sarah seignobosc

Autrice

Sa biographie
A suivi une formation d'art dramatique, des études de lettres et de philosophie. Elle travaille régulièrement pour le théâtre (assistanat de création, collaboration à la dramaturgie, mise en scène, interprétation). Elle est l'autrice d'un opuscule publié aux Éditions Lamiroy en Belgique : Mauvaise nouvelle sur le seuil.
Son blog
51 abonnés Le blog de Sarah Seignobosc
Ses éditions
Voir tous
  • Acte XXIII: Les maux (associés à la liberté) de la presse

    Par
    Les gardes à vue de Gaspar Glanz et Alexis Kraland ont suscité une vague de protestation. En empêchant ces journalistes indépendants de faire leur travail, la liberté de la presse est clairement réprimée. Un point de non-retour a été atteint. Le 18 octobre prochain, la Justice devra prouver son indépendance. Libérera-t-elle Gaspar Glanz de son assignation et des chefs d'inculpation ?
  • Lancer l'alerte ou comment se transformer en héros ou paria.

    Par
    L’arrestation récente de Julian Assange remet le focus sur le rôle des lanceurs d’alerte. Quelques décryptages pour comprendre la figure plurielle du lanceur d'alerte, entre héroïsation et discréditation.
  • Manifeste: la vertu de la désobéissance civile

    Par
    Accueillons la perspective : face à l’inéluctabilité de la catastrophe, nous pouvons envisager un avenir qui ne serait pas uniquement dystopique, un avenir qui ne laisserait pas des milliards d’individus affamés sur le bord de la route, asphyxiés dans la fournaise ou noyés sous le niveau de la mer qui montera inexorablement, un avenir basé sur la coopération et l'entraide, sans déni de réalité.
  • Ce que nous apprendra Emmanuel Macron (Partie 2)

    Par
    Ismaël Emelin, l'ancien conseiller spécial du président de la République, a abordé la question de la candidature – peu probable – d'Emmanuel Macron aux élections présidentielles de 2022. Un tour d'horizon de la politique menée depuis le début du mandat s'impose.
  • Ce que nous apprendra Emmanuel Macron (Partie 1)

    Par
    Alors qu'une partie des citoyens (des membres et des organisations de la société civile) tente de rappeler à l'ordre le pouvoir exécutif pris dans la tourmente d'une dérive autoritaire inégalée depuis les grandes grèves de 1947-1948 et les évènements de Mai 68, le pouvoir législatif ouvre la boite de pandore.