Édition suivie par 32 abonnés

Fac-checking

1 rédacteur

À propos de l'édition

Démonter les rumeurs et les informations fallacieuses circulant sur l'université et la recherche. Le 16 février dernier (2021), la ministre de l’Enseignement supérieur annonçait vouloir lancer une

enquête sur un supposé islamogauchisme qui, à l'en croire, "gangrènerait" l’université. Cette déclaration a libéré d’inquiétantes rumeurs : censure, exclusion, ostracisme, violence et intolérance règneraient dans les amphithéâtres et les laboratoires. Des personnes occupant des responsabilités variées mais importantes pour la démocratie (ministres, élu·es, cadres politiques, journalistes, universitaires), n’ont depuis cessé de sonner l’alarme dans la presse, sur les ondes ou sur les réseaux sociaux, mobilisant principalement deux registres : celui de la vérité certifiée (faire passer la rumeur pour une information vérifiée) et celui de la fumée d’un feu qu’il s’agirait d’éteindre (la rumeur est le signe d'un danger). Cette édition vise à fournir et à rassembler des ressources précises pour contrer ces rumeurs.

  • Édition Fac-checking

    Un séminaire sur la déradicalisation «annulé»? (Panthéon-Sorbonne, octobre 2019)

    Par | 221 commentaires | 84 recommandés
    Des «intellectuels» qui ont voulu parler de radicalisation à l'université auraient été «pris à partie» ou «menacés». Après vérification, il apparaît que le recrutement comme vacataire d'un journaliste connu pour ses propos haineux et islamophobes a été suspendu. Premier opus d'une édition participative dédiée à démonter les rumeurs et les informations fallacieuses circulant sur l'université.