussi utilisée pour l’agriculture, les loisirs ou le refroidissement des centrales nucléaires. »

«  La pression politique est montée d’un cran, mercredi 10 avril, avec la résolution déposée par plus de cent députés de tous bords contre l’ouverture à la concurrence. « C’est un sujet de souveraineté… »

© AB

On parle aussi de ce fameux “RIP” le Référendum d’Initiative Partagée 1, car on a la ferme intention de faire campagne pour le “RIP”, pour que les gens en entendent parler et signent pour que ce référendum soit mis en place ;

1https://blogs.mediapart.fr/bonneau-alain/blog/141218/referendum-dinitiative-citoyenne-de-quoi-parle-t-au-juste

© AB

C’est une des préoccupations majeures chez les Gilets Jaunes : on est arrivé à ce constat qu’on est dans un déficit démocratique, que « le référendum est une solution » pour que le peuple fasse entendre sa voix, mais ce n’est pas la seule : au sein de notre groupe, on travaille aussi sur l’idée de démocratie directe ; on a mis en place un forum démocratique à Bagnères de Bigorre, où tous les citoyen∙nes de la région qui sont intéressé∙es par l’idée de démocratie directe peuvent venir réfléchir à comment mettre la pression sur les politiques pour leur faire entendre que la démocratie représentative est à bout de souffle — on est arrivé un peu au bout du système — et que les gens ont envie de davantage d’implication dans le processus démocratique.

© AB

Donc l’événement parle de tout ça et puis, encore et toujours, de l’histoire des carburants qui est l’étincelle qui a déclenché le mouvement, donc avec la présence d’une “station essence Gilets Jaunes” : on parle des taxes, des fameux 60 % de taxes. Que fait-on avec ces taxes en ce qui concerne la transition énergétique ?

© Victoria Klotz

- Cette revendication initiale a été mal interprétée : bien souvent, la réflexion des Gilets Jaunes rapportée par les médias dominants était qu’ils voulaient payer moins pour leurs déplacements, sans être concernés par des préoccupations écologiques, alors que la revendication concernait aussi cette préoccupation-là …

© AB

– L’inquiétude, c’est que le prix du baril de pétrole brut va continuer d’augmenter, que la part du budget consacrée au transport pour aller travailler va être de plus en plus importante et que les travailleurs n’arrivent pas à suivre.

Que fait l’État de ces 60 % de taxes ? Comment se prépare-t-on au futur et à une pénurie énergétique ?

Donc, un prix de plus en plus exorbitant… et quelles solutions on invente ?

La solution qu’ils ont trouvée est de faire payer les travailleurs ! Mais on pourrait imaginer qu’on finance la transition énergétique en taxant les plus gros pollueurs ! en taxant le kérosène de l’aviation, en taxant le fioul maritime, … 1

– De même qu’en valorisant les énergies renouvelables comme avec le moteur à air comprimé, qui fonctionne : La métropole de Lille a déjà mis en circulation sur la voie publique le premier véhicule industriel de récupération de déchets, conçu et développé par MDI en partenariat avec Veolia.

1https://blogs.mediapart.fr/vilmauve/blog/061118/les-plus-gros-pollueurs-exoneres-en-silence-de-taxe-sur-les-carburants

Présentation de l’Air’Volution (véhicule de collecte) réalisée par MDI pour Veolia © MDI

https://www.mdi.lu/actualites Présentation de l’Air’Volution (véhicule de collecte) réalisée par MDI pour Veolia. 21 Juin 2019

– Oui, il y a des débuts de choses, mais on sent bien que les politiques y vont très timidement ; mais il y a urgence !

- Parmi les pancartes de l’installation, on peut également lire “ Où est Steve ?

– Pour le moment, c’est non élucidé : Steve Maia Canico 1, c’est ce jeune homme qui a disparu suite à la charge des policiers suite à une fête organisée à Nantes, et dont le corps n’a pas été retrouvé ! et ça, c’est dans la suite logique de ces violences policières, de cette montée autoritaire…

- Ça fait partie de cette “violence d’État”, slogan que l’on a pu lire sur les gilets, et qui se manifeste aussi avec l’inquiétude “ Où est Julian Assange ? 2 journaliste d’investigation fondateur de Wikileaks, mais dont on n’a plus de nouvelles depuis six semaines 3car le Royaume-Uni l’a emprisonné à la demande des États-Unis, à l’instant où le nouveau président équatorien a décidé de lui retirer son statut de réfugié politique. Rappelons que Wikileaks est à l’origine des principales révélations qui ont indisposé les puissants de ce monde depuis une dizaine d’années : images des crimes de guerre américains en Afghanistan et en Irak, espionnage industriel des États-Unis, comptes secrets aux îles Caïmans.

1https://www.facebook.com/LeMediaOfficiel/videos/2808857272521157

2https://blogs.mediapart.fr/bonneau-alain/blog/280119/petition-pour-proteger-le-fondateur-de-wikileaks-julian-assange

3https://blogs.mediapart.fr/patrick-cahez/blog/020619/julian-assange-victime-de-torture-psychologique-selon-lonu

© AB

Le 13 mai dernier, il a adressé un courrier manuscrit explicite  1 :

« Le gouvernement US, ou plutôt les éléments regrettables qui en font partie et qui détestent la vérité, la liberté et la justice, veulent tricher pour obtenir mon extradition et ma mort, plutôt que laisser le public entendre la vérité. La vérité pour laquelle j’ai remporté les plus hautes récompenses en journalisme et été nominé sept fois pour le prix Nobel de la paix. La vérité, quand tout est dit, c’est tout ce que nous avons ».

Ça fait beaucoup d’inquiétudes cumulées mais qui ont la possibilité de s’exprimer par des revendications citoyennes pacifiques. La police, ici, n’a pas démonté l’installation, n’a pas chargé …

1https://blogs.mediapart.fr/edition/liberez-assange-ethiques-et-medias/article/260619/scandale-de-sa-prison-julian-assange-peut-envoyer-une-lettre-un-a

© AB

1

– Ici, on était dans notre bon droit, on était sur une propriété privée.

La dimension plastique, aussi, c’était pour montrer que les Gilets Jaunes ont envie de construire ; et on a envie de construire un monde plus juste.

1https://www.france24.com/fr/20190713-direct-14-juillet-emmanuel-macron-adresse- armees Emmanuel Macron annonce la création d'un "grand commandement de l'espace"

© AB

– un monde de partage et de citoyenneté où chacun∙e puisse s’exprimer, où il y ait une dignité retrouvée face à tout ce mépris qui a eu lieu notamment dans le traitement du Grand Débat et dans tous les débats locaux, et où ce sont essentiellement des algorithmes qui ont traité les sujets par mots-clés, sans tenir compte du tout de la pensée 1.

1https://blogs.mediapart.fr/bonneau-alain/blog/080419/la-consultation-nationale-ne-merite-t-elle-meme-pas-d-etre-lue-par-des-humains

© AB

– Peut-être liée au contexte, l’inquiétude liée aux Services Publics, je me dis que cette inquiétude est certainement plus prégnante en montagne, dans ces zones qui vont être impactées par le réchauffement climatique plus vite que les autres…

– et donc il faut prévoir des formations de reconversion pour tous ces travailleurs qui perdront leur emploi avant les autres, du fait de la raréfaction de la neige prévue par le GIEC… 1 c’est de la responsabilité des politiques d’anticiper cette transition.

– Je ne l’ai pas amené, tu sais, le modèle 3 du rapport Meadows du GIEC 2 qui montre bien qu’on est dans cette période de basculement, cette période-charnière où l’on arrive au point où les choses vont se corser.

– Et cela va se corser de plus en plus vite, dans la mesure où le Groenland et l’Arctique se réchauffent beaucoup plus vite que d’autres continents, et donc va libérer le méthane qui est dans le perlégisol 3, couplé à d’autres phénomènes d’accélération des processus. 4

– Et ça, c’est pour bientôt !

1étude très détaillée ici, avec de nombreux schémas intelligibles : https://www.skipass.com/news/189456-skiera-t-on-encore-en-2100.html

extrait : « Les chercheurs ont donc utilisé un modèle qui simule les impacts du damage et de la neige de culture, "Crocus-Resort" (Spandre et al., 2016), visible ci-dessous. Désormais, on a toutes les variables : les altitudes des stations et leurs remontées, l'évolution des conditions climatiques et de l'enneigement, en tenant compte de l'impact du travail de la neige par les exploitants. »

Lire aussi : « Les Pyrénées ont la fièvre : en 35 ans, la moitié des glaciers pyrénéens a disparu. » https://www.ladepeche.fr/article/2018/11/12/2904978-rechauffement-climatique-pyrenees-1-2-50-ans-alerte-rouge-massif.html

2https://project.inria.fr/mastic/files/2016/11/CafeIn_Emmanuel_Prados.pdf Comprendre les phénomènes d’effondrement de sociétés. Quel avenir pour la nôtre ?

3https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1030107/rechauffement-climatique-arctique-fonte-changements-climat-meteo-swipa-conseil-arctique

et

https://www.nationalgeographic.fr/environnement/2019/04/le-rechauffement-de-larctique-coutera-au-monde-plusieurs-billions-deuros

extrait : « Ces éléments également connus sous le nom de point de bascule ou de rétroaction climatique font référence aux changements qui entraînent une amplification (rétroaction positive) ou un affaiblissement (rétroaction négative) du réchauffement climatique. L'année dernière, une étude avait identifié dix points de bascule et avaient fait remarquer qu'ils pouvaient se comporter comme une rangée de dominos, l'un entraînant la perte d'équilibre de l'autre. Une fois lancés, ces points de bascule sont presque impossibles à arrêter et pourraient aboutir à un état baptisé « Hothouse Earth », une serre à échelle planétaire dans laquelle l'augmentation des températures atteindrait les 4 à 5 °C, pouvant même aller jusqu'à 10 °C en Arctique, par rapport aux températures actuelles»

4« À ce jour, le dégel du pergélisol et la diminution de l'albédo sont les deux seules rétroactions à avoir été chiffrées. Il en existe d'autres, notamment les émissions du pergélisol et des hydrates de méthane sous-marins. […] Selon une étude publiée la semaine dernière, le dégel du pergélisol en Alaska libérerait à l'heure actuelle 12 fois plus de protoxyde d'azote que les estimations réalisées antérieurement. Le protoxyde d'azote est un autre gaz à effet de serre, 300 fois plus efficace pour piéger la chaleur que le dioxyde de carbone. »

© AB
© AB

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Iran : l’hymne à la révolte qui galvanise la jeunesse
À l’heure où les affrontements se font de plus en plus violents, comme à l’université Sharif de Téhéran et qu’une autre jeune fille a été battue à mort, la chanson « Pour », qui raconte simplement les désirs de liberté des manifestants, a recueilli plus de 40 millions de vues en deux jours.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Moyen-Orient
« Les foules iraniennes exigent de séparer le gouvernement de la religion »
Pour le philosophe Anoush Ganjipour, les manifestations en Iran exigent que le pouvoir des mollahs abandonne sa mainmise sur l’espace public. Une telle revendication d’une sécularisation, moderne, procède des injustices commises par la République islamique.
par Antoine Perraud
Journal — Extrême droite
« Le RN veut se distinguer du FN, mais il garde le même fond xénophobe »
Le parti lepéniste s’en tient à un colloque à l’Assemblée nationale pour fêter ses 50 ans. Un anniversaire qui sied mal à la dédiabolisation affichée, quand bien même, rappelle l’historienne Valérie Igounet, ses fondamentaux restent inchangés : « immigration, insécurité, priorité nationale ».
par Christophe Gueugneau
Journal — Livres
Dans les bibliothèques de Marseille, le patrimoine est « en grand danger »
Marsactu a consulté le rapport provisoire de l’Inspection générale de la culture, du sport et de la recherche sur les bibliothèques de la cité phocéenne. Celui-ci revient sur la faiblesse de l’offre, le mal-être des agents et souligne la situation de « grand danger » de certains fonds patrimoniaux.
par Benoît Gilles (Marsactu)

La sélection du Club

Billet de blog
La grande nostalgie
Les nostalgiques de l'ère fasciste s'en donnent à cœur joie pour ressortir les reliques de l'époque. Dimanche matin à Porta Portese, le plus grand marché aux puces de la capitale, j'ai trouvé un choix impressionnant de memorabilia de l'ère Mussolini.
par D Magada
Billet de blog
Ouvrir les yeux sur le fascisme qui vient
Un peu partout, « la loi et l’ordre » s’imposent, sous une forme directement inspirée des années 40 comme Italie, ou de façon plus insidieuse, comme chez nous. De L’écofascisme au post-fascisme en passant par l’autoritarisme policier ultra-libéral, c’est cinquante nuances de brun. Et il va falloir commencer à sérieusement s’en inquiéter, si on ne veut pas voir nos gosses grandir au son des bottes.
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
L'Italie post-fasciste : en marche vers le passé
La victoire du post-fascisme, déflagration annoncée, menace nos systèmes démocratiques imparfaits et l'Europe qui subit une guerre de conquête et un bouleversement interne avec ces extrêmes-droites qui accèdent au pouvoir. Faut-il attendre les catastrophes pour crier ? La remise en cause de vieux réflexes ne demandent-elles pas une actualisation pour agir sur notre époque sans se renier ?
par Georges-André
Billet de blog
Après les élections, vers le post-fascisme
Aujourd'hui, en Italie, l'institutionnalisation du fascisme va porter l'agression raciste et patriarcale à un niveau supérieur. Avec cette combinaison du fascisme et de la technocratie, le gouvernement Meloni ne sera probablement pas simplement un gouvernement Draghi plus raciste. Nous verrons dans quelle mesure les alliances internationales, l'Union européenne et la Présidence de la République pourront limiter et contenir les dégâts. 
par Bruno Montesano