CHAPITRE 4 (pièce en un acte)

« La croissance ! Vite la croissance ! » (jour #36 du confinement - mercredi 22 avril 2020)

image-ok-parlons-dette
-La croissance ! Vite la croissance !

-Comment ? Quoi ? Où ça ?

-Là, vite dépêchons nous ! Il faut reconstruire la croissance ! Il faut sortir au plus vite de la crise !

-Euh d’accord, oui c’est parti ! Allons-y !

-Oui ! Vite fabriquons des voitures ! Fabriquons des télévisions, des téléphones portables et pleins de nouveaux objets connectés. Vite relançons toute l’économie du numérique qui va avec !

-Oui ! Allez ! C’est parti ! Vite allons-y !

-Relançons vite le moteur de l’économie : la production, la transformation et la distribution de la pétrochimie. L’essence, c’est facile à transporter et ça aide à nous déplacer, à créer des liens avec des clients et des fournisseurs partout sur la planète.

-Oui allons-y ! En plus ça rentre dans un cercle vertueux de vitalité de notre société grâce aux impôts qu’on prélève à différentes étapes du processus !

-Tout à fait ! Mais ne perdons pas trop de temps en palabre, il faut vraiment se dépêcher.

-Oui oui vous avez raison.

-La crise que nous traversons est tout à fait surmontable tant que le confinement n’a pas duré trop longtemps. Nous la surmonterons grâce à la croissance qui va revenir. Grâce à la consommation qui va repartir.

-Oui tout à fait… Euh mais attendez une minute.

-Quoi ?

-Ben euh comment dire ?... C’est que…

-Quoi mais quoi ? Vite, on n’a pas que ça à foutre ! Faut allez vite !

-Ben euh, pour ce qui est de la consommation qui va repartir…

-Quoi ?

-Ben si en sortant du confinement, la plupart des entreprises qui ont perdus des millions d’€uro sont forcées de licencier pour…

-Mais non ils ne vont pas licencier. N’importe quoi ! On leur donne des millions d’Euros pour mettre les équipes en chômage partiel !

-Oui enfin cette aide, elle ne prend pas en compte toutes les pertes liées au manque d’activi…

-Mais oui mais on va relancer l’économie, du coup tout roule ! Chaque entreprise pourra rembourser de nouveaux emprunts, et en plus l’emprunt, c’est de l’économie facile à réguler. Plus facile que les ressources humaines si vous voyez ce que je veux dire.

-Oui enfin si on se retrouve avec plus de chômeurs, ça fait moins de consommat…

-Mais arrêtez enfin ! Qu’est ce qu’il vous prend !

-Oui pardon.

-Le chômage, ça n’empêche pas la consommation. Et puis en plus ça ne dure pas longtemps. Surtout si on relance la croissance ! Alors vite ! Hop hop hop ! Au boulot !

-Oui vous avez raison. Vite ! Au boulot !

-Et pour accélérer cette croissance économique qui a besoin d’aller vite, vous me ferez le plaisir de laisser tomber toutes les autres priorités. Il faut vraiment aller vite !

-Comment ça ?

-Ben je ne sais pas moi. Les petits trucs qui plombent l’essor de la croissance.

Laissez tomber le moindre assouplissement des lois du travail pour l’instant parce qu’on a déjà vu comment ça s’est passé avec les retraites. Faut trouver des trucs qui ne servent vraiment à rien. Il y en a plein. Tenez la taxe carbone par exemple. Les français n’en veulent pas. On l’a bien vu avec les gilets jaunes.

-Oui enfin ce n’était pas vraiment le seul point de dés…

-Oh ! Est-ce que je vous coupe moi ?

- …

-Bon. La taxe carbone : Les français n’en veulent pas. Les entreprises n’en veulent pas. Pourquoi on s’emmerde avec ce truc pour prévoir une menace de réchauffement climatique qui reste à voir.

-Oui enfin quand même les rapports du GIEC il y a…

-Oui ! Et bien je le trouve pas très clair ces rapports du GIEC.

Un coup c’est la température augmente de 1 degrés, un coup c’est 2 degrés, un coup c’est 3 degrés. Entre nous ce n’est pas un degré de plus ou de moins qui va arrêter la croissance. Allez faites-moi vite un truc avec cette taxe carbone. On a autre chose à faire.

-Oui très bien c’est parti.

-Et puis vous me soignerez cette vilaine peau aussi.

-Euh oui je.. Très bien… C’est que… Depuis un moment je…

-Quoi ?

-Et bien ce n’est pas évident à dire je…

-Quoi mais parlez enfin !

-Et bien je…

-Mais dites enfin !

-Je… Je chie par la bouche.

-Vous...

-Oui. Je… Je chie par la bouche.

-Mais euh comment ça ? Vous… Vous...

-Et bien il semblerait que j’ai une malformation de l’appareil digestif et que du coup mon corps aurait de lui-même trouvé cette alternative naturelle. Un genre de…

-Le corps humain est plein de ressources. C’est comme l’économie, grâce à la croissance.

-Oui voilà c’est pareil.

-Je me disais aussi que vous aviez une haleine vraiment insupportable.

-Oui j’essaie pleins de truc, c’est compliqué…

C’est encore un peu nouveau pour moi. Je… Attendez !

- …

- …

-Ca y est vous avez fini ?

- …

- C’est bon ?

- … Oui ça y est pardon... Je suis désolé. Je vais m’essuyer et ça va al…

- C’est vraiment dingue ! Je n’ai jamais vu un truc pareil.

Vous en avez encore un peu sur le menton là.

- Oui ça m’a fait bizarre aussi au début. Mais on finit par s’habituer.

-Mais dites-moi comment c’est arrivé ? Enfin vous ne devez pas savoir j’imagine.

Vous faites ça depuis longtemps ?

-Et bien je me suis quand même renseigné parce qu’au début ça m’a beaucoup inquiété.

Et il semblerait que ce soit lié à une intoxication alimentaire et que ça a tendance à s’aggraver av…

-Mais enfin il faut faire extrêmement attention à ce que vous mangez !

Il faut manger bio, c’est plein de vitamines. C’est du vivant ! C’est sain !

-Oui tout à fait c’est ce que j’essaie de faire mais ce n’est pas facile à trouver vu que…

-Et puis faites attention aux conservateurs aussi, il faut vraiment faire attention à toutes ces saloperies d’additifs qu’on trouve beaucoup dans la grande distribution.

-Oui tout à fait d’accord mais enfin je ne peux pas vraiment me permettre de…

-Mais permettez-vous ? Priorisez votre budget. La nourriture c’est extrêmement important.

-Oui enfin je ne peux pas tout faire non plus, il faut relancer la croissance.

-Ah oui vous avez raison. Vous marquez un point !

-Et bien oui il faut choisir ses priorités !

-Et oui tout à fait.

-La croissance ! Vite la croissance !

 

...

 

Un ange passe.
Chacun prend la place de l’autre et ils recommencent du début la même discussion…

Puis ils le jouent et le rejouent indéfiniment,
à l’image de ce qu’ils s’imaginent
des ressourcent qui permettent leur croissance :
qu’elles soient sans fin

 

cliquez ici pour aller à la page suite

 

cliquez ici si vous souhaitez retrouver la publication originale et les réactions en commentaire

 

 

Cette pièce en un acte s'inscrit dans un projet en 5 chapitres, un prologue, un élément déclencheur, un trou normand et un break...
Et tout ça n'est que le "chargement" d'une pensée qui est exposé dans l'article "Grande synthèse & Renaissance économique" [à venir]
Voici tout le sommaire...

SOMMAIRE

 

PROLOGUE

INTRODUCTION
L’allocution télévisée du président Macron du 13 avril 2020

CHAPITRE 1
Mais de quoi on parle au juste ?

CHAPITRE 2
L'augmentation constante du pourcentage de dette publique dans le PIB français

CHAPITRE 3
Le rachat de la dette publique par la BCE

TROU NORMAND
Et si on arrêtait les caricatures et les idées reçues ?

CHAPITRE 4
« La croissance ! Vite la croissance ! »

BREAK

CHAPITRE 5
La masse corporelle des « corps économiques »
& l’assèchement des « nappes phréatiques économiques »

 

Il faut noter que j'ai longtemps considéré le texte intitulé « grande synthèse et renaissance économique » comme la conclusion de tout ce travail. J'en ai même longtemps parlé sur Facebook comme le « chapitre 6 » (tant attendu). Et puis suite aux retours d'un comité de lecture (avant cette publication sur ce blog) j'ai décidé de le détacher de cet ensemble intitulé « ok parlons dette » de façon à le rendre autonome et lisible sans forcément avoir suivi tout ce (long) processus de fabrication.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.