Son blog
76 abonnés Le blog de Gilles Manceron
Voir tous
  • «J’accuse»: une fiction réussie au récit imaginaire

    Par
    Dommage qu’un film aux qualités cinématographiques indéniables, présenté comme un récit de l’affaire Dreyfus, s’inspire pour son personnage central d’un officier antisémite qui est resté ancré dans ses préjugés et, devenu ministre, obligea Dreyfus à quitter l’armée. Et écarte les dreyfusards qui, comme Victor Basch, furent à l’origine alors d’un engagement universaliste pour les droits de l’homme.
  • Rendre accessibles les archives de la guerre d’Algérie

    Par
    Il serait temps que la France cesse de se distinguer parmi les démocraties par des entraves à la liberté d’accès à ses archives. Si les obstacles longtemps opposés à l’accès à celles de la Seconde Guerre mondiale ont été peu à peu levés, il en persiste d’importants concernant l’accès à celles d’une autre page de son histoire, celle des guerres coloniales, en particulier de la guerre d’Algérie.
  • Archives et guerre d’Algérie : questions et inquiétudes

    Par
    Un an après la déclaration présidentielle sur l’assassinat de Maurice Audin par les militaires qui le détenaient, une dérogation va rendre accessibles des archives le concernant. Qu’en est-il des autres victimes du même processus ? Une journée d’étude sur les disparus de la guerre d’Algérie du fait des forces de l’ordre françaises a lieu le 20 septembre, salle Victor Hugo de l’Assemblée nationale.
  • Une belle exposition sur Adolfo Kaminsky au MahJ… et quelques compléments

    Par
    Un bel hommage à Adolfo Kaminsky a lieu au MahJ, où son œuvre de photographe est reconnue, pas seulement sa fabriquation de faux papiers pour les causes qu’il estimait justes. Mais, au-delà de la résistance aux crimes nazis dans la France occupée, son anticolonialisme, son soutien au FLN algérien dans le réseau Jeanson puis à d’autres luttes dans celui d’Henri Curiel méritent quelques compléments.
  • Le 11 juin 2019 au Père-Lachaise, hommage à Maurice et Josette Audin

    Par
    Portraits arborés par des manifestants à Alger,  le vendredi 10 mai 2019, place Maurice Audin Portraits arborés par des manifestants à Alger, le vendredi 10 mai 2019, place Maurice Audin
    Le 11 juin 1957, des militaires français ont enlevé à Alger le jeune mathématicien Maurice Audin, militant du parti communiste algérien, parti qui avait rejoint la lutte armée d’indépendance du peuple algérien. Le président de la République a reconnu en septembre 2018 qu’il a été torturé puis tué par les militaires, en rendant visite à son épouse, Josette Audin, décédée le 2 février 2019.
Voir tous
  • Édition Complices

    Pour la vérité sur l’assassinat de Maurice Audin

    Par
    Mediapart, la Ligue des droits de l'homme et l'Humanité vous invitent à un débat sur l'assassinat de Maurice Audin à Alger en juin 1957, suivi d'un appel pour la reconnaissance de ce crime d'Etat et des violations des droits de l'homme par l'armée française durant la guerre d'Algérie. Rendez-vous au Tarmac, à Paris, lundi 24 mars à 19 heures.