Blog suivi par 24 abonnés

Celui qui bâtit le monde est celui qui active son errance (Adonis)

  • Jan Garbarek

    Par | 8 commentaires | 7 recommandés
    Hasta Siempre... Bonne écoute !
  • Méfions-nous de la "transparence"

    Par | 4 commentaires | 5 recommandés
    Personne ne saurait être contre la moralisation annoncée de la vie politique. Souhaitons qu'elle aille jusqu'au bout. En revanche souvenons-nous que ce prurit de "transparence" ne touche la politique qu'après un long parcours. On ne saurait l'approuver les yeux fermés. Il est possiblement dangereux. Voyons cela d'un peu plus près.
  • Hommage à Geri Allen

    Par | 2 commentaires | 7 recommandés
    La pianiste de jazz est décédée hier.
  • En attendant...

    Par | 3 commentaires | 2 recommandés
    Manu Delago. Bonne écoute !
  • Lettre à la République (Kery James)

    Par | 5 commentaires | 7 recommandés
    A méditer...
  • Elina Duni (Ka nje mot e gjysem viti)

    Par | 14 commentaires | 11 recommandés
    Chanteuse jazz d'origine albanaise, à découvrir si ce n'est déjà fait...
  • Mélanie de Biasio - With All My Love (Gent Jazz Festival)

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    Chanteuse et flûtiste d'origine belge, elle sera en concert en direct sur FIP le 19 Mai à 21 heures, après une première partie de Chucho Valdès. Bonne écoute !
  • La magie de Lang Lang

    Par | 5 commentaires | 3 recommandés
    Le virtuose d'origine chinoise Lang Lang interprète ici "Standchen" de Schubert
  • Poésies du XIX ème par des grands comédiens

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    "Faites vous-même votre anthologie", dans ce programme de Philippe Soupault, rediffusé sur France culture, les auditeurs votaient pour entendre des poésies du 19ème siècle par des grands comédiens comme Pierre Fresnay, Raymond Souplex ou encore Alain Cuny. Michel Bouquet ouvre le programme avec "Le Bateau ivre" d'Arthur Rimbaud.
  • Tango arabe

    Par | 7 commentaires | 3 recommandés
    Amsahan est née en Egypte, c'est une cantatrice et actrice syrienne. Sa musique arabe souvent empreinte de mélancolie se mêle à des inspirations européennes. Avec "Ya habibi taâla", elle donne dans le répertoire du tango.