Blog suivi par 15 abonnés

Le blog de freddy klein

  • Swallow de Carlo Mirabella-Davis

    Par
    Le rejeton, fils unique, d'une famille bourgeoise dont l'ouverture d'esprit ne semble pas la vertu cardinale n'est lui-même pas précisément un modèle de mari aimant, même s'il semble en maîtriser la rhétorique amoureuse.
  • LE PRINCE OUBLIE de Michel Hazanavicius

    Par
    L'idée était belle, elle parle aux pères des jeunes filles en fleurs et aux mères qui se tiennent un peu en retrait en hochant la tête de voir tâtonner le héros de la maison. Elle parle également aux jouvencelles qui rêvent de gazouiller et déployer leurs jeunes ailes toute neuves.
  • #JESUISLA de Eric Lartigau

    Par
    Le french lover égaré au pays du Matin calme devient une célébrité locale que photographes, jeunes coréennes et simples fans poursuivent de leurs assiduités.
  • Du grand art

    Par | 4 commentaires | 6 recommandés
    Le colonel Douchkine n'a pas voulu en dire plus : secret d'Etats. Quant à Piotr Pavlenski, il est le fou furieux un peu déjanté qui peut toujours servir quand on a besoin de lui et qu'on sait le manier. Fiction.
  • MACRON ET HOLLANDE

    Par | 2 recommandés
    Macron a fait fort en dissertant sur l'amateurisme. Il n'en fallut pas plus pour faire sortir Hollande de ses gonds.
  • LA FILLE AU BRACELET

    Par
    Ils découvrent que leur fille n'est plus une enfant mais une jeune femme qui a sa vie intime et ses secrets.
  • BARON NOIR

    Par
    La saison 3 de la série est lancée. Le pire est à craindre.
  • MARCHE AVEC LES LOUPS de Jean-Michel Bertrand

    Par
    Houououou....Houououou...
  • CUBAN NETWORK Olivier Assayas

    Par | 2 recommandés
    Cuba était le fief de la mafia nord-américaine qui avait transformé l'île en un immense casino et en un lupanar à ciel ouvert. Le jeu était complété par toutes les activités illicites possibles, du trafic de cocaïne à la prostitution, en passant par le blanchiment de fortunes d'origine douteuse.
  • LA CRAVATE de Etienne Chaillou et Mathias Théry

    Par | 4 recommandés
    Une critique du film parue dans la presse voulait voir en Bastien un petit gars sympathique, émouvant même. Effet de la dédiabolisation ou naïveté déconcertante quand nous avons besoin de nous rassurer nous-mêmes ?