Jeanne Guien

Chercheuse en philosophie - auteure - animatrice radio

Paris - France

Sa biographie
Docteure en philosophie, je suis spécialisée en philosophie des techniques, considérée dans ses enjeux environnementaux et sociétaux (obsolescence programmée, déchets, récupération...). Je pratique également l'auto-média via ce blog, la page Culture Poub ou l'émission radio Zoom Ecologie sur Fréquence Paris Plurielle.
Son blog
86 abonnés Le blog de Jeanne Guien
Voir tous
  • Déchets à risques infectieux, protections refusées: éboueu.r.se.s en danger!

    Par
    Alors que le volume des déchets à risque infectieux augmente, de même que le nombre de collègues malades, les éboueu.r.se.s du public comme du privé continuent à déplorer le manque de protections et de mesures de sécurité. Selon la ministre de la transition écologique, le Haut Conseil de la Santé Publique et le syndicat des industriels du déchet (FNADE), ces protections seraient superflues...
  • De Dakar à New York, les récupérateurs et récupératrices en danger

    Par
    Canners travaillant à Sure We Can, juillet 2016 © Jeanne Guien Canners travaillant à Sure We Can, juillet 2016 © Jeanne Guien
    La propagation du coronavirus à travers le monde renforce particulièrement la précarité et la vulnérabilité des personnes qui, chaque jour, collectent, récupèrent et revendent les déchets. Des associations d’Inde, du Sénégal, d’Afrique du Sud, des États-Unis ou des Philippines donnent voix à leurs difficultés et leurs revendications.
  • Affronter le COVID19 quand on vit de la récupération des déchets

    Par
    Avec le confinement, les biffin.e.s, qui récupèrent et revendent les objets jetés, n’ont plus de lieu de vente : puces, marchés, vide-greniers sont fermés, et tout rassemblement interdit. Interviewées par téléphone, trois biffines racontent la précarité, les risques et la répression qui s’accroissent, le blocage aux frontières des collègues qui ont quitté la France, la solidarité qui s’organise.
  • «Laissés pour compte»: des éboueurs franciliens surexposés face au Covid-19

    Par
    A l'heure du confinement et du télétravail, les éboueu.r.se.s restent en activité, sans bénéficier des équipements nécessaires. Face au danger, Dominique, éboueur chez Veolia, et Eduardo, balayeur à la ville de Paris, racontent comment les valeurs du service public sont récupérées par le secteur privé, incitant le personnel à faire son «devoir» sans le protéger ni du virus, ni de la précarité.
  • Près de Lille,des femmes dénoncent la pollution des aires d'accueil de gens du voyage

    Par
    A Hellemmes, près de Lille, le collectif Femmes Hellemmes-Ronchin se bat depuis 2013 pour dénoncer la pollution sur leur terrain d’accueil, situé entre une bétonneuse, une concasserie, un champ traité aux pesticides, une voie de chemin de fer et une autoroute. Rencontrées le 24 février sur leur terrain, elles racontent les maladies, les nuisances, les fausses promesses et le harcèlement policier.