Blog suivi par 67 abonnés

Le blog de Gilles Manceron

  • Terrorisme et résistance

    Par | 17 commentaires | 23 recommandés
    L’horreur des attentats récents a provoqué un rejet unanime du terrorisme. Mais on a tendance à employer ce terme de manière abusive sans séparer le terrorisme de la résistance à l’oppression qui est un droit de l’homme.
  • Robert Verdier ou quand la gauche s’est réinventée

    Par | 22 commentaires | 26 recommandés
    Son engagement anti-fasciste au lendemain du 6 février 34, puis dans la Résistance © BDIC
    Une place de Paris va porter le nom de «Robert Verdier (1910-2009), résistant, militant anticolonialiste et des droits de l’homme». Un homme qui, dans la discrétion et le courage, face au fascisme, au nazisme et aux guerres coloniales, a su montrer le cap; et qui, à deux reprises, pendant l’Occupation et la guerre d’Algérie, a su rompre et contribuer à reconstruire la gauche.
  • Une conférence à Paris le 30 mai 2016: quelles pressions sur Israël?

    Par | 18 commentaires | 7 recommandés
    Une conférence internationale se tiendra à Paris le 30 mai 2016, avec les ministres des affaires étrangères d’une vingtaine de pays, supposée relancer un processus politique entre Israéliens et Palestiniens et préparer une nouvelle rencontre avec eux. Par Gilles Manceron, Fabienne Messica et Bernard Ravenel.
  • Le collectif «Trop, c’est trop !»

    Par | 3 commentaires | 11 recommandés
    « Trop, c’est trop ! » est un collectif d’individus constitué à la fin de l’année 2001 à l’initiative de Madeleine Rebérioux et Pierre Vidal-Naquet pour protester contre l’enfermement de Yasser Arafat à Ramallah et les coups portés par l’armée israélienne à l’Autorité palestinienne. Il s’est exprimé de nouveau quand de nouvelles menaces ont compromis encore davantage la paix dans la région qui passe par l’existence d’un Etat palestinien.
  • Il y a 50 ans : l’affaire Ben Barka

    Par | 15 commentaires | 28 recommandés
    Pourquoi tant d’obstacles à l’établissement de la vérité ? Depuis cinquante ans, en France comme au Maroc, la « raison d’Etat » est parvenue à empêcher que la vérité soit dite sur l’enlèvement et l’assassinat de Mehdi Ben Barka. Responsables et complices doivent être enfin désignés.
  • L’affaire Maurice Audin au tribunal à Marseille

    Par | 26 commentaires | 38 recommandés
    Le 22 septembre, la poursuite en diffamation du général Maurice Schmitt contre un ancien combattant en Algérie devenu militant anticolonialiste a eu pour effet que, 58 ans après les faits, un tribunal s’est enfin penché sur l’affaire Audin, cet assassinat en 1957 par l'armée française d'un militant du Parti communiste algérien.
  • Actualité du dreyfusisme

    Par | 11 commentaires | 16 recommandés
    En dehors de moments de commémoration comme le centenaire de la réhabilitation du capitaine, on a tendance à reléguer l’affaire Dreyfus dans les manuels d’histoire.
  • Hélie Denoix de Saint-Marc est-il un « héros français » ?

    Par | 75 commentaires | 35 recommandés
    Robert Ménard, maire de Béziers soutenu par le Front national, va changer le nom de la « Rue du 19 mars 1962 » en « Rue du Commandant Denoix de Saint-Marc. Héros français ». Son rôle dans la justification de la torture pratiquée en 1957 lors de la Bataille d’Alger puis dans le putsch d’avril 1961 contre la République n’autorise en aucun cas ce terme.
  • Pour une vraie reconnaissance du massacre de Thiaroye

    Par | 30 commentaires | 26 recommandés
    Lors du Sommet de la francophonie, ce 30 novembre à Dakar, François Hollande doit faire une déclaration sur la répression, il y a soixante-dix ans, à Thiaroye, des tirailleurs sénégalais qui réclamaient la solde qui leur était due. Il s’est engagé à remettre au Sénégal les archives relatives à cet épisode tragique. En quoi consisterait une vraie reconnaissance ?
  • Les soldats coloniaux de 14-18, éternels oubliés ?

    Par | 16 commentaires | 33 recommandés
    Délaissés par la République, les soldats coloniaux de 14-18 ont été les grands absents des monuments aux morts qui ont couvert le territoire français. Eternels oubliés, ils l’étaient encore des commémorations du Centenaire jusqu’à l’ajout tardif de l’opération « Frères d’armes », bienvenue, mais qui aborde partiellement leur histoire. C’est dire l’intérêt du film Les poilus d'ailleurs de Mehdi Lallaoui, et du débat qui suivra la projection ce lundi 10 novembre, avec Mediapart.