J-C Maleval.

Professeur émérite des Universités en psychologie clinique. Université Rennes 2. Psychanalyste. Membre de l'Association mondiale de psychanalyse.

Rennes. - France.

Son blog
9 abonnés Le blog de J-C Maleval.
Voir tous
  • Ecoutez les autistes, par J-C Maleval.

    Par
    unknown-6
    Ce n’est pas aux études randomisées permettant une évaluation scientifique impeccable auxquelles il convient de demander en premier lieu comment y faire pour comprendre et prendre en charge les autistes ; ce sont les sujets concernés qui ont le plus à nous apprendre. Ils possèdent un savoir précieux sur eux-mêmes.
  • Naissance d'un "Collectif pour la liberté d'expression des autistes".

    Par
    images-5-10
    « Ecoutez les autistes », demandai-je en 2012, de sorte que la fondation récente d’un « Collectif pour la liberté d’expression des autistes » suscite espoir et satisfaction. Il prône la neurodiversité et l’inclusion. Faire entendre la parole des autistes promet des effets subversifs sur le discours formaté dominant.
  • Nocivité de l'ABA pour les autistes, par J-C Maleval et M. Grollier.

    Par
    fillette-1
    Dans un article de 2018, publié dans Advances in Autism, H. Kupferstein met en évidence que 46% des autistes ayant été exposés dans leur enfance à la méthode ABA présentent à l’âge adulte un syndrome de stress post-traumatique, et qu'il existe une corrélation statistique entre la gravité des symptômes et la durée d'exposition à l'ABA.
  • Expérimentation d'ABA: une sévère désillusion, par JC Maleval et M. Grollier.

    Par
    images-11-46-43-1
    Une expérimentation de la méthode ABA portant sur 578 enfants autistes faite dans 28 établissements placés dans des conditions très favorables pour une évaluation positive. Après 4 années de fonctionnement, des experts indépendants ont mis en évidence des résultats très décevants qui ont été passés sous silence.
  • Pourquoi l'autisme n'est-il pas une psychose? par J-C Maleval.

    Par
    aiguillages
    Il est souvent reproché aux "psy" français de persister à considérer l'autisme comme une psychose. Beaucoup d'entre eux soutiennent au contraire que ce n'est pas le cas. Les principales données cliniques incitant à différencier nettement l'autisme de la psychose sont ici exposées.