François BURGAT

Politologue sur le monde arabe et musulman

AIX-EN-PROVENCE - France

Son blog
49 abonnés Le blog de François BURGAT
Voir tous
  • Des insinuations fantaisistes visent le Qatar et… les musulmans d’Europe

    Par
    "Les dirigeants #Emiratis veulent imposer une vision criminalisante des #Frèresmusulmans car ils savent que ce sont les seuls de leurs opposants capables de lever des majorités populaires. Comme ils n'ont pas de capacité de mobilisation dans le paysage européen… ce sont les porte parole de l’islamophobie que nous entendons donc en Europe prendre la défense de la contre révolution arabe :-(
  • Les islamistes et la transition démocratique en Algérie

    Par
    Les islamistes algériens sont-ils « à l’affût », comme nous l’« explique » l’écrivain Boualem Sansal et y a-t-il ainsi un risque qu’ils «récupèrent » les gigantesques manifestations populaires ? Ou bien au contraire ont-ils disparu, et appartiennent-ils au passé comme croient pouvoir le déduire ceux qui soulignent que «d’Oran à Constantine », ils n’ont pas entendu «un seul slogan islamiste» ?
  • Antisémitisme: dans le collimateur de «la police de la pensée»

    Par
    En France aujourd'hui, l'accusation d'antisémitisme n’a même pas besoin d’être démontrée, et pas même d’être nommée. Dans un climat de totale impunité, elle fonctionne comme une véritable “arme de destruction massive” du raisonnement, du débat et de la contradiction.
  • De quoi Tariq Ramadan est il le nom ? (2/3) Le piège d'une "affaire"

    Par
    L’obsession des médias et de la classe politique a contribué à asseoir la légitimité de ses combats, qui survivra à “l’affaire”. Quelle que soit l’issue du procès, la réaction de ses soutiens dépendra notamment de la nature du lien qui les unissait. La relation politique survivra sans doute mieux aux écarts déroutants de sa conduite que la filiation plus religieuse de certains. L’avenir le dira.
  • De quoi Tariq Ramadan est il le nom (1/3) Les ressorts de l'anti islamisme primaire

    Par
    Au lendemain de « l’affaire » Tariq Ramadan, dans une interview en trois parties, François Burgat revient sur les ressorts locaux mais aussi internationaux de l’hostilité générée par l’intellectuel musulman et sur les contours du soutien, qualifié parfois — à tort — d’« inconditionnel », qu’il lui a apporté.